Parcourir les Tags

Karl Lagerfeld

Événements LeWebParis

#LeWeb11: mon bilan et mes coups de coeur!

22 décembre 2011

Nous en sommes à la fin de l’année 2011. C’est le temps des bilans un peu partout, à la télé, dans les journaux et aussi sur les médias sociaux dont les blogues. Je n’y couperai pas… Je termine donc l’année et le cycle de la conférence LeWeb11 avec ce billet,. Et quoi de mieux pour terminer que de faire un bilan tout en coups de coeur ; faut être positif dans la vie quoi !

Et comme pour l’an dernier, Le premier va aux organisateurs Loïc et Géraldine LeMeur pour avoir réussi presque l’impossible. En effet, sauf pour la chute de neige qui nous avait empoisonné l’existence la première journée (ci-dessous), il était difficile de faire mieux que l’édition de 2010.

. LeWeb 2010 Paris

Photo par Diane Bourque

Mais ils ont réussi leur pari et je retiens deux grandes améliorations. La première c’est la retransmission. Loïc a mis les grands moyens dans la rediffusion en direct de l’ensemble des conférences donc trois chaînes UStream et tous les vidéos enregistrés et rendus disponibles sur la chaîne YouTube et ce, en plus d’un studio pour les entrevues (ci-dessous). Et ce, sans oublier ni la radio ni le Web avec 80 blogueurs et podcasteurs accrédités.

LeWeb11

La seconde grande amélioration, et ce n’est pas peu dire, c’est la programmation. L’an dernier, LeWeb durait deux jours et se bornait aux keynotes dans le pavillon Haussmann, la compétition des startups dans la pavillon Eiffel et des ateliers si bien cachés que je n’avais pas trouvé. Cette année, LeWeb a duré trois jours, les ateliers aussi et plus visibles mais surtout, je me dois de noter l’arrivée de la piste Social Enterprise au pavillon Eiffel le troisième jour et l’inclusion sur la scène principale d’au moins un keynote de cette mouvance soit l’ami Jeremiah Owyang et aussi le panel où a encore brillé JP Rangaswami.

Mais c’est plus que cette nouvelle piste d’une demi-journée qui a fait mon bonheur. En fait c’est la qualité globale de presque tous les conférenciers. En fait et comme c’était ma sixième conférence LeWeb consécutive. Je peux donc affirmer mon ancienneté,(Voir mon T-Shirt de 2006 ci-dessous):

LeWeb11-CarolineBindner-3583

Photo par Caroline Bindner

mais aussi être en mesure d’affirmer que cette édition a été la meilleure en termes de contenus, de jus de cerveau, comme j’ai déjà écrit. Certains français pourront toujours râler sur le prix, sur l’anglais, sur la bouffe, (qui était aussi bonne que l’an dernier) mais en fait seul le Wifi aura eu des hauts et des bas mais avec plus de 3 000 personnes sur place utilisant ordinateur, tablettes et téléphones intelligents, comment peut-il en être autrement ?

Pour être membre de l’organisation de webcom-Montréal, je sais tout ce qu’implique la tenue d’un tel événement. Cette année, Loïc a atteint un sommet qu’il sera difficile de reproduire. L’endroit est à sa limite. Difficile de recevoir plus de personnes. Faudra donc penser, soit à limiter le nombre de personnes admises ou alors à songer à déménager. Mais où à Paris ? À part le Palais des Congrès de la Porte Maillot, existe-t-il à Paris un endroit qui puisse recevoir ce type d’événement avec les infrastructures que cela comporte ? Et encore… Le Palais des Congrès ne ferait pas l’affaire. Alors où ? Ou encore faire plus petit mais en faire plusieurs, genre LeWeb Paris, LeWeb Londres, LeWeb Montréal, etc ?

IMG_0651_1

Sur la photo on reconnait, outre Loïc, Michelle Blanc, Valeria Landivar et à l’arrière avec sa caméra, Christian Aubry.

Lors de notre rencontre pré-LeWeb (ci-dessus), Loïc m’a fait part de ses préoccupations et confirmé qu’il avait été approché par les autorités anglaises qui aimeraient bien l’attirer à Londres l’an prochain dans le cadre de la tenue des Jeux Olympiques. De là aussi l’invitation venue directement de l’Élysée pour ls soirée des conférenceirs… Bon ensuite!

