Communication interactive Événements

Webcom chère à 395$ : I’m sick & tired…

21 août 2008

Comme l’amie Michelle Blanc est partie vers la gloire à Toronto (juste avant le Festival du film et Brad Pitt), la porte est grande ouverte pour que je fasse, comme elle le dit si bien, «une montée de lait». Pourquoi direz-vous ? Parce que je suis malade et fatigué (sick & tired) de me faire rabâcher les oreilles avec les prix supposément trop élevés d’inscription à la conférence webcom-Montréal.

Le Québec, ses entreprises, ses agences, ses professionnels et ses travailleurs autonomes sont-ils pauvres au point de ne pas être capables de débourser 395 $ pour assister à la plus grande conférence française en Amérique du Nord sur le Web 2.0 ? Et qu’en plus, cette conférence est inscrite pour les entreprises au programme gouvernemental du 1% en matière de formation ? Comment cela se fait-il, alors qu’ils se déplacent en masse vers Paris, San Francisco ou New York ?

Quelque chose cloche… Oh… Certains viendront dire qu’il y a des conférences gratuites, du type PodCamp Montréal. D’accord mais ce regroupement n’est pas de même nature et ne vise pas le même public. Il vise les initiés, ceux qui s’intéressent au podcasting et à la Web vidéo sur Internet en majorité. Tous les BarCamp de ce monde sont gratuits certes mais webcom-Montréal a aussi le sien : le Webcamp. Non, la raison est ailleurs…

J’en ai déjà parlé : La frilosité du Québec, le manque de vision de ses entreprises, son immobilisme technologique et créatif, surtout à l’interne. Se plaindre que payer 395 $ pour voir dans une journée huit experts internationaux et de multitudes d’études de cas concrètes sur le comment du Web 2,0. Se plaindre que pour ce prix, vient aussi le Webcamp gratuit, le Yahoo-Live, le Yulbiz-spécial, deux lancements de livres, c’est un peu «cheap». Surtout quand c’est déductible d’impôts et qu’il y a une foule de gratuités qui y sont associées…

Mais savez-vous seulement combien il en coûte ailleurs pour avoir l’équivalent ? J’ai fait une petite recherche là-dessus et voici les résultats. J’ai évalué les coûts de sept évènements comparatifs. La conclusion est inévitable : webcom-Montréal est LA conférence internationale la moins chère, malgré que pour une bonne partie, elle soit comparée à des conférences de trois jours… (Les prix sont en dollars canadiens)

1- Le Web08 (Paris) 2 jours
Régulier : 1,772.41 $
Tardif : 2,339.89 $
Off Web Gratuit
Photo Gallery gratuite
Certaines conférences en vidéo sur le site après gratuites

2- Web 2.0 Expo (New York) 3 jours
Expo : 105.23 $
Expo + : 368.33 $
Régulier : 1,467.97 $
Tout inclus : 1,783.67 $
Web2.0Open Gratuit
Certaines conférences en vidéo sur le site après et gratuites

3- Forrester’s Business & Technology Leadership Forum 2008
Client : 2,102.29 $
Pas client : 2,311.10 $

4- Gartner Enterprise Networking & Communications (Orlando) 3 jours
(Early Bird) :1,785.80 $
Régulier : 1,996.51 $

5- Enterprise 2.0 (Boston) 2 1/2 jours
Platine : 2,525.65 $
Régulier : 2,209.28 $
Expo : 105.463 $
Enterprise 2.0Open Gratuit
Passes gratuites pour blogueurs
Certaines conférences en vidéo sur le site après gratuites

6- KMWorld & Intranets (San Jose) 3 jours
Variété de prix allant de :
Platinum Pass : 2,210.11 $
Régulier : 1,682.32 $
Expo = Gratuit

7- Webcom-Montréal 1 jour
395 $ (Early Bird) et 495 $ régulier
3 pistes, 8 keynotes internationaux
De 7h00 à 18h00
Gratuit – Webcamp, Yahoo Live, Keynotes PM.
Billets gratuits pour blogueurs
Toutes les conférences en vidéo sur le site après et gratuites

8- Journée Infopresse (Montréal) 1 jour
270$ (Early Bird) et 370$ régulier
1 piste, 1 keynote international
De 8h00 à 14h00
Parfois des billets gratuits aux blogueurs

Si webcom se déroulait sur trois jours, il en coûterait encore moins cher. Ainsi si on prend le prix maximal soit 495 $ X 3 jours cela équivaut à 1 495 $ et rien ne dit que ce serait ce prix car les journées 2 et 3 sont habituellement moins chères… En plus, je ne compte pas les coûts de transport, d’hébergement … Et vous en pensez quoi vous ???

