Parcourir les Tags

Yulbiz

Blogues Événements

Conférence LeWeb: bienvenue dans le « Blog Pit » !

1 décembre 2010

La semaine prochaine je vais être à Paris afin d’assurer avec plus de 73 autres blogueurs et blogueuses officiels, la couverture de la conférence LeWeb 2010, organisée par l’ami Loïc LeMeur. Ce sera pour moi ma cinquième expérience du genre à la plus grande conférence sur le Web en Europe, donc pas une grande surprise mais imaginez un  peu pour ceux et celles qui seront sur place pour la première fois et qui seront propulsés dans le « Blog Pit »… Intimidant et aussi inspirant ! Les deux photos suivantes parlent d’elles-mêmes:

blog pit

Des représentant(e)s de plus de 60 pays seront sur place pour rendre compte des prestations des plus grand noms du Web, tels que Marissa Mayer,  Gary Vee, Shai Agassi, John Ham, Dennis Crowley, le PDG de Renault-Nissan Carlos Ghosn et plusieurs autres. Mais en plus et comme je le mentionne à chaque fois, ce sera l’occasion de rencontrer LA communauté planétaire des blogueurs non pas en un seul événement mais aussi en plusieurs autres plus petits qui vont ponctuer toute la semaine comme le spécial Yulbiz-Paris , le 6 décembre, qui permettra la rencontre des blogueurs France-Québec. Et aussi la fameuse soirée des blogueurs officiels qui se déroule le 7 décembre sur la Péniche Six Huit amarrée aux quais de la Seine, juste en face de Notre-Dame.

JAM 023

Un aperçu de l’ambiance sur la péniche l’an dernier

JAM 034

La blogueuse américaine Irene Koehler et compagnie de la mère de tous les blogueurs à LeWeb, nulle autre que Stéphanie Booth.

Ce sera aussi l’occasion de renouer avec l’endroit où a eu lieu en 2007 la meilleure édition de la conférence, soit Les Docks. Il s’agit d’un complexe de plusieurs anciens entrepôts reconvertis dont trois serviront la conférence. Si l’on se fie à 2007, les conférences majeures et la scène principale seront dans le Pullman. Le Haussmann abritera les repas, les sponsors et les lounges. C’est de là que nous rédigerons la plupart de nos billets. Le Eiffel pour sa part abritera la compétition des strart-ups et les panels et ateliers. Parlant de la compétition, je ne la raterai pas cette année surtout que l’ami Sylvain Carle sera de la partie et présentera Needium. Aurons-nous un vainqueur québécois cette année ?

lesdocks

Bien sûr, tout cela reste à confirmer lors de la visite pré-conférence que nous aurons le mardi en après-midi avec comme guide, soit Loïc ou Géraldine. Je quitte samedi pour la France et débuterai ma « couverture officielle » lundi le 6 décembre. À suivre…

Blogues Événements LeWebParis

LeWeb Paris, Yulbiz, webcom-Montréal et autres perles rares…

8 novembre 2010

Comme je l’ai écrit dans un récent billet, je devrais être à Paris début décembre pour assurer ma cinquième « couverture » consécutive de la plus importante conférence en Europe sur les nouvelles technologies du Web, intitulée fort à propos,  LeWeb et organisée par Loic LeMeur et son épouse Géraldine. Et je ne serai pas le seul à assurer la couverture de l’événement à titre de blogueur officiel. Je serai accompagné par les ami(e)s Philippe Martin, Benoit Descary, Diane Bourque et Tara Hunt mais aussi par le nouveau québécois Damien Guinet. La liste des blogueurs officiels est disponible ICI.

Pourquoi j’écris ces quelques lignes alors que j’ai déjà écrit deux billets complets sur la conférence et son programme rempli de petites perles ? Parce que la liste des blogueurs officiels vient juste d’être publiée certes mais aussi pour souligner une autre nouveauté à la conférence que je trouve très intéressante.

Voici comment l’annonce a été faite sur le site de la conférence mais aussi sur Facebook, Twitter et dans notre GoogleGroup :

Your chance to get on stage at LeWeb

IgniteOn Dec 8th we will offer 10 LeWeb registered attendees the opportunity to speak for 5 minutes and share their passion in plenary.

The talks can be about anything..except a pitch for your business. In 20 rapid-fire slides, you’ll share your vision, your energy, your hobby, your philosophy–whatever will spark conversation and action amongst LeWeb’s attendees from around the globe. To learn more about this format and see some example talks, visit igniteshow.com.

Applications are due midnight PDT on November 10th.
You are allowed to attach PowerPoint slides, PDFs and/or videos to your application.

Génial mais il fallait y penser… Une conférence qui se veut 2.0 n’a pas qu’à organiser un WebCamp gratuit et généré par les participants. Cette formule du cinq minutes de « gloire » en est une autre manifestation même si les candidats seront choisis par un jury et non votés par leurs pairs. Oui, bon, Loic et Géraldine n’ont rien inventé puisque la formule Ignite existe déjà à la conférence Web 2.0 Expo organisée par Tim O’Reilly mais j’ai bien hâte de découvrir de petites perles parmi les dix candidats « élus ».

La perle webcom

Parlant de perles je ne peux pas rater l’occasion et  ainsi écrire quelques lignes à propos du prochain webcom-Montréal qui aura lieu le 17 novembre à l’OACI. Car justement, si vous désirez découvrir des perles de conférences sur le Web 2.0 et sur la mobilité, vous allez être servis, croyez-moi!

HEADER

Ce serait faire outrage au programme que de simplement vous donner le lien qui y mène… Je dois souligner à grands traits les études de cas proposées par Claire Flanagan de CSC, de Tim Moore de BART, la société de transport en commun de San Francisco qui utilise Foursquare, de Andrea Baker qui parlera d’intégration d »outils Web 2.0 chez Navstar mais aussi à la CIA, de Bevin Hernandez qui parlera de son expérience à Penn State mais aussi qui fera un speed-keybote très inspirant. Aussi ne manquez pas la conférence à quatre de John Dila, Steven Domeck, Jennifer Fogarty et Cynthia Rando, les deux premiers d’Innocentive et les autres de la NASA.

