Toutes les publications par

Claude Malaison

Communication interactive Événements

Vous voulez participer à webcom gratuitement ? Alors, à vos claviers…(bis)

18 septembre 2008

Juste un court billet aujourd’hui sur webcom-Montréal.  Ainsi, en donnant accès gratuitement aux présentations spéciales (keynotes) de fin de journée, en poursuivant avec le concept de webcamp gratuit pour tous, en renouvelant l’expérience Yahoo-Live, en offrant gratuitement sur le site toutes les conférences en captation vidéo dans les jours qui suivent, les organisateurs font un véritable effort pour rendre la conférence accessible à tous et toutes. Ils ont franchi un pas de plus en offrant à dix d’entre nous blogueurs, 20 billets à distribuer à nos fidèles lecteurs.

Nous avons donc deux billets chaque à distribuer, des billets d’une valeur de près de 500$ et qui donnent accès à TOUTES les conférences, le repas, le cocktail, etc. Ce que vous avez à faire pour en avoir un ? Pas compliqué… Vous n’avez qu’à répondre en commentaire à ce billet à la question suivante : «Dites-moi en quelques paragraphes quel serait, pour vous, la parfaite conférence webcom ?». Les deux meilleurs commentaires seront déterminés avec les organisateurs d’ici la fin septembre, ce qui vous donne encore quelques jours pour participer. Je publierai les noms des gagnant(e)s ainsi que leurs commentaires à la mi-octobre et transmettrai les noms aux organisateurs pour qu’ils les inscrivent à la conférence. Alors, à vos claviers… Partez !

Communication interactive

Pourquoi micro-bloguer dans un contexte d’affaires…(suite)

18 septembre 2008

Je poursuis dans ma série de billets sur le micro-blogging. Décidément, le sujet est à l’honneur ces jours-ci ! Tout d’abord, l’ami Philippe Martin m’a mis sur la piste d’un article paru dans BuninessWeek, un article qui vient compléter mon billet précédent sur «Pourquoi micro-bloguer dans un contexte d’affaires».

Photo de Loïc dans BusinessWeek

Cet article nous montre les habitudes d’utilisation de Twitter de la part de 18 CEO de compagnies américaines. Bien entendu, la majorité d’entre eux dirigent des entreprises technologiques et sont assez jeunes, le plus vieux étant Tim O’Reilly lui même… Ce dernier compte 2 167 «updates» et 9 612 «followers». À noter la présence de l’ami Loïc LeMeur avec 10 071 «updates» et 10 872 «followers». Plus que ces statistiques, vous retrouvez aussi une courte série de questions qui leur sont posées sur leur usage du micro-blogging. Intéressant !

Dommage, pas de CEO de compagnies traditionnelles mais est-ce surprenant ? Je tiens aussi à vous parler du billet qu’a commis Carl-Frédéric DeCelles hier et qui est intitulé  «Du statut, du micro-carnet et du clavardage…». Je suis d’accord avec ses propos. En effet, depuis plusieurs mois, je trouve qu’il y a un mélange des genres entre les statuts Facebook, le clavardage et les micro-billets. Twitter, c’est un billet de blogue réduit à 140 caractères de là, le mot micro-blogging… Je ne reviendrai pas sur les arguments pour ou contre car CFD le fait bien mais juste un mot pour vous dire qu’un statut Facebook n’est pas un micro-billet alors…


Communication interactive

Micro-blogging : deux surprises !!!

17 septembre 2008

J’ai commis, plus tôt cette semaine un billet sur le phénomène du micro-blogging en entreprise. Laissez-moi aussi vous faire part de deux découvertes plus qu’intéressantes faites dans ce monde en émergence (je vous ai déjà dit que j’aime ce mot ?).

La première, je la dois à l’amie Patricia Tessier qui, involontairement, m’a mis sur la piste de TwitDeck. C’est une merveille d’ingéniosité qui permet aux micro-blogueurs de mieux organiser leur univers et ainsi d’être plus, rapides, plus efficaces. Comme on peut le voir sur cette photo, chaque colonne correspond à un groupe ou regroument de »twitters»

La seconde surprise va un peu dans le même sens. Il s’agit d’un site monté en deux temps trois mouvements par Dave et Sam, qui a pour nom Elect-o-pinion.ca et qui regroupe aussi en colonnes les «twits» publiés au sujet des cinq grands partis politiques de cette campagne électorale canadienne. Super bien fait !

