Parcourir les Tags

Terrorisme

Communication interactive Événements

#Mumbai – Loin du Web 2.0 et pourtant si près… (Suite et fin)

3 décembre 2008

Dans les précédents billets, j’ai parlé de Twitter et de l’effet Web 2.0, de travail humanitaire, de récupération, de manipulation et de sécurité mais aussi de micro-journalisme. Comme j’enseigne à l’Université de Montréal en communication, vous pouvez être certains que je vais intégrer cette expérience dans mon prochain cours qui débute en janvier car comme je viens d’en témoigner, nous avons vécu là, l’émergence ( j’aime toujours ce mot ; ) d’une nouvelle forme de journalisme.

Et je ne suis pas le seul à en témoigner. Voyez plutôt ce qu’en dit Matthew Ingram et surtout Francis Pisani dans le Monde.fr. Je cite un passage de son billet où il cite Benoit Raphaël rédacteur en chef du Post.fr :

«L’objectif, ici, n’est pas de produire une information low-cost sans journalistes, mais de travailler intelligemment dans le cadre d’une info en réseau. Produire une info plus pertinente par rapport aux attentes des lecteurs: hyper réactive, moins conventionnelle dans ses choix, plus “live”, plus libre, avec plus de ton, de conversation, beaucoup d’émotion.»

Et Pisani continue :

«Ces bouleversements mettent en cause le noyau dur du journalisme… la façon dont nous racontons des histoires, dont nous rendons compte de ce que nous voyons, comprenons, analysons.

L’info en réseau est en effet aussi une info en fragments.

L’info n’arrive plus ficelée comme un paquet soigné sous forme d’article avec un début (lead disent les anglo-saxons), un milieu et une fin, ce qui implique un minimum de synthèse et d’organisation. Pauvre Aristote.

L’info arrive comme une pierre jetée à la hâte. Pas nécessairement polie, mais lourde de faits et d’émotions.

Ne nous trompons pas sur la métaphore. Au bout d’un moment ces pierres ne sont plus que des grains de sable coulant en continu. L’info devient flux.

Synthèses, analyses et reportages sur le terrain seront toujours utiles voir nécessaires, mais force est de reconnaître que les premières interprétations ne sont plus le monopole des «têtes parlantes» qui pullulent sur nos écrans télé.»

Et vlan dans les dents des médias traditionnels !!!

Village global

Mais je ne me contente pas dee cette brève exultation. Faire la preuve que les médias sociaux ont leur place dans des situations d’urgence et qu’une nouvelle forme de journalisme est en train de voir le jour est une chose et celle-là bien mince par rapport à ce que nous avons tous et toutes vécu au cours de ces derniers jours. Et mes pensées vont alors à ceux et celles sur le terrain, comme @vinu, le premier à avoir montré le drame en photos sur le Web mais aussi à avoir rapporté en direct de chez lui, ce qui se passait à un coin de rue, à #Nariman House. Terrifiants moments…

Mais mes pensées vont aussi aux centaines de morts et blessés Indiens, Américains, Français, Anglais, Canadiens, Israeliens, Australiens, Allemands, Thaïs, Japonais, Italiens, Singalais et  Mauritiens et à leurs familles. Ces gens ont péri dans dix endroits différents de la ville, entre autres dans deux hotels 5 étoiles, soit le Oberoi-Trident et le Tal Mahal Intercontinental Hotel, ce dernier vieux de plus de 100 ans et trésor national en Inde. En fait on le compare souvent au Château Frontenac à Québec… Vraiment, le monde est devenu village… Village global comme le disait McLuhan.

Et quand notre troisième voisin d’à côté se fait attaquer et voit sa maison brûler, que faisons-nous, les voisins ???

Le Taj Mahal Intercontinental Hotel Source : New York Times

Mais quelle motivation ?

À chaque minute, à chaque heure, à chaque journée qui passe depuis que j’ai quitté la couverture en live des attaques terroristes de Bombay/Mumbai, je ne peux m’empêcher de me creuser le ciboulot et essayer de trouver la motivation profonde qui m’a poussé, subitement, à tout lâcher et vivre l’expérience de micro-journalisme dont je vous parle depuis quelques billets. Écrire ces billets a certes servi à décanter ce qui s’est passé mais ne m’a pas encore permis de mettre le doigt sur CETTE motivation profonde.