Vous pourriez également aimer

17 Commentaires

  • Répondre jfpoulin 21 août 2008 - 19 h 36 min

    Faut pas faire de montée de lait comme ca… c’est vrai que c’est pas cher.. les gens qui ont mentionné le prix l’ont sûrement dis parce que leurs employeurs ne voulaient pas payer. Ca reste très abordable surtout si je gagne un billet gratos 🙂 hehe

  • Répondre Muriel 21 août 2008 - 20 h 28 min

    Ouais, j’avoue ça ne tient pas debout tout cela. On est ingrat! Nul n’est prophète en son pays.

    Surtout qu’il n’y a que 3 personnes qui se sont manifestées pour répondre à ta très généreuse offre ici : http://emergenceweb.com/blog/?p=485
    Je cours y rajouter un commentaire d’ailleurs… 😉
    Continuez votre bon travail Claude, ça va porter fruit, j’en suis persuadée.

  • Répondre claudemalaison 21 août 2008 - 21 h 37 min

    À JF :

    Un employeur qui ne veut pas payer 395$ pour former une de ses ressources ? Man ! où allons-nous ???

  • Répondre geoffroigaron 22 août 2008 - 8 h 33 min

    Bonjour Claude,

    Je suis entièrement d’accord avec toi sur le fait que le Webcom Montréal est très abordable pour la qualité des contenus et de l’organisation. J’y participe depuis la première édition (une inscription que j’ai déboursée de ma poche à titre d’étudiant à la maîtrise :-)), je savais que ce serait une occasion de d’apprendre, de comprendre et de réseauter. Aujourd’hui c’est un événement d’envergure international. Bravo.

    Apprendre des autres pour innover plus rapidement ne semble pas être le modèle québécois! Nous devons pourtant prendre ce virage pour que nos organisations soient compétitives et que les gens qui y travaille (en moins grand nombres bientôt) soient productif et surtout heureux !

    p.s. Je vais être de la partie encore c’est édition novembre 2008, payé par mon employeur, la Société GRICS, qui s’intéresse au concept de l’entreprise 2.0 via le e-learning. 🙂

    Geoffroi
    (www.biotope.tv)

  • Répondre claudemalaison 22 août 2008 - 8 h 42 min

    Bonjour Geoffroi !

    Content de voir que tu seras encore des nôtres cet automne. Il faudra m’en dire plus sur ton nouvel employeur et son intérêt pour l’entreprise 2.0 par le biais de e-Learning. Sujet intéressant 🙂

  • Répondre Yves Carignan 22 août 2008 - 19 h 47 min

    Bonjour Claude,

    Je t’appuie à 100% dans ta montée de lait et si cela peut réveiller certaines personnes, tant mieux ! Les gens qui se plaignent du prix ont soit jamais assisté à Webcom ou n’ont jamais assisté à une conférence de cette qualité, tout court.

    Mon travail m’amène à assister à plusieurs conférences par année et, pour le rapport qualité-prix, Webcom est de loin le numéro 1.

    Le Québec dort au gaz, ça, c’est évident: aucun projet d’envergure, aucune décision importante, notre premier ministre ne fout rien et les gens le trouvent bon !!!

    Un jour, le trottoir nous remontera au visage et on se retournera pour se demander qui nous a fait trébucher… on constatera alors que nous marchons depuis une bon bout avec des lacets dénoués !… Nous n’aurons que nous à blâmer.

    Continue et compte sur Dessins Drummond pour 2 ou 3 participants à Webcom !

    Yves

  • Répondre claudemalaison 22 août 2008 - 20 h 36 min

    Merci de ton commentaire Yves !

    C’est quelquefois désespérant de se comparer. On ne se console pas, loin de là…

    Notre Premier est de sa génération et n’a pas de bons conseillers. Ce qui nous laisse loin derrière en techno. Pourtant, en 1999, nous étions dans le peloton de tête !!!

    Manque de leadership, manque de vision.

    Au plaisir de finalement te rencontrer mardi au Yulbiz :o)

    Claude

  • Répondre Mike 22 août 2008 - 21 h 16 min

    Claude, je te fournis le café pour ta montée de lait !!!

    Cheers!

    🙂

  • Répondre michellesullivan 24 août 2008 - 23 h 15 min

    Hola!

    Je suis tout à fait d’accord qu’une activité payante comme Webcom a certainement sa place et vos conférences de grande qualité en témoignent. Si je n’étais pas simple consultante, je serais une participante assidue 🙂

    Ceci dit, je tiens à apporter une précision face au commentaire suivant:

    « Certains viendront dire qu’il y a des conférences gratuites, du type PodCamp Montréal. D’accord mais ce regroupement n’est pas de même nature et ne vise pas le même public. Il vise les initiés, ceux qui s’intéressent au podcasting et à la Web vidéo sur Internet en majorité. »

    Comme tu sais, je suis membre du comité organisateur de PodCamp Montréal. Contrairement à ce qui semble être ton impression, l’événement n’est pas (uniquement) pour les initiés, mais cherche également à initier. Au contraire, un de nos principaux objectifs est d’aggrandir notre cercle et intéresser d’autres montréalais à la balado … et aux médias sociaux en général (il y aura également des sessions sur Facebook, Twitter etc).