Communication interactive Identité numérique LifeLogs

La transparence radicale d’un travailleur nomade…

17 septembre 2008

Après Jean-François Ruiz et l’ami Philippe Martin, à mon tour de faire preuve de transparence radicale et de partager avec vous, non seulement la photo de mon bureau mais aussi de quoi il est composé, soit mon équipement de travailleur nomade :

Laïka

Le travailleur nomade… (photo Renée Wathelet)

Équipements de bureau:

Un ordinateur portable Acer TravelMate 5600 acheté il y a 2 ans et ½

Une souris BlueTooth Logitech

Une imprimante Samsung Laser MFP SCX-4×21 Series qui sert aussi de fax (n’en reçois pas mais en envoie encore), de photocopieur et de scanneur.

4 clés USB dont 2 SanDisk U3 de 2 go.

Et un fauteuil de bureau pas très confortable,

Système d’exploitation, navigateur

Je suis toujours sous  Windows XP, pas convaincu de passer sous Vista…

Navigateur principal : Firefox. Secondaires : IE et Chrome

Logiciels:

Suite Office, surtout Word-Excel-Power Point + messagerie Outlook + Office Live Meeting

SnagIt 7  pour les copies d’écran, simple et convivial.

AceFTP 3 Freeware pour gérer mes accès FTP.

Windows Media Player et Quick Time Player pour visionner mes fichiers audios et vidéos.

AVG Anti-Spyware 7.5 pour la sécurité.

NitroPDF pour la lecture et la gestion des documents .pdf

Téléphonie, wi-fi, web mobile:

Téléphone portable Razr de Motorola.

Modem wi-fi de Vidéotron avec forfait haute vitesse Extrême

Rooter Linksys Wireless-G 2.4 GHz

Skype pour les longues distances d’ordinateur à ordinateur.

Photos :

Appareil photo Canon PowerShot 530 avec carte de 2Gb

Services web: mes outils accessibles en ligne.

Courriel: Gmail, le service de courriel de Google et Whalemail pour l’envoi de gros fichiers

Photos: Flickr

Présentations en Power Point et PDF: SlideShare

Vidéos: Daily Motion

À noter que Flickr, SlideShare et Daily Motion me permettent d’insérer facilement mes contenus en ligne dans mes billets tout en offrant un espace d’entreposage et un accès à une communauté.

Microblogging: Twitter + Twitpic + TwitDeck pour la gestion du tout. Seesmic pour mes futures conversations vidéo.

Agrégateur de contenu: FriendFeed et Netvibes

Messagerie instantanée: Gtalk, le service de messagerie instantanée de Google.

Réseaux sociaux : Facebook pour les amis, la visibilité Internet et la gestion des évènements et LinkedIn et Viadeo pour les relations professionelles.

Blogging: Mon vieux WordPress 2.2.1, en sursis. Bientôt mis à jour à la version 2.7

Lecteur RSS: Netvibes

Statistiques: Google Analytics pour le trafic de mon blogue et Technorati et Wikio pour le classement

Autres sites, plates-formes et/ou communautés

AgentSolo pour les offres de contrats

Inpowr  pour mes objectifs de mieux-être personnel

Ning  pour générer au besoin des communautés

MyBlogLog  et Yulbiz.org pour la communauté de blogueurs

Geni pour la généalogie familiale

Twine  pour la création d’un LifeLog

Joost pur la télé sur Internet

Voilà je pense ne rien avoir oublié.  Comme pour l’ami Philippe Martin, tous ces outils me procurent un gain de productivité et de souplesse indéniable, inimaginable seulement quelques années auparavant.  Le prochain stade est de passer au Cloud Computing, soit de déposer mes données et applications dans le «nuage» Web. J’aurai le choix entre les services de Google, Amazon, Zoho ou encore la plus petite mais québécoise Oriso avec iGovirtual.

MAJ

Je rajoute à cette description que je croyais exhaustive ma version du questionnaire de Proust, version geek, mis en ligne aujourd’hui par l’amie Michelle Blanc :

Quel est le bidule dont vous ne pourriez pas vous séparer ?
Mon sac à dos : il contient ma vie …

Quelle est votre application logicielle préférée ?
Skype et de loin !

Quel est le blogue que vous lisez le plus ?

TechCrunch

Quels sont les médias sociaux que vous utilisez réellement ?

Je n’aime pas le terme de média social. Comme réseaux sociaux, je préfère Facebook et LinkedIn

Quel est votre livre d’affaires préféré ?
«Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires», voyons donc…

Quel est votre journal préféré?
Je ne lis plus les journaux papier, sauf la revue Wired !