Curiosité ? intérêt professionnel ? Désir de partager dans un esprit de de partage avec le village global comme le dit ce commentaire d’un de mes lecteurs:

Retweeting @mdumais: @Emergent007 Bravo. Super boulot depuis hier. En effet, bravo. Du ‘world community and global awareness’ pas à peu près…

Peut-être mais il y a quelque chose de plus profond encore… Hier soir, au resto en conversation avec une amie de longue date, je crois avoir trouvé finalement. Je crois que cela remonte aux tragiques évènements du 11 septembre 2001. Oui, le 9/11… Comme bien d’autres, j’ai vécu cette page noire de l’Histoire scotché à la télé au bureau et ensuite celle à la maison. En spectateur, sans rien pouvoir y faire…. J’aurais pu prendre mon auto et rouler jusqu’à NY mais pour y faire quoi au juste ?

Je travaillais alors dans une grande entreprise comme coordonnateur intranet.  Pas question de participer sur Internet car il faut se rappeler qu’en 2001, le Web 2,0 et les médias sociaux en étaient à leurs premiers balbutiements. Le Web 1.0 reflétait toujours la structure élitiste et traditionnelle de production des contenus : réservé aux spécialistes !!! Mais me revient toujours en tête ce billet publié par l’ami Jeff Mignon, un des amis New-Yorkais aux premières loges…

Cette fois, j’ai agi et bien des personnes ont apprécié :

@Emergent007 Thank you for your balanced, sane contributions to the tweeter world concerning Mumbai #mumbai

@Emergent007 Hit ‘send’ too soon, it’s been great hanging out with you & everyone else, thank YOU!

@Emergent007 I think the need of the hour is to present an united front against the terrorists worldwide.Thanks for trying to help

@Emergent007 merci pour la manière exemplaire avec laquelle vous avez couvert les tragiques évènements de Bombay sur twitter

@Emergent007 I can’t thank you enough for your updates. Thank you so very, very much.

Cette absence de prise de parole, de partage et de solidarité en face de la souffrance humaine, c’est cela MA motivation profonde. Pour une fois, grâce au Web 2.0 et aux médias sociaux JE peux prendre part, collaborer, aider, informer et écrire bien modestement 140 caractères dans le fil de l’Histoire. Mais surtout et par-dessus tout, je peux aider mon troisième voisin…

Emergent007: #mumbai This is my last Tweet. Thanks to all Tweet friends for help, support, collaboration. Let’s make the world a better place to live 😉 less than a minute ago · Reply · View Tweet

Communication interactive Événements

#Mumbai – Loin du Web 2.0 et pourtant si près… (Deuxième partie)

1 décembre 2008

Les deux outils cités dans le billet précédent, soit TweetDeck et la fonction RT (pour Retweet) dans Twitter ont fait toute la différence entre une couverture décalée des évènements et celle que je fais, soit en instantané. Une autre fonction de Twitter est aussi essentielle et pas seulement que moi, pour TOUS.

Je parle de ce qu’on appelle dans le jargon des «initiés» les #Hashtags. Tous les mini-billets ainsi marqués de la signature #mumbai peuvent être regroupés dans la fonction recherche de Twitter. Suffit de taper #mumbai pour avoir accès à TOUT ce qui se dit sur le sujet sur Twitter et croyez-moi, il y en a eu. Si vous faites emergent007 #mumbai vous pouvez trouver mon flux complet.

Avec cette batterie d’outils à ma disposition je peux donc réagir autant aux évènements télévisuels qu’à un flot incessant de mini-billets. Durant cette couverture intensive, Dieu sait que je vais être productif… Mais il n’y a pas que lui qui remarque… Certains, ici au Québec, se posent des questions du genre :

Wow, près de 450 tweets reçus ce matin… dont au moins 400 de @Emergent007… Y’a un concours du plus grand nombre de posts en cours? ;p

En fait, du mercredi au vendredi, je vais écrire 1,234 Tweets de 140 caractères et passer de 218 à 460 «followers». Et de ces derniers, plusieurs agences de presse et médias traditionnels (CNN, BBC, NY Times, etc.) mais aussi CNET.com qui va me consacrer involontairement un reportage. En le lisant, vous verrez que notre couverture ne faisait pas l’unanimité au départ comme elle ne le fait toujours pas.

C’est après en avoir pris connaissance que je décide alors de documenter la couverture 2.0 de cette crise. Et comme le dit le premier des commentaires ci-dessous, on va en débattre dans les prochains mois dans les salles de cours… Vous avez-ci-dessous les Tweets en ordre inverse de parution (du plus récent au plus ancien.