De telles perles constituent un trésor et pourtant elles ne sont que quelques-unes de toutes celles qui vous seront proposées en plus des keynotes du grand spécialiste mondial de l’utilisabilité, Jared Spool, sur l’avenir de l’utilisabilité et du design dans un monde mobile, de la grande spécialiste des communautés de vente en ligne, Marsha Collier et du grand spécialiste du Online PR, David Armano, VP D’Edelman Digital. Je ne voudrais pas oublier la conférence d’EXOPC, la tablette québécoise qui fait tant parler d’elle et celle du CTO de Seesmic, Johann Romefort. Tout cela sans oublier non plus le webcom-LIVE, le webcamp, le coin du livre et la nouvelle zone de eCommerce parrainée par Desjardins. Oh! je m’en voudrais de ne pas souligner également le dévoilement par le CEFRIO des résultats d’une étude qui fera le portrait de la mobilité au Québec et le travail des blogueurs et twitteurs officiels, soit Alexandre Enkerli, Philippe Bonneau et Jean-François Poulin.

Puisque j’en suis aux noms, je reviens en quelques lignes sur la conférence LeWeb à Paris pour vous mentionner que comme pour l’an dernier, nous aurons droit à quelques petits privilèges en tant que blogueurs officiels dont celui de faire le tour du proprio dans l’après-midi précédant la conférence en compagnie de Loic et que le même soir, nous serons tous reçus par l’organisation et surtout par Stéphanie Booth et Fred de Villalmil sur une péniche amarrée à un quai de la Seine, juste en face de Notre-Dame.

Cela fait partie de toutes les soirées et regroupements qui auront lieu au cours de la semaine à Paris. Ainsi, le lundi 6 décembre, aura lieu également le Yulbiz-Paris. Les organisateurs Fred Cavazza, Émilie Ogez et Fadhila Brahimi. en profitent pour souligner notre passage et ainsi échanger sur le capital social de l’entreprise du XXIeme siècle. Une soirée sous le signe d’un échange interculturel avec la présence de plusieurs blogueurs de renommée internationale. La rencontre aura lieu Au Bon Pêcheur, Châtelet Les Halles à compter de 18h30. Promis je prends des photos et vous en fais un compte-rendu le lendemain.

Blogues Communication interactive Événements

Joyeux Noël à tous et toutes et bon anniversaire Philippe!

24 décembre 2009

Un dernier et court billet avant Noël pour vous souhaiter à tous et toutes un Joyeux Noël mais aussi pour souligner demain le quatrième anniversaire du blogue de l’ami Philippe Martin, plus de 700 billets et plus de 2 000 commentaires plus loin.

Et curieusement, ce matin, en allant visiter son blogue, j’ai trouvé deux pépites d’or relatives au Yulbiz. Deux vidéos d’archives sur des éditions qui remontent aux tout débuts. Alors, faites comme moi et régalez-vous. Quatre ans, ça passe vite et les gens changent…

Un premier clip tourné en juin 2006:


YULBIZ_2006-06
envoyé par pmartin.

Et celui-ci du 30 janvier 2007:

Communication interactive Événements

La «peoplisation» passera mais le Yulbiz demeurera…

1 décembre 2009

Le récent billet de l’ami Martin Lessard sur le Yulbiz du mois de novembre me laisse un peu perplexe. D’aucuns y verront une charge à fond de train des traditionalistes et tenants de l’orthodoxie contre la dénaturation de cet événement qui au départ était  « un regroupement de blogueurs d’affaires qui vise à favoriser le réseautage et la pratique des blogues dans un contexte professionnel ».

Membre du conseil d’administration de Yulbiz.org ,  tenant de LA liste des blogueurs d’affaires et directeur du collectif «Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires», je devrais sans attendre me ranger derrière les propos de Martin mais comme le dit souvent Michelle Blanc, notre présidente et fondatrice, je me garde une «p’tite gêne»…

Pourquoi ? Parce que des propos de Martin, je flaire un peu nostalgie sur les discussions d’initiés et les ouvertures à des occasions d’affaires qui étaient le lot des premiers événements au café Méliès, fréquentés alors par quelques «initiés». Et que dire de la question du mois qui est disparue corps et biens… Ce qui fait dire à Martin:

«De quelques blogueurs, mâles en majorité, du début, voilà que s’est rajouté une nouvelle foule dans la mouvance des réseaux sociaux, de la WebTV et de Twitter, équilibrant le ratio homme femme, augmentant celui des ‘peoples’, abaissant la lumière et augmentant le son de la musique. Voilà ce qui ressemble plus à party mensuel branché».

Et Martin en rajoute: «De rares, les moments de rencontres entre gens de la numéricratie montréalaise se sont depuis généralisés, diversifiés, spécialisés –les ‘camps’ et autres non-conférences ont pris l’espace de discussion et de réflexion– et le Yulbiz est devenu l’after-party où on se voit, se fait voir et regarde l’élite numérique. Car quand la musique est si forte et la lumière si basse, les paroles deviennent inutiles».

Et il en remet une autre couche en final: «Yulbiz était au début « un regroupement de blogueurs d’affaires qui vise à favoriser le réseautage et la pratique des blogues dans un contexte professionnel ». C’était la façon qu’on le présentait alors que j’étais sur le conseil d’administration. Il est aujourd’hui le lieu de rencontre branchée et de réseautage d’une élite web, de micro-entrepreneurs et d’artistes».


Le Yulbiz, un party d’artistes?

Le Yulbiz ne serait plus qu’un 5 à 7 branché pour l’élite 2.0, un party d’artistes? Je ne crois pas… J’étais à celui du 24 novembre au Jello Bar, tout comme Martin et une centaine d’autres personnes. J’étais accompagné de Marie-Frannçoise Hervieu, associée chez Allard Hervieu Communication et nouvelle blogueuse d’affaires. Elle a profité de son immersion pour rencontrer plein d’autres blogueurs et blogueuses, d’autres relations d’affaires du domaine des RP et elle en a profité pour converser, réseauter.

