Parcourir les Tags

WWW

Mémoire d'entreprise

Le CERN perd la mémoire et ne retrouve plus la première page Web !

12 juin 2013

Voici un autre cas patent de perte de mémoire d’entreprise™ qui sera disséqué dans mon prochain bouquin sur le sujet. Le 2 mai dernier je publiais un billet sur le 20e anniversaire du premier site Web. Passé sous silence alors ce que vient de nous révéler l’Associated Press et son journaliste Jeffery Collins avec l’article qui a été repris et traduit par LaPresse.ca, que reproduis ci-dessous et qui a fait le tour de la planète Web en quelques heures. Ce n’est par rien… La première page Web de l’histoire est introuvable, perdue par son créateur, nul autre que Sir Tim Berners-Lee. Lire la suite

Événements NTIC

MAJ: Un évènement a changé le monde il y a 20 ans : La naissance du WWW !

13 mars 2009

Je vous traduis le billet mis ce matin, sur le site des célébrations du WWW . Car c’est en mars 1989 que naissait un bébé qui, en plus de grandir, a changé à jamais le monde, comme le disent les autorités du CERN et bien d’autres… M…. 1989, c’était hier !

«Il y a 20 ans ce mois-ci, quelque chose de spécial s’est passé au CERN et qui a changé le monde à jamais : Tim Berners-Lee a remis un document à son superviseur  Mike Sendall et intitulé «Information Management : a Proposal».

«Vague mais excitant» a été la réflexion faite par Sendall, en faisant signe de la tête à Berners-Lee de continuer. L’année suivante, le World Wide Web naissait… Cette semaine, c’est un plaisir et un honneur pour nous que d’accueillir l’inventeur du Web de nouveau au CERN pour marquer cet anniversaire tout à fait spécial, à l’endroit même où le Web est né».

Les célébrations

Une commémoration spéciale a eu lieu  au Globe cet après-midi, le 13 mars de 14h30 à 17h30 et a consisté en de courtes présentations de vétérans du Web et d’un «discours keynote» de Tim Berners-Lee avec une démonstration du navigateur d’origine appelé alors Next et ensuite d’une présentation de la part de certaines personnes que Berners-Lee considère comme faisant des choses «intéressantes» sur le Web aujourd’hui.

Même si les célébrations au CERN étaient sur invitation seulement, il est possible d’en suivre certaines parties :

– La célébration est en webcast «streamée» par le CERN et le canal français lci.fr .
– Diffusion sur Eurovision qui a retransmis l’évènement détails.

L’horaire du Webcast

14:00: Mot de bienvenue du prfesseur Rolf Heuer, Directeur général du CERN
14:05: Panel: The history of the Web avec Ben Segal, Jean-Francois Groff et Robert Cailliau
15:00: Démo du NeXT computer sur lequel Tim Berners-Lee a développé le Web et qui a constitué le premier serveur Web
15:15: ** Pause **
16:00: Keynote: Tim Berners-Lee
16:30: Panel: The future of the Web avec Chris Bizer, Stephane Boyera, Dan Brickley et Tom Scott
17:00:Fin

Vous avez des questions pour Tim Berners-Lee ?

Les organisateurs de la conférence Lift ’09, qui s’est déroulée à Genève le mois dernier, ont mis en ligne un site où vous pouvez poser vos questions à  Tim Berners-Lee, mais aussi voter pour les meilleures, soumises par l’ensemble de la communauté. Les questions les plus populaires auront une réponse directe du Père du Web.

Où le Web est né :

Pour plus d’information sur les débuts su Web au CERN sur les sites suivants:

CERN – where the web was born
The first ever web server: http://info.cern.ch/

Note : Intéressant que les célébrations aient lieu un vendredi 13…

Cloud Computing Identité numérique NTIC Sécurité des données

Quand le père du Web s’en prend à Google et au «snooping»…

11 mars 2009

Vous connaissez le «snooping« ? Non, non, cela n’a rien à voir avec Snoopy et Charlie Brown… Je suis tombé, par Twitter et non par hasard, sur un article publié sur le site Web de la BBC, où l’auteur (inconnu) relate les propos tenus sur ce phénomène par le fondateur du WWW, Sir Tim Berners-Lee devant un comité des communes en Angleterre.

Selon le père fondateur, Internet est en danger et c’est le snooping exercé, entre autres par Google, qui en est la cause. Bon, ok, je vais vous expliquer… Le snooping est une technique en sécurité informatique qui consiste à vérifier la nature des sites Web consultés par le personnel d’une entreprise utilisant le réseau Ethernet, et, le cas échéant, à bloquer l’accès aux sites indésirables.

Des logiciels de surveillance de trafic ou logiciels-espions tels que Spector Pro permettent de visualiser en direct un site consulté par un employé et d’en bloquer l’accès immédiatement. Ils permettent aussi de constituer une liste des sites qui ont déjà été consultés, de créer un fichier de sites indésirables et d’en interdire l’accès automatiquement.

La légalité de cette pratique a toujours été sujette à caution…. Mais vous voyez tout le potentiel commercial qu’elle implique…  Alors,  elle est maintenant utilisée par plusieurs entreprises Web, dont Google pour surveiller nos habitudes de navigation, quels sites vous visitez, ce que vous y faites, etc. pour ensuite vendre cette information à d’autres compagnies intéressées à vous vendre leur salade. C,est ce qu’on nomme pompeusement le «Behavioural Advertising» ou encore «Behavioural Targeting» .

Sir Tim, maintenant professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT), a déclaré, entre autres, ce qui suit devant le All Parliamentary Group on Communications à Londres  : «People reveal “very sensitive” details through their Web use and their privacy should be not be infringed. We must not snoop on the Internet», a-t-il martelé en concluant : «What is at stake is the integrity of the Internet as a communications medium».

Pour plus de détails, je vous invite à lire les deux articles suivants sur le site de la BBC :

Web founder’s ‘snooping’ warning
Google serves up behavioural ads