Qui est la personne qui vous inspire et pourquoi ?
La personne m’ayant le plus inspiré est Gandhi. Il ne faisait pas que parler, il agissait et dans la non-violence. Ce faisant, il a réussi à modifier le cours de l’Histoire…

Qui était votre meilleur gestionnaire et pourquoi ?

Un copain à moi qui s’appelle Guy L’Italien. Si j’ai un quelconque rayonnement aujourd’hui, c’est grâce à lui !

Quel était votre premier emploi ?
Bûcheron pour le Ministère des Richesses Naturelles. Un emploi d’été étudiant au Saguenay qui m’a permis de rencontrer des gens fantastiques, en particulier les monitrices de kayak de la base de plein air toute proche de notre campement 🙂

Quel est l’endroit où vous viennent les meilleures idées ?
De mon lit ! Je rêve mes idées avant de les réaliser…

Que valorisez-vous le plus chez un collègue ou employé ?
L’authenticité, la simplicité et la sociabilité

Vous aimeriez être le meilleur au monde pour ?

Changer le monde…

Communication interactive OpenSocialWeb

iDivine et les «startups» canadiennes à la une !

16 septembre 2008

C’est Roberto Rocha, de The Gazette qui m’a mis la puce à l’oreille… C’est aujourd’hui que la plate-forme montréalaise iDivine quitte le mode beta et devient publique. Elle se définit comme «Canada’s First Social Network for Women».

Drôle de coïncidence car TechCrunch, version française publie justement aujourd’hui un billet sur 17 startups canadiennes et ce sous les claviers combinés de Vincent Abry et Ouriel Ohayon. 17 c’est bien peu car il y en a bien plus… J’avais publié le 17 mars dernier,un état des lieux du Web 2.0 au Québec. J’en dénombrais alors 55…

Communication interactive Événements Internet2 NTIC Réalité virtuelle Web 3.0

Et quand Microsoft Surface refait surface…

15 septembre 2008

C’était en octobre 2006, à New York. Plus précisément au Javits Convention Center où se déroule actuellement la conférence Web 2.0 Expo. J’y étais alors pour l’évènement Wired TechFest, qui cette année, aura lieu à Chicago. J’avais vu alors une foule de gadgets, robots, spères virtuelles et autres avancées technologiques, allant même jusqu’au projet de vaisseau spatial de Richard Branson de Virgin.

surface

Mais ce qui m’avait le plus impressionné, c’était un mur et une table tactile (voir le montage ci-dessus). J’avais eu une démo de la part d’un représentant de Microsoft sur la fameuse table qui est, en fait un ordinateur qui permet de travailler, entre autres, avec Google Earth en 3D. Je n’en avais pas alors parlé sur ce blogue mais avais intégré une photo de la présentation dans une de mes conférences sur le futur du Web.

Le projet d’ordinateur de table de Microsoft a finalement abouti commercialement en mai 2007 avec le lancement de Microsoft Surface. Ce lancement n’a pas eu la couverture des médias traditionnels ou sociaux qu’ont eu le iPhone ou encore la navigateur Chrome de Google. Presque passé sous silence, il était voué, semble-t-il, à sombrer dans l’oubli. Sauf que le semaine dernière, le produit a refait«surface» au TechCrunch50 et fait sensation, entre autres avec les commentaires d’Ashton Kutcher.

Et encore ce matin, voici ce que je lis sur Twitter :

Christophe Lauer CLaueR Ca y est, on a une table Microsoft Surface au MTC de Paris !!! 

Alors là… Plus question de passer sous silence…  Alors voici une démo faite un peu plus tôt cette année à CES 2008 à Las Vegas.

[youtube Zxk_WywMTzc&hl=en&fs=1]

Selon moi, la démo ci-dessus ne rend pas crédit à la partie intéressante et 3D que j’ai vue à New York  et dont vous voyez juste une parcelle des possibilités, surtout en matière de conception architecturale, sur ma photo ci-haut. Intéressant aussi le lien qu’essaie de faire Microsoft entre Surface et l’agonisant ZunePhone. Et vous, vous en pensez quoi ?

Communication interactive Entreprise 2.0 OpenSocialWeb

Liens pour le 13/09/08

13 septembre 2008

Pour bien amorcer le WE, sur Vimeo :
Et les liens plus sérieux :

Utiliser Facebook ou ses propres communautés: le choix d’Unilever et celui de GE

List of Enterprise Microblogging Tools: Twitter for the Intranet

Présence physique obligatoire? Mon oeil…

While I Talked, People Twittered

Ma définition de l’entreprise 2.0

Le Nokia N96 bientôt « en Amérique »

Les TI et le «nuage Web» : l’immobilisme au nom de la symphonie en mouvement !