La musique trop forte? Faut croire que je suis parti trop tôt car la musique ou le niveau sonore n’était pas plus élevé qu’à l’habitude. Ce dernier ne m’a pas empêché de converser, d’introduire Marie-Françoise et de souhaiter la bienvenue au Yulbiz à de nouvelles figures comme Suzanne Lortie, dont le blogue vient de naître ou encore Tara Hunt, une des figures dominante des blogues, des Barcamps et du Web 2.0 mondial et qui est maintenant une montréalaise…

Je viens de parler de trois femmes. Eh oui, comme le dit Martin le ratio homme-femme s’équilibre au Yulbiz et ce n’est qu’une bonne chose et n’en déplaise à Martin, le Yulbiz n’a jamais été un espace de réflexion. De discussion oui, qui amène plus tard à la réflexion. Et cela, à mon avis, n’a pas changé. La quantité n’a pas évacué la qualité et le nomadisme de l’événement a dépoussiéré les participants de la première heure, secoué les vieilles habitudes et à mon avis pour le mieux.

Yulbiz international

Le Yulbiz est tout cela et encore plus. Il est aussi un mouvement international et cela, on a tendance à l’oublier trop vite. La semaine dernière, il y a eu Yulbiz à Bruxelles comme le démontre ce «slide show» de présentation et surtout le billet «feedback» sur son blogue par l’ami et organisateur Vincent Battaglia.

Un Yulbiz, comme le dit Vincent, pas comme les autres avec lui aussi son petit côté «people». Ce soir, ce sera celui de Paris auquel j’assisterai. Demain je vous écris sur les faits saillants et les belles rencontres qui auront lieu au Père Tranquille avec photos en prime. En passant, vous en connaissez des bistros qui se présentent ainsi sur le Web? Selon les organisateurs, Fred Cavazza, Émilie Ogez et Fadhila Brahimi, ce sera l’occasion de faire un bilan de 2009 et faire quelques prédictions sur 2010…

Yulbiz est un formidable outil de réseautage international qui nous permet de rencontrer les blogueurs européens, américains et même cubains, de tisser une toile de solidarité et de collaboration internationale qui pourrait, comme le rêve Michelle, aboutir à une grande manifestation internationale.

Ça c’est une vision que nous avions et que nous avons toujours. Le Yulbiz n’est pas un événement «people» mais un besoin fondamental pour nous tous, besoin de nous retrouver en communauté que ce soit à Montréal, Paris, Lille, Bruxelles, La Havane, San Francisco ou ailleurs. La «peoplisation» passera mais le Yulbiz demeurera…

p.s. Dans les dix jours qui vont suivre, l’horaire sera chargé en France: conférences à donner, clients à rencontrer,  amis à retrouver, voyages à Bordeaux et Clermont-Ferrand mais aussi LeWeb09 en direct. De tout cela je vous en écris à compter de demain!

Événements LeWebParis

LeWeb ’09: Web en temps réel et étranges rencontres…

14 novembre 2009

Comme je l’ai écrit dans un récent billet, je serai à la conférence LeWeb ’09 à Paris, les 9 et 10 décembre prochain. Je ferai partie de la cohorte de 68 blogueurs et blogueuses qui ont été sélectionné(e)s afin de décrire dans leur billets et leurs tweets les péripéties de la conférence organisée par Loïc et Géraldine LeMeur et qui a pour thème cette année : le Real-time Web.

Pour moi, c’est une quatrième édition mais la seconde en tant que blogueur officiel. Du Québec, nous serons quatre soit Tara Hunt, Sébastien Provencher, Benoît Descary et moi-même mais curieusement je suis inscrit «officiellement» comme blogueur de France.

Cette année, plusieurs nouveaux visages parmi les blogueurs sur place mais quand même plusieurs visages connus, surtout français comme Charles Nouryit, Éric Dupin, Damien Guinet, Frédéric De Villamil, Sandrine Plasseraud mais aussi notre responsable de communauté, Stephanie Booth. Car il y a une communauté des blogueurs officiels qui déploie ses ailes dans Google Groups.

Parlant de communauté, celles des blogueurs d’affaires de Paris se réunira le 2 décembre dans le cadre d’un Yulbiz-Paris. Nul besoin de mentionner que j’y serai afin de rencontrer les organisateurs locaux soit Fred Cavazza, Émilie Ogez mais aussi d’autres potes comme Bertrand Duperrin, Anthony Poncier, Éric Blot et Vincent Berthelot.

Je vais aussi profiter de  on passage à Paris pour donner une conférence dans le cadre du petit-déjeuner du Club JAM du 3 décembre  sur le thème de « bloguer dans un contexte d’affaires », En fait je vais parler des blogues mais aussi et surtout de comment faire pour se recréer un emploi à titre de consultant au sortir d’un long passage en entreprise. Je vais aussi profiter de mon passage à Paris pour visiter Libération.fr et Rue89 et revoir avec joie deux ex-conférenciers de webcom-Montréal soit Ludovic Blecher et Arnaud Aubron.

montageleweb081

Pour en revenir à la conférence LeWeb09, j’espère que Loïc aura su résoudre les problèmes qui ont entaché la dernière édition, soit des problèmes de connectivité, de chauffage et de manque de nourriture comme le démontre ce montage photo. La bouffe et le vin ont été achetés dans une épicerie pas loin…

Bref, je vais certainement assister à plusieurs conférences spéciales ou «keynotes», ces dernières ayant lieu sur la scène centrale , devant laquelle sont alignées les tables des blogueurs officiels (photo plus haut) pour assister, entre autres aux propos de Marissa Mayer de Google. Mais je compte aussi faire des escapades pour aller assister à la compétition des «start-ups», co-organisée par Loïc et TechCrunch Europe. La liste des compagnies en compétition vient d’être publiée et est disponible ICI. Elles sont 16 en compétition et ont des noms tous plus farfelus les uns que que les autres.

Je vais aussi me promener dans les autres zones spéciales aménagées comme celles pour le réseautage «networking» où on peut faire d’étranges rencontres comme celle de l’an dernier avec Marc Canter.

Aussi dans celle réservée aux démos de produits/services et l’atelier, un espace réservé à des présentations spéciales. L’an dernier, le jour 1 avait été réservé à Google et le jour 2 à Facebook… Et je vous réserve quelques photos de la soirée (lire party) qui risque d’être mémorable au VIP Room , LE club sélect et à la mode à Paris par les temps qui courent.

