Communication interactive Événements

#LeWeb08 à Paris : Incompréhensions transatlantiques…

17 décembre 2008

Je voulais continuer mon compte-rendu de la conférence de la semaine dernière à Paris, soit celle organisée par l’ami Loïc LeMeur mais il semble que je sois constamment rattrapé par l’actualité… Car cette dernière use de toute sa tyrannie depuis les derniers jours. En guise de preuve, les récents billets de Michael Arrington sur TechCrunch et les réponses de Loic, tout cela ayant été repris et résumé par l’Expansion.com.

La bisbille tourne bien sur autour des ratées dans l’organisation dont j’avais traité dans mes récents billets. Mais cela a pris une toute autre tournure, genre internationale… La France est soumise à un barrage de critiques par les Anglais et les Américains… Je vous ai déjà parlé du Guardian mais là c’est dans les blogues que se déchaînent les «pros» et les «antis».

Bref, Arrington n’a pas aimé son passage à la conférence et l’attitude française, a parlé de censure et a menacé de retirer son personnel. Il a traité Loïc de menteur, etc. Toutefois, cela ne l’a pas empêché de prendre fait et cause pour Loïc lorsque Swisscom a tenté de se disculper et nié sa responsabilité dans l’absence de Wifi pendant les deux jours de conférence. De son côté, Loïc en a appelé à ses lecteurs sur son blogue et demandé par sondage s’il devait réinviiter Arrington. Réponse : Non à 66%… En lisant le compte-rendu paru dans l’Expansion, on a un bon résumé de ce qui s’est passé mais regardez aussi la vidéo qui suit. C’est le dernier panel de la conférence LeWeb08 et tous les protagonistes y sont, Arrington et LeMeur compris.

Streaming live video by Ustream

Il s’agit là, à mon avis d’un des meilleurs moments de la conférence et met en vedette la Gillmor Gang, très célèbre aux USA et dont c’était la première version live en Europe. Vous avez là tous les poids lourds : Arrington, Scoble, Canter, Feldman, Searls, Rivera, McCloud et animés par Steve Gillmor. Vous verrez qu’une bonne partie de la discussion tourne justement autour des différences entre l’Europe et les USA et vous verrez aussi que Arrington n’est pas tendre et est arrogant envers Loïc et les Français, ce qui laissait présager son fameux billet «Joie de vivre…».

Vous pourriez également aimer

3 Commentaires

  • Répondre ThierryWeber.com 17 décembre 2008 - 11 h 07 min

    Je me trompe peut être mais les quelques personnes rencontrées durant LeWeb08 m’ont donné l’impression de n’avoir aucune espèce d’intérêt de suivre le Gillmor Gang. Etait-ce le cas ou alors il aurait fallut poser cette question ?

    Venant d’un pays neutre (si si!), j’ai le sentiment que cela sent la p’tite guerre entre frenchies et ricains et pire peut être, une sorte de gueguerre entre personnes. Grave constat si c’est le cas, des pointures de ce genre “s’amuser” à ce genre de propos (sans compter l’affaire ‘Loren’)

    Bref je vais m’arrêter là because je vie dans le pays qui a vu grandir notre opérateur national (j’ai nommé Swisscom) et sur ce point, ça fait mal de voir la qualité suisse en prendre un sérieux coup et pire encore, de voir comment Swisscom prend la chose en main…

    A bientôt si c’est pas avant !

  • Répondre jacques 17 décembre 2008 - 12 h 52 min

    Tempête dans un microcosme…

    Arrington n’est pas objectif, loin de là. Il a une attitude infantile, proche d’un racisme primaire idiot que tout le monde devrait éviter (les francais ne savent faire que la cuisine, les portugais sont de bons maçons, les juifs ont de l’argent et les arabes volent des mobylettes).

    Il est navrant que voir s’étaler ce genre de comportement.

  • Répondre Zelaurent 22 décembre 2008 - 12 h 18 min

    Merci Claude de nous avoir rappelé cette vidéo. Je suis très partagé sur la conclusion à portée sur ces échanges. Est-ce simplement un show, comme Loren Feldman a l’habitude de faire, ou est-ce vraiment du racisme que l’on sent transpirer dans ces échanges.

    Avec la crise, les temps sont durs pour les stars du Web. J’ai l’impression qu’il préfère se défouler sur les frenchies, plutôt que de remettre leur système en question. Ce n’est pas l’industrie Web qui va en ressortir grandit.

  • Laissez un commentaire