    En consultant l’horaire publié ces derniers jours(http://podcampmontreal.org/schedule/) vous trouverez beaucoup de sessions type 101 et intro (voir Bob Goyetche, Spodek et Crosby, Dumais, Guglielminetti, Scarborough Dude .. et la mienne, bien sur)

    Mais je vois tout ça comme une bonne nouvelle, cher Claude; initiés, les Montréalais se rendront compte de la valeur des médias sociaux et viendront en grand nombre à WebCom.

    Il ne s’agit pas de compétition, car comme tu dis les deux activités sont quand même différentes. Selon moi, il y a de la place pour les deux formats.

    Un grand merci pour la visibilité sur votre site – ton appui est bien apprécié. Au plaisir de te voir à PodCamp Montréal!

  • Répondre claudemalaison 25 août 2008 - 0 h 01 min

    Chère Michelle !
    Le point que je tenais à faire valoir n’est pas de savoir si webcom a sa place ou pas. Mais bien sur la frilosité des entreprises, professionnels, agences et consultants comme toi face à un évènement qui pour 395$ propose une conférence de calibre international. Je ne peux pas comprendre ta réaction de «simple consultant». Je le suis tout comme toi mais j’investis dans ma formation, ici ou ailleurs. Ce que tu débourses est déductible d’impôts et est aussi éligible au 1% de formation. De plus, la moitié de l’évènement est gratuit.

    Je m’excuse mais je ne comprends pas que certains d’entre vous lèviez le nez sur un évènement international à Montréal alors que ces mêmes personnes vont payer plus cher pour un évènement à Toronto, New York ou SF. Un peu de logique est apparue des derniers jours quand l’Institut Canadien a annulé (semble-t-il) son évènement sur les médias sociaux à près de 3 000$ l’inscription avec aucun conférencier international.

    Et je persiste et signe sur Podcamp comme pour tous les webcamps de ce monde. Ces évènements attirent une majorité d’initiés comme toi et moi. À webcom nous avons le webcamp et la clientèle EST une une clientèle d’initiés. J’ai l’ai vu aussi à Boston, San Francisco et Paris. Partout, c’est pareil. Tant mieux si vous faites différent à Montréal mais cela me surprendrait malgré les types 101. Je serai sur place et compte bien constater. Si je me suis trompé, sois certaine que le l’écrirai sur mon blogue.

    Et oui, il n’est aucunement question de compétition et tu verras au cours des prochains jours que webcom tient à coeur le développement du Web 2.0 au Québec et dans la francophonie!

    Définitivement, Podcamp et webcom ont leur place sur la marché montréalais mais ne visent pas la même clientèle. Pour avoir organisé des conférences depuis 1999 et avoir vu la marché évoluer, tu peux me croire sur parole.

    Votre appui serait également apprécié !

    Amicalement
    Claude 😉

  • Répondre Laurent LaSalle 25 août 2008 - 6 h 47 min

    Pour n’avoir jamais assisté au Webcom spécifiquement en raison du prix (je me promets d’assister au WebCamp cette année), je dois dire que je suis le candidat type visé dans ce billet. Par contre, je ne connais pas le public cible du Webcom, mais je soupçonne que je n’en fais pas partie; de plus, n’importe quel événement qui requiert que je débourse la somme totale de deux mois de nourriture (hélas, tel est mon budget) va m’entendre râler sur le prix.

    À mon sens, charger 495$ à des entreprises pour un événement du genre, c’est normal, surtout lorsqu’on sait que les conférences équivalentes chargent beaucoup plus cher. Mais je ne suis pas une entreprise… pas pour l’instant. Étant donné que je ne me considère pas comme le public cible, je ne badtrip pas tellement sur le prix tout comme je ne suis pas motivé à épargner la somme en question plusieurs mois à l’avance (même si je sais qu’elle pourrait entrer dans mes dépenses du travailleur autonome, ce que je semble devenir de plus en plus depuis quelque temps).

    En même temps, tu ne me verras jamais dans des conférences similaires à l’étranger! Surtout puisqu’il faut ajouter l’hébergement; j’aurais tendance à vérifier sur couchsurfing.com pour me trouver un divan à proximité.

    Sinon, pour ce qui est de PodCamp, c’est assez particulier. Il semble que beaucoup attendait la venue de l’événement à Montréal, soit des podcampeux de longue date, qui prennent plaisir à assister à tous les événements.