RT @Netra: The impact of Twitter on #mumbai reporting will definitely hit media studies’ classrooms soon http://tinyurl.com/6pljma 8:39 AM Nov 28th from TweetDeck

CNN.com : Tweeting the terror: How social media reacted to #Mumbai http://bit.ly/ojvo (Have I already Twitted? Time to sleep….) 12:57 AM Nov 28th from TweetDeck

RT @shelisrael: Block trolls creating Twitter accounts to spread Mossad conspiracy theories.If ppl block, acct will be suspended.#mumbai 12:52 AM Nov 28th from TweetDeck

RT @shashib: #mumbai this google doc has sortable list os injured and dead http://go.greatbon.us/i36s 10:42 PM Nov 27th from TweetDeck

#mumbai Latest update from Wikipedia http://tinyurl.com/58tslc 10:29 PM Nov 27th from TweetDeck

LA Times : Blogging and Twittering terror: How #Mumbai and the world spread the word http://tinyurl.com/5uhmtx 10:25 PM Nov 27th from TweetDeck

RT @Vinu: http://flickr.com/photos/vi… the new flickr set for today’s snaps …#mumbai 10:14 PM Nov 27th from TweetDeck

RT @shashib: QIK|Streaming video right from your phone http://ff.im/-9oI5 #mumbai 9:24 PM Nov 27th from web

The Attacks on #Mumbai live on Twitter (Le Figaro – in French) http://tinyurl.com/6f8uft 8:33 PM Nov 27th from TweetDeck

RT @BreakingNewz: Al-Jazeera makes Google Map of #Mumbai Attacks http://is.gd/9jTX 7:55 PM Nov 27th from TweetDeck

Michael Arrington on Twitter news coverage of #Mumbai Terror Attacks http://tinyurl.com/6zsen2 7:25 PM Nov 27th from TweetDeck

Émotion pure…

La couverture de la crise n’est pas continue, comme dans les guerres… Il y a des périodes de calme précaire, d’accalmies… Des périodes où à la télé, on passe en boucle les récents développements, où on tente des analyses. Sur Twitter, on se parle, on échange des infos, on tente aussi des expériences; je ne fais pas exception.  J’en profite alors pour aller encore plus loin dans ma couverture 2.0 et décide de lancer une recherche sur Google, aidé en cela par @endirectdesiles, afin de trouver les meilleurs billets de blogues, les plus humains, ceux qui «parlent vraiment», ceux qui ne sont pas biaisés par le journalisme ou le «proifitalisme».

Voici quelques-unes de ces perles rares, des moments d’émotion pure…

#mumbai When will we fell outrage? http://tinyurl.com/6leght 6:56 PM Nov 27th from TweetDeck

#mumbai Nightmares http://tinyurl.com/6kbfh2 6:54 PM Nov 27th from TweetDeck

#mumbai The Attacks http://tinyurl.com/6bs3ad 6:52 PM Nov 27th from TweetDeck

#mumbai Shot through the heart http://tinyurl.com/6jnp4e 6:47 PM Nov 27th from TweetDeck

mumbai Children of Bombay http://tinyurl.com/6x4v6c 6:43 PM Nov 27th from TweetDeck

A night out in #Mumbai http://tinyurl.com/5qr23s 4:14 PM Nov 27th from TweetDeck

#mumbai Mumbai bleeds http://bit.ly/FXe8 3:56 PM Nov 27th from TweetDeck

#mumbai Rise up India http://bit.ly/rIK4 3:51 PM Nov 27th from TweetDeck

peters posts on his blog on near miss #mumbai http://bit.ly/17OuZ 2:19 PM Nov 27th from TweetDeck

Et le fil 2.0 se poursuit

En fait, je vous souligne une partie des autres entrées sous ce thème, les plus signifiantes à mon avis. Je veux aussi souligner que la première entrée qui suit est signée par un Indien résidant aux USA, soit @Gauravonomics. Ce dernier est un des rares à avoir suivi la crise sous l’angle des nouveaux médias et l’a bien fait jusqu’à ce qu’il soit invité par CBS (voir ci-dessous) à commenter les évènements.

De là, il a commencé à «ploguer» son entrevue dans ses interventions. Au lieu d’en sortir grandi, plusieurs ont vu en ce geste une tentative de récupération à son profit personnel. Remarquez qu’il n’a pas été le seul à succomber à cette tentation…

RT @Gauravonomics: Reuters: Blogs feed information frenzy on Mumbai attacks http://tr.im/1kx9 #mumbai 6:06 PM Nov 27th from TweetDeck

My #Mumbai evening, or why Twitter is henceforth indispensable (in French) http://bit.ly/p7Xm 4:06 PM Nov 27th from TweetDeck

#mumbai Internet more reactive than News Agencies (in French) http://bit.ly/r74z 3:00 PM Nov 27th from TweetDeck

Wikipedia’s ongoing coverage of #Mumbai Terror Attacks http://bit.ly/HDxA 2:57 PM Nov 27th from TweetDeck