Le second va à Cedric Giorgi et Michelle Chmielewski, les grand architectes de la piste Social Enterprise mais surtout à celui qui aura été son plus grand animateur soit  Ramon de Leon, ci-devant propriétaire de six pizzerias à Chicago. Un phénomène en soi et ce n’est pas pour rien qu’on le surnomme: #RamonWOW. Je n’écris que ces quelques lignes car ce serait un outrage d’essayer de vous rendre par écrit sa performance. Vaut beaucoup mieux que vous l’écoutiez vous-mêmes. Savourez chacune des 15 minutes et 48 secondes que dure sa prestation. Un phénomène 2.0 je vous le dis !

Le troisième va encore cette année à la Torontoise que j’avais ratée l’an dernier mais que j’ai rencontrée cette année, soit Ariel Garten, la CEO d‘Interaxon, une compagnie qui se spécialise dans le Thought Controlled Computing. Vous dire combien j’apprécie cette dame,  son sens de la mise en scène et de la promotion d’un domaine somme toutes assez ésotérique qu’est le »Thought Controlled Computing».

Elle a encore fait un tabac, cette fois en faisant la démonstration des possibilités de cette nouvelle branche de l’informatique avec des cobayes. L’an dernier, elle avait fait une petite démo avec elle-même. Cette fois-ci, elle a choisi le magicien Marco Tempest et… Géraldine LeMeur. Encore une fois, une brillante démonstration.

montageariel

Ariel Garten à LeWeb11 (photos par Caroline Bindner)

Dans le montage photo ci-dessus, vous constaterez qu’Ariel et moi  sommes en grande conversation. Il y a une raison à cela. C’est qu’elle sera à Montréal le 15 mai prochain dans le cadre de la Boule de cristal. Ne manquez surtout pas cette occasion de voir ce que le futur nous réserve ! En passant, saviez-vous que sa compagnie a été présente à Vancouver  pour les Olympiques et que plus de 17 000 personnes ont contribué mentalement à l’illumination des chutes du Niagara, du parlement de l’Ontario et de la Tour du CN. Non plus, qu’une des applications du TCC est la détection des crises d’épilepsie et ce, en collaboration avec l’hôpital Western de Toronto.

Le quatrième va à l’entrevue de Loïc avec Eric Schmidt, l’ex grand boss de Google, venu à Paris, entre autres pour inaugurer le nouveau siège social de Google en plein centre de Paris mais aussi pour LeWeb et «by the way» rencontrer Nicolas Sarkozy à l’Élysée. Tout le monde s’attendait à ce que Google, par la voix d’Éric Schmidt, annonce quelque chose de gros à LeWeb. Pour cela, bien des gens auront été déçus, en particulier pour la première partie qui a porté sur une démo du nouveau Galaxy de Samsung avec Ice Cream Sadnwich. Rien de nouveau car l’annonce a déjà été faite sur le Web il y a plusieurs semaines. C’est plutôt dans la seconde partie, en entrevue avec Loïc et en réponse aux questions de la salle que c’est devenu captivant.

schmidt

Pour ma part, il m’a accroché et sauvé ma journée quand il s’est mis à expliquer  la nouvelle stratégie de Google qui vise à abandonner une panoplie de produits jugés non-générateurs de croissance. En fait, Google va se concentrer sur des «Products Areas» stratégiques et en croissance comme entre autres le Web comme une utilité publique avec des services intégrés à consommer. De là, l’abandon de certains produits non-intégrés à l’offre de Google.

Un Google car robotisé

Celle-ci ira de la recherche en passant par les réseaux sociaux à la Google.TV et peut-être, qui sait au Google-Car et c’est là à mon avis la grande annonce qui est presque passée inaperçue, car Schmidt a parlé de ces voitures qui n’auront plus besoin de conducteurs. Déjà, avec Maps et Earth, elles peuvent s’orienter elles-mêmes. En fait j’ai aussi noté que Schmidt a réutilisé le concept développé par Nick Carr dans son livre «Rewiring the World, from Edison to Google», concept qui veut que les prochaines utilités publiques soient les grands de la technologie comme Google, et justement Schmidt a parlé du «Web as a service», cela on connait mais aussi «as an utility»!