Entreprise 2.0

Portraits de blogueurs: Sandra la nomade, entre Montréal et Eagle Pass…

20 juillet 2009

Je reprends ici ma série de portaits de blogueurs/blogueuses, série amorcée en 2007 et je vais joindre l’utile à l’agréable.. Car j’ai porté mon attention sur Sandra Doyon, une blogueuse aguerrie avec son Journal de bord d’une camionneuse mais aussi, vous l’aurez compris, une nomade. C’est lors du Yulbiz du 30 juin dernier ou plutôt à « l’after-Yulbiz », que le déclic s’est fait. J’étais assis en face de Sandra au restaurant Red Thai, boulevard St-Laurent. Nous avons commencé par prendre mutuellement des photos (ci-dessous) pour ensuite nous mettre à discuter du blogue et de la vie… en attendant d’être servis.

J’ai pris cette photo de Sandra en compagnie de l’ami Christian Aubry.

Je dis déclic car ça fait plusieurs fois que je rencontre Sandra, aussi bien au Yulbiz que lors de soirées organisées par des ami(e)s commun(e)s. Pourtant, à chaque fois, la conversation s’était limitée à des mondanités. Et pourtant, le parcours de Sandra, de ce que j’en savais et de ce que j’en avais lu, m’intriguait. On ne devient pas camionneuse et blogueuse de surcroît sans avoir une bonne dose d’originalité. Et l’originalité, vous savez ça m’attire…

Donc, la rencontre a finalement eu lieu, en cette soirée estivale du dernier Yulbiz avant les vacances. Et là j’ai posé un tas de questions. Ça c’est ma curiosité naturelle, mon vieux fond d’ex-journaliste. Et c’est parti d’une remarque de Sandra sur son déménagement. Déménager, ne pas tenir en place. Tel est le nomade…

J’avais en tête l’image qu’on se fait d’elle: camionneuse, grande voyageuse, nomade, bref, pas enracinée et donc, plein de questions sur la vie de « truckeuse » et cela, pour aller au-delà des mythes. Et avec Sandra, on casse vite ce mythe car elle est beaucoup plus complexe et dans un sens fascinante. Oui, elle est heureuse sur la route, à avaler les kilomètres. à écrire sa prose et à dormir dans une boîte de tôle (plus confortable qu’on le pense), à charger et décharger toutes sortes de marchandises aux quatre coins de l’Amérique, oui, ce n’est pas facile des fois d’avoir à relever le capot et bidouiller dans le moteur. Sa vie, c’est cela mais bien plus encore, car elle est blogueuse, érudite, actrice de son propre rôle dans un film qui sortira bientôt et surtout Jeannoise, une « fille du Lac», comme on dit par-delà le Parc des Laurentides…

Elle est aussi une femme libre, éclectique, la PDG de sa propre entreprise qu’elle présente ainsi sur son blogue: « Je suis camionneuse. Le camion, c’est mon bureau, les routes de l’Amérique, mon territoire. Je travaille avec des millions de collègues qui sillonnent ces couloirs, le jour, comme la nuit. Ma vie de tous les jours n’a rien d’ordinaire. Quand je me lève, je suis toujours ailleurs. Je me réveille dans une autre ville, un autre climat, un autre pays, un autre paysage. Mon bureau a une vue panoramique. Venez la contempler avec moi! ».

Justement, pour contempler avec elle, j’ai choisi de vous présenter en premier lieu son plus récent podcast, car Sandra s’y est mis avec son appareil photo Canon avec lequel nous prenions des photos au Resto. C’est intitulé « Pure Canadian Honey ». Le titre parle de lui-même car c’est le portrait d’un apiculteur du Manitoba, Bob Podolski et de ses 20 tonnes de miel, mais aussi une réflexion sur notre avenir, la surconsommation et la pollution. Voici d’ailleurs une des phrases de sa narration: « Mais j’ai songé que nous tous, ensemble, avions peut-être perdu notre chemin, aspergés par l’herbicide de l’individualisme et de la productivité ». Écoutez le podcast, vous comprendrez l’analogie…

Mais j’ai aussi soumis à Sandra avant qu’elle ne reprenne la route, un petit questionnaire qui résume les questions posées ce soir « d’after-Yulbiz ». Elle l’a rempli chemin faisant, quelque part entre Montréal et Eagle Pass au Texas.

• Tu as un patelin natal, non ?
Alma, Lac-St-Jean
• Ta première passion professionnelle c’était ?
Guide accompagnateur auprès de la clientèle française pendant 5 ans, mais de façon sporadique et saisonnière.
• Être nomade pour toi, c’est un choix ?
Je suis mes instincts, un gros penchant pour la découverte, le voyage et puis être de passage quelque part.  Regarder les gens rester et puis repartir avec leurs histoires.  Un peu comme le survenant.  Un peu comme le vagabond.  Mais je vais me poser fort probablement un jour.
• Ton chemin te mène vers où ?
Vers le monde, vers les gens, vers les différences.
• Ton métier, pour toi, c’est ?
Un outil pour découvrir le monde.
• Pourquoi as-tu décidé de bloguer ?
Pour partager le bonheur que j’ai à faire des découvertes.  Paysages, histoires, gens, photos, films.  J’évolue avec les outils disponibles gratuitement.
• Les réseaux sociaux ça veut dire quoi pour toi ?
C’est un port d’attache social, mon point d’ancrage, une bouée qui me suis partout dans le monde.  Quand je rentre au port, je sais qu’il y a des gens que je peux aller voir et avec qui fraterniser.  Ce sont des contacts aussi, pour un besoin spécifique, on demande et puis on reçoit !  Aussi, j’aime rencontrer des gens inspirants qui font des choses, peut-être que naitrons des projets avec ces contacts.  Je suis toujours ouverte.
• Tu es quel genre d’utilisatrice ?
Productrice de contenus et puis commentatrice des amis.
• Question networking. Tu en plutôt publique ou privée ?
J’ai créé la page de fan pour faire un clivage entre la camionneuse et Sandra Doyon.  Je suis entrain de faire du ménage pour resserer ma vie privée.  Mais honnêtement, que les gens sachent que je déménage et que je me lève tôt, c’est pas tellement grave.  Nous sommes tous humains.
• Ton principal intérêt dans la vie ?
Découvrir, explorer et partager mes découvertes pour décupler le bonheur.  Jouer avec les mots pour raconter.
• Une personne-modèle de par ce vaste monde ?
Il y en a plein qui m’inspirent et qui m’ont influencés ou m’inffluencent encore aujourd’hui:  Gabrielle Roy, Jannette Bertrand, Albert Jacquard, Hubert Reeves, David Suzuki, Marie-France Bazzo, Eric Emmanuel Smith, Chantal Petitclerc, le Dalaï-Lama, mes amis, les blogueurs.  Mes inspirations sont variées et c’est mieux que de n’avoir qu’un modèle.  Je puise les traits qui m’inspirent chez beaucoup de gens.  Il y en a des centaines !
• Tu es plutôt télé, bouquin, Internet ?
Livres, internet et peu de télé. (Mais j’avoue plus Internet que livre parfois.)
• Plutôt stressée ou plutôt relax ?
Relax
• Plutôt chat ou chien ?
Chat pour son autonomie et son indépendance.
• Ton rêve de découverte (d’un lieu, d’un état, d’un être)?
Découvrir encore et encore les États Unis et le Canada,  Le monde, les humains, la passion des gens.
• Pourquoi un  film sur toi ?
Ben à cause du blogue, parce que c’est unique j’imagine, parce que ça fait rêver de rouler sur le continent et la façon dont j’en parle probablement.  Aussi parce que j’écris et que j’aspire à devenir écrivain, mes deux producteurs/réalisateurs sont d’anciens libraires passionnés de littérature et ils aiment ma façon d’écrire.
• Tu as un message à faire passer à tes fans, tu dis quoi ?
Trouver vos passions, vivez les.  Partagez votre bonheur.  Trouvez votre essence, c’est ça qui est beau chez l’Homme : son essence, celle qui le tient en vie et qui lui fait briller les yeux.  C’est différent pour chacun, c’est ça qui est merveilleux.