    Néanmoins, je ne pense pas qu’on puisse placer la majorité des inscrits comme un groupe d’initiés. Oui, ils savent ce qu’est la baladodiffusion, connaissent généralement Facebook et Twitter; alors oui, ils ont été initiés à ces phénomènes (la seule promotion de l’événement, outre plusieurs billets sur des blogues et le bouche à oreille, est passée par ces canaux). Par contre, ils sont généralement intéressés à produire du contenu audio et vidéo et viennent à PodCamp pour apprendre comment procéder…

    Au fait, as-tu déjà assisté à un PodCamp? Mon premier était cette année à Toronto et il ne m’en fallait pas plus pour me rendre compte que ce genre d’événement n’était pas réservé aux ultras-geeks (ma crainte également) et être motivé à suivre Sylvain et faire un équivalent montréalais!

  • Répondre claudemalaison 25 août 2008 - 8 h 34 min

    Cher Laurent

    Non, je ne suis pas allé à un Podcamp mais j’ai faiit des barcamps et des off-conférences comme le Web2.0 Open et le Enterprise 2.0 Open et la clientèle y est en majorité composée de «geeks» qui y assistent par philosophie de gratuité ou parce que comme tu le dis, ils n’ont pas 2 500$ à dépenser, ce qui équivaut à leur loyer et leur bouffe pour deux mois mais aussi d’initiés, les initiés, pour moi ne sont pas des geeks mais des early adopters.
    Ceux qui connaissent Twitter ne sont pas légion. Tu serais surpris de poser la question en entreprise et d’entendre ès réponses cocasses associées au terme Twitt.
    Oh et by the way, je ne remets pas en question la venue de Podcamp à Montréal. C’est une excellente idée et je vous en félicite et il me fait plaisir de d’annoncer sur mon blogue que j’y serai sans faute !

  • Répondre Laurent LaSalle 25 août 2008 - 8 h 47 min

    Je ne posais pas la question de façon arrogante, c’est juste que ça m’a frappé de voir à quel point ça semblait plus accessible que les BarCamps. Je pense que plusieurs seront agréablement surpris!

    Sinon, c’est CLAIR que beaucoup d’entreprises ne connaissent pas Twitter; c’est pourquoi je suggérais que nous n’avions peut-être pas la même perception du terme initié dans ce contexte…

  • Répondre mathieubernatchez 25 août 2008 - 15 h 51 min

    Bien d’accord que le prix est tout à fait raisonnable (l’assistance phénoménale du dernier Webcom semble prouver que les entreprises ont les moyens de payer ce prix de toute façon).

    Peut-être que l’un des facteurs qui rend les gens mécontents, c’est la comparaison avec les conférences InfoPresse (sujets Web), qui sont probablement des « concurrentes » à Webcom d’une certaine façon. L’inscription est 270$ en prévente, ce qui paraît moins cher. Cependant, c’est au moins 2 fois moins long que Webcom (commence tard et termine tôt), alors que Webcom est une journée vraiment, vraiment intensive et bien remplie. Donc le prix « à l’heure » se ressemble beaucoup, finalement.

    Par ailleurs, il y aura toujours des gens pour tout trouver « trop cher », mais comme tu l’illustres bien, c’est très abordable comparativement aux événements équivalents qui ont lieu ailleurs…

  • Répondre Eric BLOT 26 août 2008 - 12 h 29 min

    Il FAUT venir en France 😉
    Au moins pour l’hivers !

    biz@++

  • Répondre Anouk Hébert 29 octobre 2008 - 17 h 13 min

    Il y a peut-être des gens qui trouvent ça cher d’une façon comptable, parce qu’ils regardent seulement le prix, et non le rapport qualité/prix. Tu as sûrement entendu des commentaires très plates à ce sujet. Toutefois, il faut faire la différence entre quelqu’un de cheap et quelqu’un qui n’en a tout simplement pas les moyens, comme par exemple le cas de Laurent (ci-haut), où il est plutôt ici question du prix du pain et du beurre…
    Je comprends Laurent, qui doit probablement faire des choix plates à tous les mois, tout comme moi. Ceci dit, je serai au Webcom cette année, au détriment d’autre chose…

    À bientôt 

  • Répondre Claude Malaison 29 octobre 2008 - 17 h 20 min

    Le «pauvre Laurent» peut assister gratuitement au webcamp, à toutes les conférences à partir de 16h00, suivre la conférence live avec Christian Aubry. Il aurait aussi pu gagner un billet gratuit en faisant un commentaires sur les 10 blogues participants à la promotion. Il pourra aussi écouter toutes les conférences gratuitement sur le site dans la semaine qui suit ! Il a des choix intéressants qui sauvent son pain et son beurre…

    Franchement, Laurent ne fait pas pitié !

  • Laissez un commentaire