Les déboires d’un blogueur WordPress…et le débat sur les données !

La cas m’a été signalé par ma bonne amie et blogueuse Isabelle Lopez. Comme ma plate-forme de blogue est WordPress, que j’aime bien d’ailleurs, elle m’a demandé si j’avais eu vent des déboires de Coolz, un blogueur marketing qui est disparu de la Blogosphère. La raison ? Une mise à jour de version soit-disant forcée de la part de WordPress. ( voir son message d’adieu ci-dessous)

Je ne sais pas si c’est un canular ou une vraie histoire… J’ai fait des recherches dans le blogue et les forums techniques et d’aide aux utilisateurs de WP mais sans rien trouver sur Coolz et ses problèmes.

Sur Google, j’ai bien trouvé des références à son blogue marketing mais en cliquant on obtient Error5000. Donc, il aurait bel et bien existé et disparu…

Alors est-ce bien une perte de données de quatre ans de billets. Vous imaginez ???? Perdre 300 billets par année sur quatre ans ? Et cela pour une erreur technique causée par une mise à jour de version ? Difficile à croire… La chose se saurait et aurait eu plus d’impact dans la Blogosphère

Cet exemple a au moins pour avantage de démontrer la fragilité des données personnelles entreposées sur les plates-formes Web. Qui est à l’abri d’une perte de données ou de fuite de ces dernières. La question de l’intégrité des données personnelles est ainsi posée de nouveau. Que font les plates-formes du Web 2.0 pour assurer leurs membres de l’intégrité de leurs données. Pour Facebook, on le sait, c’est un problème. Mais les autres de LinkedIn à SecondLife en passant par son propre blogue…? Question qui amène à la Charte des droits des utilisateurs et à pertinence du Open Social Initiative, faisant suite à mon billet en fin de conférence à LeWeb3 en décembre dernier.

Cela pose aussi la question de la conception et de l’utilisation des ePortfolios, des LifeLogs et des entrepôts de données de Google. Et si je pousse un peu plus loin, qu’arrive-t-il à la Mémoire d’une entreprise, créée à grands frais et archivée dans un de ces entrepôts de données si jamais, une erreur technologique venait à tout effacer ? Combien de systèmes redondants seront alors disponibles ?

J’ai bien hâte de rencontrer Nicholas Carr à Québec, le 10 avril prochain dans le cadre du colloque international du Cefrio afin d’en discuter avec lui, qui a publié le livre «The Big Switch, Rewiring the World».

2 commentaires sur “Les déboires d’un blogueur WordPress…et le débat sur les données !”

  1. Isatruc dit:

    Nonon Claude, c’est effectivement vrai. Tu n’as qu’à aller voir le billet que Miel Van Opstal a écrit sur son autre blog:

    http://micromiel.com/2008/03/29/the-end-of-coolz0r/

    Et au sujet du fait que c’est pas très pratique quand nos données ne sont campées qu’à une place, as-tu vu le vidéo fait par le groupe (car c’est tout ce que c’est pour l’instant) Data Portability?

    Tu peux aller le voir sur mon blogue, car je viens tout juste de l’ajouter à l’un de mes billets! :)

    http://isabellelopez.com/ce-que-jen-dis/data-protability-jen-reve

  2. laurent dit:

    À chaque mise à jour de WordPress, il est clairement indiqué qu’il est important d’archiver sa base de données. Surtout depuis la version 2.0, qui intègre le fameux plugin wp-backup, qui facilite drôlement la tâche. À mon avis, faire autrement est preuve d’un grand manque de jugement.

    Après avoir lu le billet sur micromiel.com, je soupçonne qu’il prenait lui même soin d’archiver dans MySQL les tables de façon manuelle, et il est vrai que cette façon est plus vulnérable à l’erreur humaine.

Laisser un commentaire