Ah… L’essence, c’est ce qui fait aussi carburer (trop facile…). Mais pour ce qui est de vivre ses passions, je crois que Sandra est servie. Passionnée d’écriture, son blogue lui permet de s’exprimer, de s’épanouir. Il ne faudra pas se surprendre de bientôt la lire puisqu’elle aspire à devenir écrivaine. D’ailleurs ne faut-il pas être passionné pour écrire un livre, un article, un blogue?

Et ne faut-il pas être aussi panssionné de découvertes pour sillionner l’Amérique entière et avaler, jour et nuit, des centaines de milliers de kilomètres derrière le volant d’un18 roues Freightliner? Oh yes…

Communication interactive Entreprise 2.0 Événements

Mercredi soir prochain, je fais mon coming out !

8 mai 2009

Comme vous aurez pu le remarquer, je n’ai pas été très présent sur mon blogue au cours des derniers jours et je m’en excuse. Oui, oui… Je me sens un peu coupable de vous laisser en plan, sans nouvelles… Faut dire que l’organisation de la conférence webcom-Montréal monopolise beaucoup de mon temps mais il n’y a pas que cela.

En effet, j’aurai à vous annoncer, la semaine prochaine, d’importants changements aussi bien sur ce blogue que dans ma vie professionnelle. Et si vous ne voulez pas attendre à jeudi matin, je vous suggère d’assister à la soirée Yulbiz-webcom qui aura lieu mercredi soir à compter de 18h00 au Bar et Boeuf, situé au 500, rue McGill à Montréal.

C’est à cette occasion que je ferai mon «coming out»… N’en déplaise à l’amie Michelle Blanc, il ne sera nullement question de «Teddy Bear»… Bref, je vous laisse imaginer, ce que NOUS annoncerons en cette soirée très spéciale et qui viendra clôturer une conférence qui s’annonce comme un succès sans précédent. Eh, oui… Selon les rapports que je reçois, le webcom-Montréal, la mouture mai 2009 est si populaire que vous allez forcer le Producteur de l’évènement à changer ses plans de salle afin d’accueillir une foule record !

Bref, ce n’est pas rien… Et je dois convenir que je viens de relever un défi inégalé au niveau de la programmation et ai réuni, ici à Montréal, la meilleure brochette de conférenciers de l’histoire de webcom. Et nous n’avons plus aucun complexe avec les grandes conférences internationales, que ce soit Web 2.0 Expo ou Leweb09 de l’ami Loïc LeMeur à Paris ou encore KM World & Intranets en Californie, organisée par l’amie Jane Dysart.

La place de Montréal

Ce qui me fait le plus plaisir, c’est que webcom prend enfin la place qui lui revient. Celle de plus grande conférence nord-américaine ET francophone sur le Web et les nouvelles technologies de l’information et des communications (NTIC). Nous sommes dorénavant un incontournable, aussi bien pour les agences Web, de communication corporative ou de relations publiques mais aussi pour les «tecchies» avec le webcamp et surtout pour tous les professionnels des communications, des ressources humaines et des technologies quoi oeuvrent au sein des entreprises.

Si nous voulons un Québec numérique, un Québec au premier plan de la nouvelle économie du savoir, cela passe forcément par une prise de conscience collective autour des thèmes abordés à webcom.

En conclusion

Et c’est pour être cohérent avec cette vision d’un Québec du XXIe siècle, avec des entreprises stratégiques et performantes, que je ferai ce fameux coming out, et partagerai avec vous notre vision de l’entreprise québécoise 2.0. C’est donc un rendez-vous, le 13 mai à 18h00. Je vous y invite et espère vous y rencontrer en grand nombre !

Communication interactive Entreprise 2.0 Événements Identité numérique Innovation

Conférences Web 2.0. Je suis chauvin, j’en conviens et rien à voir avec les Canadiens !

