Cloud Computing Identité numérique NTIC Sécurité des données

Quand le père du Web s’en prend à Google et au «snooping»…

11 mars 2009

Vous connaissez le «snooping« ? Non, non, cela n’a rien à voir avec Snoopy et Charlie Brown… Je suis tombé, par Twitter et non par hasard, sur un article publié sur le site Web de la BBC, où l’auteur (inconnu) relate les propos tenus sur ce phénomène par le fondateur du WWW, Sir Tim Berners-Lee devant un comité des communes en Angleterre.

Selon le père fondateur, Internet est en danger et c’est le snooping exercé, entre autres par Google, qui en est la cause. Bon, ok, je vais vous expliquer… Le snooping est une technique en sécurité informatique qui consiste à vérifier la nature des sites Web consultés par le personnel d’une entreprise utilisant le réseau Ethernet, et, le cas échéant, à bloquer l’accès aux sites indésirables.

Des logiciels de surveillance de trafic ou logiciels-espions tels que Spector Pro permettent de visualiser en direct un site consulté par un employé et d’en bloquer l’accès immédiatement. Ils permettent aussi de constituer une liste des sites qui ont déjà été consultés, de créer un fichier de sites indésirables et d’en interdire l’accès automatiquement.

La légalité de cette pratique a toujours été sujette à caution…. Mais vous voyez tout le potentiel commercial qu’elle implique…  Alors,  elle est maintenant utilisée par plusieurs entreprises Web, dont Google pour surveiller nos habitudes de navigation, quels sites vous visitez, ce que vous y faites, etc. pour ensuite vendre cette information à d’autres compagnies intéressées à vous vendre leur salade. C,est ce qu’on nomme pompeusement le «Behavioural Advertising» ou encore «Behavioural Targeting» .

Sir Tim, maintenant professeur au Massachusetts Institute of Technology (MIT), a déclaré, entre autres, ce qui suit devant le All Parliamentary Group on Communications à Londres  : «People reveal “very sensitive” details through their Web use and their privacy should be not be infringed. We must not snoop on the Internet», a-t-il martelé en concluant : «What is at stake is the integrity of the Internet as a communications medium».

Pour plus de détails, je vous invite à lire les deux articles suivants sur le site de la BBC :

Web founder’s ‘snooping’ warning
Google serves up behavioural ads

Vous pourriez également aimer

1 commentaire

  • Répondre Jacques Warren 11 mars 2009 - 15 h 25 min

    Mais non, mais non !! Y a pas de danger ! C’est Google, la compagnie cool, dirigée par des jeunes, où on peut amener son chien, faire son lavage et manger gratuitement !! Coudonc, ils disent bien “Do No Evil” !

    Ah! On va-tu finir par arrêter d’avaler leur bullshit comme des zombies un jour ? Il serait sain de se rappeler que, quoi qu’on dise et quoi qu’on fasse, Google est une immense compagnie à la capitalisation très élevée et qui demande des *revenus*.

    Il arrivera un jour où Adwords pourra pas tout financer le stuff subventionné par la pub.

  • Laissez un commentaire