Cette grand recentrage de la firme de Mountain View ne se fera pas au détriment ce l’innovation, cela il l’a clairement affirmé. En terminant, je dois avouer que je me mords les lèvres de ne pas avoir posé une question qui allait de soi avec ce grand recentrage :«M. Schmidt, que ferez-vous de Google Enterprise, de l’intégration du App Store offert actuellement et de son intégration avec l’offre de d’infonuagique (Cloud Computing) actuelle?».

Pour le cinquième et dernier, c’est plus difficile de faire un choix mais je dois avouer un faible pour la glamour de Karl Lagerfeld. J’avais certains doutes quant à la pertinence de la présence de Karl Lagerfeld en présentation d’ouverture à la conférence LeWeb à Paris. Que vient faire un dinosaure de la mode dans une conférence où on traite de SoLoMo (Social, Local, Mobile) ? Comme bien des septiques, j’ai été confondu…

Lagerfeld
Laregfeld en compagnie de Loïc et Manuel Diaz

D’ailleurs voici mon seul Tweet fait à son sujet. Le reste du temps, j’ai été comme plusieurs, fasciné, captivé, étonné mais aussi amusé.

«Karl Lagerfeld has an iPad 4 iPhones and many iPods for the music of the moment. All in a Chanel box ! #LeWeb11 But the guy is paper freak!»

Et l’icône de la mode s’est ensuite amusée a démontrer l’utilité de chaque appareil même si ce dernier, comme je le mentionne avoir préférer le papier et surtout les livres. 500 000 dans sa bibliothèque !!! Qu’a-t-il sur son iPad?. Eh bien monsieur fait des dessins, des sketches… Il a en a montré plusieurs dont un très réussi sur Steve Jobs. Loïc, en entrevue lui a un peu forcé la main pour qu’il en fasse un live (voir photo ci-jointe). Pas très réussi mais boon, il l’a immédiatement détruit comme il en détruit des tonnes comme il l’avoue lui-même.

Sur scène avec les deux compères, il y avait le copain Manuel Diaz pour prendre les questions en provenance du Web et aussi Natalie Massenet, la créatrice de Net-à-Porter, compagnie rachetée récemment par Richemont. Cette dernière est venue annoncer que le site présentera en grande première mondiale, le 25 janvier 2012, une nouvelle collection appelée: Karl Collection, et décrite comme ayant un style “rock” et “street”. Cette collection de 100 pièces comprend des “jeans argentés”, des robes de cocktail noir, des mitaines, et des cols détachables. Karl sera présentée en exclusivité sur Net-a-Porter avec des prix allant de 60 à 300 Euros.

En passant l’entrevue avec Lagerfeld a été pour Loïc une des plus déconcertantes. Il a souvent été pris par surprise par les propos du Grand Designer. Jugez-en par vous-mêmes.

Conclusion

J’aurais pu en nommer d’autres comme la présentation en keynote de  George Colony, Chairman et CEO chez Forrester Research, de B. Bonin Bough, de Pepsi.Co, de la présentation de Richard Binhammer, Directeur, «Social Media & Community Team», de l’intervention de Sandy Carter, Vice-Présidente, «Social Business Sales and Evangelism» chez IBM sur le panel de l’ami Richard Collin et aussi et surtout ma rencontre avec Phil Libin, le CEO d’Evernote. Je dois aussi parler de l’omniprésence de Radian6. Faut dire que ça aide d’être maintenant sous le parapluie de Salesforce… Mais ils étaient présents avec un kiosque, avec leur analyse du trafic médias sociaux de la conférence. Ci-dessous je reproduis celui où on fait le bilan de la conférence et classe les conférenciers par popularité. Différent de mes coups de coeur… (Cliquez sur l’image pour avoir l’original)

diagramme radian6

Aussi et surtout dans les études de cas de Dell avec son Social Media Listening Command Center et Pepsi.Co avec son Gatorade Mission Control. En effet, les centres de veille médias sociaux de ces deux entreprises sont équipés des outils de veille de Radian6 dont l’ex-président est un Canadien, Marcel LeBrun.