Communication interactive Entreprise 2.0 Événements

Pourquoi micro-bloguer dans un contexte d’affaires…

12 septembre 2008

Je n’ai pas eu à chercher longtemps pour le titre de ce billet. Bien sûr, il fait référence à notre Collectif «Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires» et s’est imposé de lui-même après deux jours d’intenses sessions sur la plate-forme Twitter mais aussi après avoir assisté en direct à l’évènement TechCrunch50 où, parmi 50 compagnies «startups» finalistes, le jury a choisi comme gagnante, la plate-forme Yammer qui justement, propose aux entreprises une solution de micro-blogging pour leurs employés !

Même si je ne soutenais pas le choix du jury (je penchais plus pour Goodguide), j’ai alors «twitté» sur le sujet et ai eu une intéressante conversation avec Jeremiah Owyang, de Forrester et Laura Fitton, de Pistachio Consulting. Tous deux, sans la savoir, ont monté leur propre liste d’outils de micro-blogging pour les entreprises, une liste qui ne cesse de s’allonger et qui comprend des poids lourds comme IBM, SAP et Oracle. C’est dire que le phénomène des micro-conversations est en train d’exploser, de sortir des officines des «initiés» et experts et de se répandre. Twitdir, qui recense les utilisateurs uniquement de Twitter, arrive déjà au chiffre du million (951 235, pour être plus précis).

La même Laura Fitton, à la conférence Enterprise 2.0 à Boston en juin dernier, avait d’ailleurs fait l’apologie de ce nouveau médium pour les entreprises, surtout dans des situations de gestion de crise, où sa rapidité permet d’être plus réactif et même proactif… Mais le million d’utilisateurs, l’intérêt grandissant des grands comme IBM et SAP ainsi que la multiplication des plates-formes à la Yammer, ne sont qu’un signe de l’éclosion de ce phénomène. De là à ce qu’il devienne «mainstream» et intégré dans les stratégies de communication des entreprises, il y a encore un grand pas à franchir. Pour une fois, le Québec sera-t-il innovant et précurseur ? J’en doute…

Pour en revenir aux deux listes, elles se chevauchent mais en essence, voici les 18 plates-formes qui ont été identifiées à date. De cette liste, une québécoise : Identi.ca. Donc, des  solutions pour micro-bloguer dans un contexte d’affaires ou d’intranet et un outil de plus dans l’arsenal de l’Entreprise 2.0 :

  1. BlueTwit (IBM)
  2. ESME (SAP)
  3. Identi.ca
  4. I Did Work
  5. Jisko (AGPL)
  6. Joint Contact
  7. Mixin
  8. OraTweet (Oracle)
  9. Present.ly
  10. Prologue ( Un «thème» de WordPress par Automattic)
  11. SocialCast
  12. Status
  13. Sweetter 2.0
  14. Trillr
  15. Twitter
  16. Twoorl
  17. Yammer
  18. Yonkly

En passant, Laura Fitton sera conférencière à webcom-Montréal le 12 novembre prochain.

Cloud Computing Entreprise 2.0

Cet homme est dangereux…

10 septembre 2008

Le billet d’aujourd’hui sera assez succint. Je pourrais en remettre sur le personnage mais suffit de dire que le CEO d’AdventNet, Sridhar Vembu, est annoncé par certains analystes comme étant celui qui, avec sa suite logicielle Zoho, sera le «Google Killer»…

(Source Economist.com)

Mais avant d’en arriver là, il fait trembler le monde de l’informatique traditionnelle, ce que les amécains appellent les «Corporate IT». J’en ai parlé dans un récent billet : Google, Amazon, SalesForce.com et IBM se battent actuellement pour l’énorme marché de vos données mais aussi pour celui encore plus énorme des données et applications des entreprises. Pour ce faire, ces grands joueurs se doivent d’offrir des suites de produits à leurs clients, petits et gros, même si les gros ont habituellement leur propre parc applicatif. Les mieux placés à ce titre sont Google et IBM

Dans mon récent billet sur le monde du «Cloud Computing» et l’immobilisme des «Corporate TI», j’ai oublié de parler de Zoho, honte sur moi, surtout que l’ami Pascal Veilleux en est un ardent promoteur, ici au Québec ! Je fais donc amende honorable et vous laisse avec cet article paru dans The Economist.com

Parlant de Google, vous avez remarqué le changement de logo sur le moteur de recherche ? Qu’en pensez-vous ?