6 mai 2009

J’ai écrit un premier billet sur le sujet des conférences Web le 31 mars dernier. Le temps est venu de faire, ce que l’on appelle chez les Chinois, un «update» ou si vous préférez, dans la langue de Molière, une mise à jour…  Depuis ce temps, de l’eau a coulé sous les ponts, à Lille, Washington, Montréal et quelle autre ville ne sais-je, à travers le monde (plusieurs conférences dans la Silicon Valley. Tellement qu’en faire la liste serait fastidieux…)

Mais pourquoi revenir sur le sujet direz-vous ? Ah ! bonne question et je vous le donne en mille :  parce que nous nous apprêtons à vivre une expérience hors de l’ordinaire à Montréal. Chauvin le mec ? Que oui est ma réponse ! Je parle bien entendu de webcom-Montréal. Et j’en parlerai avec autant de passion jeudi à l’émission le Citoyen Numérique de Michel Dumais à CIBL. En attendant, voici reproduit, le communiqué que nous avons concocté et qui paraît aujourd’hui dans tous les médias du Québec :

«Montréal, le 6 mai 2009 – C’est sous le thème de l’innovation et de l’identité numérique qu’aura lieu, le 13 mai prochain, la sixième édition de la Conférence internationale webcom Montréal à l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), à Montréal. Les conférenciers et participants y aborderont des thèmes d’actualité, comme l’identité numérique et l’innovation, mais aussi la valorisation d’entreprises et l’utilisation des outils du Web social comme moyen d’accroître la productivité des entreprises. webcom Montréal est la plus importante conférence francophone nord-américaine sur le Web et les nouvelles technologies de l’information et des communications.

Montréal accueillera plusieurs conférenciers locaux et internationaux dont Marc Canter, fondateur de Macromedia, Patrick Chanezon (Google), Allen Tom (Yahoo), Clara Shih (SalesForce), Jon Frederickson (Innocentive), Cyrille de Lasteyrie, Jessica Lipnack, Gabe McIntyre, Chris McGrath, Éric Blot, Charles Nouyrit, Hervé Fischer, Caroline Allard et plusieurs autres. En tout, plus de 30 conférenciers et leaders québécois de la communication d’entreprise, du marketing Web et du e-Commerce proposeront conférences, études de cas et tables rondes sur trois pistes concomitantes.

« webcom Montréal offre aux participants une foule d’occasions d’apprendre, d’échanger, de participer et de réseauter, a expliqué Michel Chioini, producteur de webcom Montréal. Nous offrons aussi un webcamp gratuit où tous les participants discutent de sujets qu’ils ont eux-mêmes proposés. »

Toute la journée et en direct sur le site de webcom Montréal, organisateurs, conférenciers, commanditaires et participants se succèderont au micro et à la caméra de Christian Aubry et de ses complices, afin d’échanger avec les internautes et de commenter la conférence en cours dans le cadre du webcom Live. Des miniconférences seront également proposées par des intervenants du Web situés en Europe et aux États-Unis. À souligner également, le retour de la formule de SpeedKeynoting gratuit de 15 h 30 à 18 h.

Avec une offre Wifi complète et gratuite, les organisateurs veulent aussi permettre à tous les participants de bloguer, microbloguer ou socialiser librement. Ils proposeront aussi les services de leurs cinq blogueurs officiels qui se partageront la tâche de rendre compte des conférences et autres événements sur leurs blogues personnels. Pour compléter le tout, les organisateurs capteront en vidéo toutes les conférences et les rendront disponibles gratuitement sur le site Web de la conférence au www.webcom-montreal.com.

À 18 h, tous les conférenciers et participants seront invités à se joindre aux membres du Yulbiz-Montréal, un regroupement de blogueurs d’affaires, pour l’événement Yulbiz-spécial qui sera suivi d’une soirée dînatoire organisée par webcom Montréal, où seront invités non seulement conférenciers et participants, mais toute la communauté québécoise du Web et des nouvelles technologies de l’information et des communications (NTIC). Le tout se tiendra au tout nouveau Bar et Bœuf, 500, rue McGill, coin Notre-Dame Ouest. Cette soirée est commanditée par Tourisme Montréal, w.illi.am/ et Allard Hervieu Communication.

À propos de webcom Montréal

webcom Montréal est la plus importante conférence francophone nord-américaine sur le Web et les nouvelles technologies de l’information et des communications (NTIC) et fait, en cela, le pont entre les plus importantes conférences au monde, organisées aux États-Unis et en Europe. webcom est le lieu de rencontre, d’échange et de réseautage et la source d’inspiration de plusieurs spécialistes du e-marketing, de stratégistes et communicateurs, décideurs et entrepreneurs. »

Voilà pour le communiqué… Permettez-moi d’y ajouter quelques informations supplémentaires et d’intérêt. Lors du «webcom-live», auquel vous pourrez participer sur place ou à distance, nous sommes en  train de planifier des présences virtuelles de conférenciers et de tables-rondes en provenance de Québec, New York et Paris… Du jamais vu !!!

Et vous avez noté dans le communiqué ? Le Yulbiz-spécial, qui habituellement se déroule le mardi soir, soit la soirée qui précède webcom, aura lieu cette fois-ci APRÈS la conférence et fera partie d’un méga-évènement qui veut regrouper tout le milieu québécois du Web et des nouvelles technologies. C’est un 6 à 8 mais aussi une soirée dinatoire et un méga-party avec DJ de renommée internationale. Ce sera une soirée privée au Bar et Boeuf, pas très loin du lieu de la conférence.  Ce sera le temps d’y rencontrer tout le gratin montréalais et les conférencier(ère)s du webcom.

Dernier point avant de passer aux autres conférences, je vous souligne que les inscriptions payantes et gratuites dépassent déjà les attentes des organisateurs. Si, comme le dit toujours Bernard Derome, la tendance se maintient, nous serons plus nombreux qu’en novembre. Alors, je dis à tous ceux et celles qui ne sont pas encore sur les rangs : inscrivez-vous vite à cette adresse, pour vivre cette expérience unique au Québec et au Canada. Il n’y a qu’à Boston, San Francisco ou Paris que vous pourrez vivre pareille expérience et encore…

Bon, puisque dans le communiqué, il est mentionné que webcom-Montréal fait le pont entre l’Europe et les USA, voyons ce qui nous attend sur ces deux «fronts»…

Euratechnologies accueille les Canadiens de Montréal

C’est de cette façon que notre hôte Lillois (eh oui en plein pays des Ch’tis) l’ami Jérôme Moles a tenu à faire l’annonce de notre présence, début juin à Lille. Je dis notre, parce que je ne serai pas seul. M’accompagneront les ami(e)s de longue date Philippe Martin et Michelle Blanc. Encore une nouvelle odyssée dans l’Hexagone pour trois des auteurs du collectif Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires.