RT @Gauravonomics: Walking over to the CBS office in DC for an interview on citizen journalism in the #mumbai terror attacks. 2:30 PM Nov 27th from TweetDeck

TechCrunch on the role of Twitter in the reporting on the #Mumbai terrorist attacks. http://bit.ly/Ks6S 8:00 PM Nov 26th from TweetDeck

CNN using gEarth & Magic wall to explain the #mumbai attack locations 6:37 PM Nov 26th from TweetDeck

Twitter humanitaire…

Dans tout évènement dramatique, désastre, guerre ou autres, il y a certes ceux qui tentent de profiter mais il y a aussi ceux qui tentent d’aider et ça, j’aime.  Des Twitter et  blogueurs, surtout en Inde, qui ont fait un boulot, de loin plus méritoire que le mien. Je veux ici souligner en particulier le travail humantaire effectué par plusieurs et vous le verrez dans les fils qui suivent mais en particulier le travail de @netra, qui a travaillé 24 heures sur 24 pour aider les siens. C’est à elle qu’on doit le site helpmumbai.pinstorm.com, LE site d’aide en mesures d’urgence le plus indispensable et le plus utile dans cette crise.

Voici quelques exemples de ce que peut être l’utilité de Twitter en cas de mesures d’urgence, actes terroristes ou de catastrophes naturelles :

RT @Netra: re : @AbeOye : Guys take action. Blog, connect. Build, support. Don’t stop yourself this time http://stopterrorism.in

@Emergent007 @Asfaq @whizkidd Is the Oberoi all clear now so people can call them @ +91981095688, 022-23890606, 022-23890505

@Netra Searching for a Canadian women called Catherine de Léan who’s not responding to her email. Can help ? #mumbai 2:45 PM Nov 27th from TweetDeck in reply to Netra

RT RT @ Global National is looking for Canadians stuck in Mumbai…or if you’re a Canadian with family in Mumbai, please call (604) 422-6494 2:38 PM Nov 27th from TweetDeck

RT @BreakingNewz: List of Mumbai victims in hospitals http://tinyurl.com/553z53 2:29 PM Nov 27th from TweetDeck

List of dead/injured in #mumbai terrorist attacks http://tr.im/1kg3 http://tr.im/1kg2 http://tr.im/1kg1 http://tr.im/1kg0 http://tr.im/1kfz 10:12 AM Nov 27th from TweetDeck

RT @Netra: J J Hospital 022- 23739400‎ St George Hospital -022–22620344, Bombay Hospital 22067676 extn 216 requires blood donors ! 10:35 PM Nov 26th from TweetDeck

RT @BreakingNewz: PLEASE RETWEET #Mumbai Blood needed at JJ Hospital 4:26 PM Nov 26th from TweetDeck

RT @Netra: RT @Asfaq: Mumbai police essential and emergency telephone numbers http://tinyurl.com/5efa87 #mumbai 3:44 PM Nov 26th from TweetDeck

RT @Netra re @dina mumbaihelp is back live – if anyone needs help contacting folks in bombay – drop in your message here –http://is.gd/99Bq 3:06 PM Nov 26th from TweetDeck

Ceci dit, bien sûr, en réponse à tous ceux, dont plusieurs médias traditionnels, qui ont prétendu que les médias sociaux avaient plus nui qu’aidé dans la résolution de cette crise.

Je vous reviens avec la conclusion…


Communication interactive Événements

#Mumbai – Loin du Web 2.0 et pourtant si près… (Première partie)

30 novembre 2008

Si je vous dis : expérience dramatique mais inoubliable, vous allez me croire ??? Le mercredi 26 novembre dernier, je me branche sur mon compte Twitter et ouvre mon agrégateur TweetDeck en fin d’avant-midi, question d’échanger avec les copains et de faire, ce que nous appelons «un peu de conversation autour de la machine à café»… En fait, j’entre dans le monde des micro-conversations avec un peu de remords de délaisser, depuis quelques jours, mon blogue et de ne pas publier à cadence régulière.

Je suis alors loin de me douter de ce qui me pend au bout du clavier…La première alerte, anodine, est venue de l’agence internet @BreakingNewz, que j’avais rajouté récemment dans ceux et celles que je suis (follow) sur Twitter et qui va comme suit :

@BreakingNewz: Attacks were reported at the Taj Hotel, a gas station, and a bomb in a taxi, IBN reported.