Communication interactive Événements

TechCrunch50 : une entrevue avec Peter Thiel…

9 septembre 2008

Hier soir, je me suis retrouvé scotché devant mon écran d’ordinateur à écouter Michael Arrington en conversation avec Peter Thiel. Cela se passait en direct, ou «live» comme disent les Chinois, de la conférence-gala-évènement TechCrunch50 à San Francisco. J’avais, en plus, les commentaires en direct de Robert Scoble sur Twitter. Scoble était assis dans la salle à côté de Marc Andreesen de Ning. Belle compagnie mais surtout, superbe entrevue !


Michael Arrington à gauche en compagnie de Peter Thiel (Source VentureBeat)

Pour ceux qui ne les connaitraient pas, Arrington est le fondateur de TechCrunch et une des figures les plus en vue et les plus recherchées par tous ceux qui ont une plate-forme Web 2.o à faire connaître, de là l’évènement TechCrunch50, où, une fois pas année, on invite «startups» et investisseurs potentiels à se rencontrer. Tout cela se termine le mercredi soir par lea remise des TechCrunch Awards remis aux meilleurs sites Web 2.0 dans plusieurs catégories.

Accessoirement, il y a des conférences et panels, surtout orientés sur le financement et le lancement de sites et de plates-formes. Peter Thiel était invité par Arrington à titre d’ange investisseur (Angel Investor). Il n’a pas parlé que de cela, loin de là. Mais avant de parler de cette entrevue fascinante, deux mots sur le personnage : Thiel, co-fondateur de PayPal, est un champion d’échecs, classé 19e aux USA et membre du Singularity Institute for Artificial Intelligence. Vous vous souvenez  de mon billet sur Ray Kurzweil ? Les deux sont des potes…

Thiel est aussi un des associés de Founders Fund, fonds d’investissement qui a dans son écurie des sites tels que Facebook, Geni ou Slide. Pour vous donner une autre idée du personnage, voici ce que disait Robert Scoble sur Twitter au début de la conversation : «Marc Andreessen just leaned over to me and said « Peter Thiel is the smartest guy in the industry. » Peter is onstage now #TC50». Bref, le personnage en impose par sa réputation mais aussi par ses propos qui tranchent sur les autres.

Des propos tels que de dire qu’il n’y aura pas de seconde bulle technologique, que l’action de Google et des grands du Web 2.0 est sous-évaluée en termes de croissance, que contrairement à ce que certains affirment, il n’y a pas de départs massifs chez les cadres de Facebook, que pour lui, un CEO de startup ne devrait pas gagner plus de 120 000$  (murmures dans la salle) et que «the next big thing» pour les investisseurs de Silicon Valley est définitivement l’intelligence artificielle et que nous en sommes pas si éloignés que certains le croient…

Comme l’entrevue a été diffusée en direct, il n’y a pas, pour le moment sur le site, de captation vidéo.   Pour en savoir plus, vous pouvez consulter une partie retranscrite de son entrevue sur le site de VentureBeat.

Communication interactive

Chris Brogan : Je suis mon entreprise !

8 septembre 2008

Décidément, Michelle Blanc et moi sommes sur la même longueur d’ondes ce matin… Je viens de terminer la lecture du eBook de Chris Brogan «Personal Branding for the Business professionnal». J’ai lu avec énormément d’intérêt, surtout que je connais Chris pour l’avoir rencontré à Boston en juin dernier. Je retiens spécialement deux passages dont le premier sur l’innovation, un thème qui m’est cher :

 

«In a world full of people doing somewhat similar stuff, the person who innovates is definitely ahead of the game.Come up with new things all the time. The other day, I posted on Twitter a quick blurb that Dave Winer was a scout while the rest of us were trail guides. This meant that Dave is out there trying and doing new things all the time. Itʼs not good enough for a new, strong brand to be out there showing people the path from where everyone is to where everyone might go next. What gets really important is when you are DEFINING the path.»





Le second passage porte sur «Ma propre compagnie». Je partage son approche :

«Inside my head, Iʼm the CEO, project manager, and administrative assistant to my own private company. Employees= 1. With this in mind, I look at every job I take as a project. I look at every project as an opportunity. I talk to everyone professionally as if theyʼre someone looking to partner with me and my company. This helps me frame everything I do.»