Pour ma part, je compte aussi participer, comme conférencier, à la rencontre annuelle des responsables de communication interne à Paris, les 3 et 4 juin et le lendemain, je  devrais me retrouver à Lille et retrouver sur place, en plus de Philippe et Michelle, une foule de blogueurs et blogueuses, dont Éric Delcroix et Claire Leblond ainsi qu’une foule d’autres personnes intéressantes. En passant, nous participerons le 5 juin au soir, après nos conférences, à un Yulbiz-Lille. D’autres participations sont à prévoir mais laissons faire le destin…

De retour d’Europe, je me rendrai à Boston à titre de blogueur officiel de la conférence Enterprise 2.0, du 22 au 25 juin. J’ai fait un récent billet sur le sujet mais qu’il me soit permis de rajouter que l’organisation m’offre l’opportunité d’attribuer un billet gratuit pour cette conférence qui est, comme je l’ai déjà mentionné, la «grand’messe» de l’Entreprise 2.0. Alors, à qui la chance ?

Pour ce faire, dites-moi en commentaire, ce qui vous motive. Pourquoi voulez-vous être sur place à Boston en cette fin juin ? Et ne me dites surtout pas que c’est pour assister au dernier match de la finale de la Coupe Stanley entre les Bruins et les Hawks…


Communication interactive Entreprise 2.0 Événements

Est venu le temps des conféreeeeeeences (air connu…)

31 mars 2009

Signe que le printemps est à nos portes, sinon déjà entré et installé dans le salon : le nombre de conférences sur le Web 2.0 augmente de façon exponentielle… Le week-end dernier j’ai assisté en live et en simultané à deux de celles-ci, soit YouontheWeb, le Barcamp de l’ESC à Lille et de l’autre côté de l’Atlantique, au Government 2.0 Camp à Washington.

En ce n’est qu’un début… Se déroule à compter d’aujourd’hui la grande messe du Web soit le Web 2.0 Expo, à San Francisco et ce, jusqu’au 3 avril alors que se déroule, ici à Montréal deux évènements durant cette même période. Aujourd’hui et demain, c’est la Boule de cristal, organisé par le CRIM alors que jeudi, le 2, aura lieu, le Montréal Web Vidéo 2009, premier évènement du genre que j’aurai l’opportunité de bloguer et twitter en direct. Même chose le 22 avril à l’occasion de la venue à Montréal de Seth Godin, dans le cadre de la Journée Infopresse 360.

En mai, vous vous en doutez, c’est le mois de webcom-Montréal. Cette année, l’évènement aura lieu le 13 et accueillera pas moins 34 conférenciers dont 16 conférenciers internationaux, incluant le très coloré fondateur de Macromedia, Marc Canter, un webcamp gratuit en parallèle ainsi qu’un webcom-live sur UStream, qui permettra à d’autres conférenciers, d’ailleurs sur la planète, de livrer de courtes interventions au micro de l’ami Christian Aubry. Comptez aussi sur la présence de cinq blogueurs officiels, soit Jérôme Paradis, Bertrand Duperrin, Frédéric Harper, Kim Vallée et Philippe Bonneau ainsi que sur des dizaines de relayeurs d’information à #webcom2009 sur Twitter.

D’ici à ce que l’été arrive, je compte bien participer comme conférencier à la rencontre annuelle des responsables de communication interne à Paris, les 3 et 4 juin et le lendemain, je  devrais me retrouver à Lille en compagnie de Philippe Martin et Michelle Blanc. L’évènement est en cours d’organisation mais implique au premier chef Jérôme Moles, du Groupe Awak’iT. De retour d’Europe, je me rendrai à Boston à titre de blogueur officiel de la conférence Enterprise 2.0, du 22 au 25 juin. OUF…

En passant, n’oubliez pas le Yulbiz ce soir !!!

Communication interactive Événements

Joyeux anniiiiversaiiire ! Trois ans déjà…

23 mars 2009

Nous sommes le 23 mars… Trois ans déjà !

Eh oui, c’est le troisième anniversaire de mon blogue ce matin. Faut dire que l’accouchement en mars 2006 fut, comme dans bien des cas, un  peu difficile : Un seul billet en mars et rien en avril. Ensuite trois mois de production et trois autres mois sans rien publier…

En fait c’est en novembre 2006 que je m’y suis consacré quotidiennement, ai vraiment intégré la Blogosphère, la niche du blogue d’affaires et découvert le Yulbiz.

Pour marquer le coup, j’ai pensé republier ce premier billet, tout court, écrit le 23 mars 2006 :

À quand le «balaphotovidéoscopesmartGPSphone» ???

Pour bientôt si l’on en croit Anssi Vanjoki, le patron de la division multimédia de Nokia. En fait, ce dernier prédit la mort de la photo, des baladeurs, des caméras vidéos, etc… De tout…ou presque…«D’ici six à douze mois, il y aura de nombreuses autres annonces de ce genre. Les prochains qui disparaîtront sont les fabricants de baladeurs musicaux et ensuite les fabricants de caméras vidéo», explique-t-il. À lire dans le Webzine Technaute. Tags: Tags:

Ce qui présageait les téléphones intelligents «Smart Phones», dont le iPhone…

MAJ :

Comme c’est un anniversaire, j’ai droit à plein de souhaits, aussi bien en commentaires ci-dessous que sur Twitter où les copains se font un plaisir de «retwitter« mon lien sur ce billet. Mais le plus drôle et original à date m’a été servi par le copain Éric Blot sur mon mur Facebook. Avec son équipe chez Awak’iT, Éric est un des «Pros» de la communication Web (texte, photo, vidéo, etc.) mais aussi une sorte de fakir prestidigitateur…

Voici donc son clin d’oeil :

Communication interactive Événements

Écrasé sous le nombre…

28 janvier 2009

Avait lieu hier soir, le premier Yulbiz de l’année 2009. Pour l’occasion, près de 130 personnes se sont donné rendez-vous au resto-bar Le Chesterfield à Montréal. Changement d’année, changement d’endroit. Après presque trois ans c’est en soi un évènement…Que dire de ce dernier ? Que je me suis senti un peu perdu au départ dans ce nouvel espace divisé en trois. On ne quitte pas un endroit (Le Méliès) où l’on a passé près de trois ans sans sentir une perte de repères…

Cela dit, je suppose que ce conditionnement n’a pas aidé et a plutôt amplifié le malaise qui m’a accompagné toute la soirée, que ce soit au Chesterfield ou ensuite pour le traditionnel «After Yulbiz» qui a eu lieu au Petit Conti. Habituellement, les blogueurs d’affaires les plus irréductibles se retrouvent autour d’une grande table pour partager un repas convivial de fin de soirée. Cette fois, ils éraient disséminés un peu partout dans le resto et plusieurs séparés par des cloisons ou d’autres groupes de personnes comme la «gang à Mara Tremblay».