Immédiatement, je «retwitte» à ma communauté en ajoutant un commentaire :

RT @BreakingNewz: Attacks were reported at the Taj Hotel, a gas station, and a bomb in a taxi, IBN reported. Ça barde en Inde…

Mais encore à ce moment, je suis loin de me douter que je m’embarque pour une aventure micro-journalistique pour laquelle je ne me suis pas préparé. Une aventure qui va durer plus de 50 heures, à suivre, rapporter, interagir, collaborer en «live» sur le Web et vivre les évènements des attaques terroristes sur Bombay/Mumbai de minute en minute…

Vivre à distance mais aussi me sentir si près, virtuellement, en images et en 140 caractères (longueur maximale des billets sur Twitter), une tragédie qui va laisser derrière elle plus de 200 morts et plus de 300 blessés ainsi qu’une profonde division dans la société Indienne ainsi qu’un fort ressentiment envers le pays voisin et ennemi de toujours : le Pakistan. Un ressentiment qui risque de dégénérer en guerre nucléaire si on ne réussit pas de part et d’autre à calmer le jeu.

Mais cela, c’est une autre affaire…

Bref je ne suis pas encore conscient de ce qui arrive réellement jusqu’à ce que je reçoive un autre message, celui-là de @JasonCalacanis

@JasonCalacanis: Mumbai: TV reporting that terrorists have hit a fifth location–a hospital in addition to a train station.

Remarquez qu’il n’est pas encore 14h00 et que personne dans les médias traditionnels ne parle encore de ce qui se passe, autant à la radio, à la télé ou sur les sites Web car je vérifie à ce moment précis pour voir si c’est un évènement d’impact… Donc encore QUE Twitter dans le coup. C’est à ce moment que, de façon instinctive, je lâche toutes mes autres conversations et me branche sur le flux de nouvelles que je commence à recevoir dans TweetDeck. Je me fais rapidement une colonne particulière et voilà, je suis littéralement happé par le cours de l’actualité internationale.

Je vais presqu’en perdre le sommeil, boire verre d’eau sur verre d’eau (oui, oui) et très peu manger. Je vais vivre les heures suivantes sur l’adrénaline et réaliser sans le savoir au début, une expérience inédite de micro-journalisme… Car c’est ce que j’ai l’impression de vivre. Avec ceux et celles qui font la même chose que moi en Inde, aux USA ou ailleurs, solidairement, nous «scoopons» tous les médias traditionnels de plusieurs heures et continuons à le faire régulièrement durant TOUT le cours de cette tragédie.

Voici d’ailleurs quelques témoignages sur le sujet (J’ai volontairement effacé le nom de mon correspondant mais pas le destinataire):

@CSMagor Agree. I followed the events via @Emergent007 and @BreakingNewzOn . Very consistent w/ TV news, only much quicker and more detailed

Want to have the last info abour #mumbai? Follow @Emergent007 He’s the man.

@emergent007 était tellement un canal de nouvelle hier qu’il a été déplacé de mon groupe “montréal” à celui de “newsfeed” dans tweetdeck 🙁

@isatruc Tu sais que @emergent007 n’est pas juste un canal de nouvelles. Il est les nouvelles ;0)

@emergent007’s tweets were linked to from BBC – other live Mumbai Terror tweeters are mentioned on 007’s feed

In Twitterland: Good source of info from inside Mumbai: @Netra Good source of breaking news regarding Mumbai: @Emergent007

@marie_too If U want the scoop on what’s going down N Mumbai go 2 @Emergent007 ‘s profile page. He’s got it faster than CNN & @BreakingNewz

@Emergent007 Tu fais une meilleure job à couvrir Mumbai que tous les médias Québécois réunis… Merci de nous tenir informé sur ce désastre.

Ces commentaires de support sont alors bienvenus mais ne sont pas mentalement intégrés. Je suis alors concentré sur les évènements et suit aussi bien le flux sur Twitter que maintenant les images en provenance de mes trois sources vidéo Web : les chaines indiennes de nouvelles en continu NDTV et IBN, filiale locale de CNN que j’ai cantonné sur mon écran télé HD. J’ai fermé la radio et ne rouvrirai que trois jours  plus tard… J

Je me fie alors à de vieux instincts, longtemps mis en veille : ceux de journaliste puisque je suis un produit de programme de journalisme de l’Université Laval à Québec et ai travaillé sept ans dans les médias écrits au Progrès du  Saguenay par la suite.

Je me dois de «couvrir» une multitude de points de vue, rester impartial, découvrir des angles de traitement inédits, repérer la désinformation, éviter les pièges des rumeurs et surtout, le faire à une vitesse grand V. Pour cela, les «retwits» et mon agrégateur TweetDeck vont m’être d’une immense utilité…

Je vous reviens avec la suite…