Gestion de données Innovation Intelligence Artificielle

Comme assistante personnelle, l’IA sera-t-elle aussi discrète que notre coiffeur ?

11 novembre 2019

Laissez-moi vous raconter une histoire qui mêle la technologie, l’histoire et la fiction. Il était une fois des assistants personnels…. Pas trop vite. Retour sur le futur:  Aloha, Alexa, Siri, Nest ou Home sont  les petits noms d’une toute nouvelle génération d’assistants personnels.

Non seulement ils le sont dans votre vie quotidienne mais aussi dans votre vie professionnelle et ces petits coquins, sont identifiés comme faisant partie intégrante de la nouvelle mouvance si populaire à Montréal qu’est l’intelligence artificielle.

Eh oui, l’IA…

L’intelligence artificielle a le dos large, les deux lettres étant employées pour un nombre croissant de champs d’application. En fait, ils se multiplient plus vite que les lapins !!! En particulier comme agents eux-mêmes en apprentissage d’intelligence, qui vont de plus en plus prendre une place privilégiée dans nos vies  comme on le voit ci-dessous dans une pub d’Amazon au dernier Superbowl.

Les agents personnels, tout comme l’ensemble de l’écosystème de l’IA font miroiter de belles promesses de vie meilleure  mais on le sait déjà, il y a l’envers qui se joue sur le contrôle de plus en plus envahissant de ces prénoms exotiques et autres applications dans nos données personnelles et dans le contrôle sur nos vies, point…

Mais l’IA est-elle une vraie nouvelle tendance ? C’est là que l’histoire commence…

Il fut un temps jadis (Pas il y a deux mille ans quand même…), où les assistants personnels étaient un concept qu’Apple promenait en vidéo dans toutes les foires scientifiques ou technologiques à travers le monde. Selon la Petite pomme, c’était le GRAAL du travailleur du futur.

Je me souviens d’une présentation faite par Apple au CRIQ ou Centre de recherche industrielle du Québec en 1987. J’étais alors conseiller en communication pour une Société d’État et un des premiers à utiliser et parler de micro-informatique en milieu de travail.

Spécial de 5 pages dans le journal d’entreprise en 1984

On avait jugé bon de m’inscrire à cette présentation «futuriste», qui m’avait beaucoup impressionnée. Car le futur dépeint dans la vidéo d’Apple était de l’anticipation basée sur les travaux de recherche en cours alors à Cuppertino. Un peu comme l’a fait Corning dans les dernières années avec leur série de vidéos intitulés «A Day Made of Glass»

Bref, une vidéo où on nous présentait des assistants-personnels-machines capables de remplacer n’importe quelle adjointe administrative et capable de faire bien plus, voire de gérer tous les aspects de notre vie personnelle et professionnelle.

On est en 1987 et l’Internet n’existe pas encore commercialement ni le Wi-fi. On assiste donc aux balbutiements d’une disruption majeure mais qui devra attendre avant de bouleverser le monde.

De l’IA en gestation avant les lettres, les ami.e.s !

Il aura donc fallu au moins une trentaine d’années pour que la «vision» d’Apple se concrétise, lentement, pas à pas. Car il y a en des précurseurs à l’IA. J’en ai encore un dans mes tiroirs. Tiens, le voici en photo. Un «Electronic Organizer Sharp ZQ2400 de 64Kb». Peu de puissance de traitement et de mémoire et pas de voix…

Une petite merveille de l’époque avec ses versions ultérieures comme celle présentée ici dans une vidéo de Chris Pirillo. Vous vous souvenez de lui? Je vous en ai parlé lors d’une des conférences LeWeb à Paris…

Re-bref , J’aimerais bien retrouver la vidéo d’Apple sur les agents personnels du futur qui, dépeignait à grands traits  ce que seraient les Alexa et Echo, Aloha, Home et Siri trente ans plus tard. Remarquez que ces agents nous sont aujourd’hui offerts pour consommation personnelle, mais encore bien peu pour utilisation professionnelle,que ce soit en télé-travail à la maison ou au bureau mais nous ne sommes pas loin.

Déjà, Alexa propose une solution pour le marketing. et il y a aussi ce billet très senti sur le blogue de la compagnie ITERATORS intitulé: «4 Amazing Ways AI Personal Assistants Can Impact Your Business».

On nous propose, entre autres, 20 façons dont les agents personnels peuvent nous aider dans notre travail quotidien:

Gagez un vieux 2$ que cela ne saurait tarder dans tous les autres domaines de la vie professionnelle… Une question se pose cependant avec l’arrivée de l’IA comme assistante personnelle. Évidemment la question de la sécurité de nos données personnelles et l’utilisation qui en est faite. Sera-t-elle aussi discrète que notre coiffeur ?

Et devinez quoi ? Je l’ai retrouvée la vidéo d’Apple. Elle date de 1987. Et il faut lire les commentaires. En voici deux  qui reflètent la surprise des utilisateurs à la découverte de cette vidéo:

Merci de m’avoir lu.

 

 

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

Laissez un commentaire