Et je tiens finalement à remercier tous ceux et celles qui m’ont facilité la tâche et rendue la vie un peu plus belle lors de ce séjour. À ce titre, je me dois de nommer d’une part Stéphanie Booth, (Faut revenir à la formule de la péniche en bord de Seine pour la rencontre des blogueurs) ainsi que mes compagnons et compagnes de séjour, entre autres Michelle BlancPhilippe Martin, Valeria Landivar et mes complices tout au long des trois jours soit Benoit Descary et Caroline Bindner. Finalement une pensée toute spéciale à l’ami Michel Germain!

 

Événements LeWebParis

#LeWeb11: Lagerfeld m’a surpris, amusé et confondu…

7 décembre 2011

J’avais certains doutes quant à la pertinence de la présence de Karl Lagerfeld en présentation d’ouverture à la conférence LeWeb à Paris. Que vient faire un dinosaure de la mode dans une conférence où on traite de SoLoMo (Social, Local, Mobile) ? Comme bien des septiques, j’ai été confondu…

Lagerfeld
Laregfeld en compagnie de Loïc et Manuel Diaz

D’ailleurs voici mon seul Tweet fait à son sujet. Le reste du temps, j’ai été comme plusieurs, fasciné, captivé, étonné mais aussi amusé.

«Karl Lagerfeld has an iPad 4 iPhones and many iPods for the music of the moment. All in a Chanel box ! #LeWeb11 But the guy is paper freak!»

Et l’icône de la mode s’est ensuite amusée a démontrer l’utilité de chaque appareil même si ce dernier, comme je le mentionne avoir préférer le papier et surtout les livres. 500 000 dans sa bibliothèque !!! Qu’a-t-il sur son iPad?. Eh bien monsieur fait des dessins, des sketches… Il a en a montré plusieurs dont un très réussi sur Steve Jobs. Loïc, en entrevue lui a un peu forcé la main pour qu’il en fasse un live (voir photo ci-jointe). Pas très réussi mais boon, il l’a immédiatement détruit comme il en détruit des tonnes comme il l’avoue lui-même.

Lagerfeld

Sur scène avec les deux compères, il y avait le copain Manuel Diaz pour prendre led questions en provenance du Web et aussi Natalie Massenet, la créatrice de Net-à-Porter, compagnie rachetée récemment par Richement. Cette dernière est venue annoncer que le site présentera en grande première mondiale, le 25 janvier 2012, une nouvelle collection appelée: Karl Collection, et décrite comme ayant un style “rock” et “street”. Cette collection de 100 pièces comprend des “jeans argentés”, des robes de cocktail noir, des mitaines, et des cols détachables. Karl sera présentée en exclusivité sur Net-a-Porter avec des prix allant de 60 à 300 Euros.

IMG_0008
Le vidéo de lancement de la campagne Web

En passant l’entrevue avec Lagerfeld a été pour Loïc une des plus déconcertantes. Il a souvent été pris par surprise par les propos du Grand Designer. Ce dernier a donné de la bonne matière à Tweets comme le démontre ces captures que j’ai faites sur le fil de Chris Heuer qui a été un des meilleurs à résumer ses propos:

“It’s not because you are over connected that you are well connected.” qt @karl_lagerfeld we discussed at dinner last night #leweb11 #yam

Karl Lagerfeld @leweb “it’s important to try new things not to keep what’s not interesting” #LeWeb

“dont ask me anything about teaching, life will teach you” qt @karl_lagerfeld #leweb11 #yam

Karl Lagerfeld says, ‘I hate banality. That’s why I am a big fan of Lady Gaga.’ #leweb #karl

love this quote from Karl Lagerfeld, “I wish that when I buy a book, that I could buy the time to read it too.” #keweb11 #yam

Bon, en faisant ce billet j’ai sauté quelques présentations concernant le lancement de plusieurs applications mais bon… J’attends l’arrivée en scène de Mike McCue, de Flipboard  Kevin Rose et Léo Laporte et ensuite cet après-midi d’Éric Schmidt de Google et Joanna Shields de Facebook!