Au Yulbiz lui-même, je dois admettre avoir fait plein de belles rencontres, eu bien des discussions mais j’ai senti une forme d’écrasement. La faute aux plafonds bas ? Peut-être… Mais aussi sous le nombre car, ce que je remarque c’est que si le Yulbiz continue ainsi, il est en passe de devenir le point de rencontre non seulement des blogueurs d’affaires mais de toute la communauté 2.0 de Montréal et même du Québec. Est-ce mieux ainsi ? Peut-être… Mais mon inconfort continue. Je cherchais le livre vert, celui où l’on pose la question du mois. Ça aussi fait partie de la tradition…

Le livre vert était là, sur une table mais sans question et sans réponses. De dire Philippe Martin, co-fondateur du Yulbiz : «Impossible à réaliser avec tant de personnes et ça te tente toi, de réécrire 130 commentaires sur le sute ?». Ben non… Encore une fois écrasé sous le nombre… Bref, hier soir, j’ai eu l’impression de vivre une soirée «Plateau», avec ses attributs péjoratifs et superficiels. Je n’ai pas senti cette magie et cette chimie qui opérait souvent au Méliès.

Bon, traitez-moi de vieux «schnoque» traditionaliste et de 450 profond si vous voulez mais je ne souhaite pas que le Yulbiz retourne à cet endroit. Donc il devra, à mon avis, se trouver une autre «niche», un autre espace capable de faire opérer la magie des rencontres de blogueurs d’affaires des dernières années. Des vieux murs dans le Vieux-Montréal peut-être ???

En terminant, je fais encore plus traditionaliste et publie, comme à l’habitude LA liste des blogueurs d’affaires qui compte maintenant 126 noms. Si votre nom ne s’y retrouve pas, SVP, me le faire savoir en commentaire à ce billet.

Michelle Blanc

Yannick Manuri

Martin Lessard

Kristina Tomaz-Young

Marie-Chantal Turgeon

Pascal Beauchesne

Mario Asselin

Christian Guy

Claude Malaison

Jean-Marc Langevin

Philippe Martin

Benoît Descary

Sylvain Carle

Adrien O’Leary

Marc Snyder

Josh Nursing

Martin Ouellette

Patrick Jetté

Mitch Joel

Pascal Veilleux

Geoffroi Garon

Heri Rakotomalala

Guillaume Brunet

Jean-Julien Guyot

Louis Delage

Geneviève Piquette

Muriel Ide

Harry Wakefield

Christian Aubry

Yannick Manuri

Yves Williams

Jean Fahmy

Vincent Abry

Gabriel Rodrigue

Jacques Warren

Jean-Sébastien Bouchard

Éric Baillargeon

Harry Wakefield

Arnaud Mangasaryan

Yannick Manuri

Kim Auclair

Jean Fahmy

Pascal Hébert

Rémi Prévost

François Aubin

Benoît Meunier

Sébastien Provencher

Rebecca Coggan

Stéphane Guérin

Manuel Angelini

Patrick Tanguay

Barry Welford

Bruno Boutot

Nathalie Berger

Sébastien Paquet

Louis Durocher

Mathieu Bélanger

Frédérick Giasson

Carl Charest

Pierre Bouchard

Martin Leclair

Michelle Sullivan

Pierre Côté

Guillaume Thoreau

Gabriel Rodrigue

Marc-Olivier Vachon

Denis Canuel

Andrés Restrepo

Yanick Bédard

Amélie Racine

Isabelle Lopez

Alain Savard

Benjamin Yoskovitz

Stéphane Hamel

Kim Vallée

Michael Carpentier

Laurent Maisonnave

Stéphane Gauvin

Alain Thériault

Dany Dumont

Jérôme Paradis

Martin Bittner

Daniel Lafrenière

Simon Bédard

Nathalie Gauthier

Luc et Aryane Gendron

Anouk Hébert

Ahmed Galipeau

Katheline Jean-Pierre

Renée Wathelet

Isabelle Poirier

Sandrine PromTep

Marie-Louise Gariépy

Yannick Gélinas

Vallier Lapierre

Patricia Tessier

Quynh Nguyen

Francis Bilodeau

Laurent LaSalle

Yves Carignan

Denis Paul van Chestein

Pascal Bernardon

Geneviève Lamy

Karine Miron

Olivier Mermet

Cédric Fontaine

Éric Noël

Julie Fortin

Anne-Marie Cordeau

Francis Bilodeau

Karine Vezeau

Benoît Grenier

Dominic Martineau

François LaRoche

Chantal Beaupré

Carl Blais

Louis-David Malo

Hugues Hénault

Sylvie Bédard

Diane Bourque

Samuel Lavoie

Mathieu Chartier

Tanya McGinnity

Colin Surprenant

Aurélie Alaume

Émilie Riverin

Événements

Pourquoi bloguer au Salon du livre de Montréal

19 novembre 2008

À compter de ce soir, je serai au Salon du livre de Montréal en compagnie de Michelle Blanc, Martin Lessard et Philippe Martin.

Ce sera notre seconde visite car nous avions fait une courte apparition l’an dernier dans le cadre de l’enregistrement du Carnet techno de Bruno Guglielminetti. Cette fois c’est de façon officielle avec plusieurs séances de dédicace de notre collectif «Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires »

Nous serons au stand 536 de la Maison Isabelle Quentin éditeur, ce soir à l’ouverture du Salon, de 19h00 à 20h00, demain jeudi de 18h00 à 19h00, samedi de 13h30 à 14h30 et dimanche de 10h00 à 11h30. Venez nous voir. Samedi, plein d’ami(e)s blogueurs et blogueuses  y seront. Ce ne sera pas un Yulbiz mais presque…