Parcourir les Tags

Liste des blogueurs d’affaires

Blogues Événements

Derniers Yulbiz et retour de LA liste…

30 novembre 2011

Dernier Yulbiz de l’année au Québec hier en fin de journée au Laika. Et étrangement ce dernier a ressemblé à ceux des tout débuts. Pas beaucoup de monde (une trentaine), ce qui nous a permis de tous s’asseoir et de faire un grand cercle avec les tables au milieu, un peu comme en camping avec tout le monde autour du feu 😉 Ce qui nous a aussi permis de discuter de nouveau sur les blogues et aussi sur le retour aux sources de Yulbiz. Je trouve que cela augure bien pour l’an prochain où justement les vrais changements entreront en effet. D’ici là, la majorité d’entre vous se prépareront pour le congé de Noël. Par contre, quelques-uns d’entre nous seront à Paris pour le vrai dernier Yulbiz de l’année, le 6 décembre,

Logo Yulbiz-Montréal

Donc en attendant que je j’écrive quelques lignes sur le Yulbiz parisien et aussi plusieurs billets sur la conférence LeWeb qui suivra, je publie, comme promis dans un récent billet, LA liste officielle des blogueur(euse)s d’affaires du Québec. Elle compte maintenant 125 noms. Si votre nom ne s’y retrouve pas, si votre adresse a changé  ou si vous ne pratiquez plus, SVP, me le faire savoir en commentaire à ce billet.

Michelle Blanc Yannick Manuri
Martin Lessard Kristina Tomaz-Young
Marie-Chantal Turgeon Pascal Beauchesne
Mario Asselin Christian Guy
Claude Malaison Jean-Marc Langevin
Philippe Martin Benoît Descary
Sylvain Carle Adrien O’Leary
Marc Snyder Josh Nursing
Martin Ouellette Patrick Jetté
Mitch Joel Pascal Veilleux
Geoffroi Garon Heri Rakotomalala
Guillaume Brunet Jean-Julien Guyot
Louis Delage Geneviève Piquette
Muriel Ide Harry Wakefield
Christian Aubry Yannick Manuri
Yves Williams Jean Fahmy
Vincent Abry Gabriel Rodrigue
Jacques Warren Jean-Sébastien Bouchard
Éric Baillargeon Harry Wakefield
Arnaud Mangasaryan Yannick Manuri
Kim Auclair Jean Fahmy
Pascal Hébert Rémi Prévost
François Aubin Benoît Meunier
Sébastien Provencher Rebecca Coggan
Stéphane Guérin Manuel Angelini
Patrick Tanguay Barry Welford
Bruno Boutot Nathalie Berger
Sébastien Paquet Louis Durocher
Mathieu Bélanger Frédérick Giasson
Carl Charest Pierre Bouchard
Martin Leclair Michelle Sullivan
Pierre Côté Guillaume Thoreau
Gabriel Rodrigue Marc-Olivier Vachon
Denis Canuel Andrés Restrepo
Yanick Bédard Amélie Racine
Isabelle Lopez Alain Savard
Benjamin Yoskovitz Stéphane Hamel
Kim Vallée Michael Carpentier
Laurent Maisonnave Stéphane Gauvin
Alain Thériault Dany Dumont
Jérôme Paradis Martin Bittner
Daniel Lafrenière Simon Bédard
Nathalie Gauthier Luc et Aryane Gendron
Anouk Hébert Ahmed Galipeau
Katheline Jean-Pierre Renée Wathelet
Isabelle Poirier Sandrine PromTep
Marie-Louise Gariépy Yannick Gélinas
Vallier Lapierre Patricia Tessier
Quynh Nguyen Francis Bilodeau
Laurent LaSalle Yves Carignan
Denis Paul van Chestein Pascal Bernardon
Geneviève Lamy Karine Miron
Olivier Mermet Cédric Fontaine
Éric Noël Julie Fortin
Anne-Marie Cordeau Francis Bilodeau
Karine Vezeau Benoît Grenier
Éric Bisson Diva Virginie
Stéphane Bergeron MissPixels
Diane Nadeau Henriette Nendaka
Mathieu Laferrière Marika Laforest
Véronique Raymond Pierre Duhamel
Diane Bourque Valéria Landivar
Bruno Guglielminetti

 

Communication interactive Événements

La «peoplisation» passera mais le Yulbiz demeurera…

1 décembre 2009

Le récent billet de l’ami Martin Lessard sur le Yulbiz du mois de novembre me laisse un peu perplexe. D’aucuns y verront une charge à fond de train des traditionalistes et tenants de l’orthodoxie contre la dénaturation de cet événement qui au départ était  “un regroupement de blogueurs d’affaires qui vise à favoriser le réseautage et la pratique des blogues dans un contexte professionnel”.

Membre du conseil d’administration de Yulbiz.org ,  tenant de LA liste des blogueurs d’affaires et directeur du collectif «Pourquoi bloguer dans un contexte d’affaires», je devrais sans attendre me ranger derrière les propos de Martin mais comme le dit souvent Michelle Blanc, notre présidente et fondatrice, je me garde une «p’tite gêne»…

Pourquoi ? Parce que des propos de Martin, je flaire un peu nostalgie sur les discussions d’initiés et les ouvertures à des occasions d’affaires qui étaient le lot des premiers événements au café Méliès, fréquentés alors par quelques «initiés». Et que dire de la question du mois qui est disparue corps et biens… Ce qui fait dire à Martin:

«De quelques blogueurs, mâles en majorité, du début, voilà que s’est rajouté une nouvelle foule dans la mouvance des réseaux sociaux, de la WebTV et de Twitter, équilibrant le ratio homme femme, augmentant celui des ‘peoples’, abaissant la lumière et augmentant le son de la musique. Voilà ce qui ressemble plus à party mensuel branché».

Et Martin en rajoute: «De rares, les moments de rencontres entre gens de la numéricratie montréalaise se sont depuis généralisés, diversifiés, spécialisés –les ‘camps’ et autres non-conférences ont pris l’espace de discussion et de réflexion– et le Yulbiz est devenu l’after-party où on se voit, se fait voir et regarde l’élite numérique. Car quand la musique est si forte et la lumière si basse, les paroles deviennent inutiles».

Et il en remet une autre couche en final: «Yulbiz était au début “un regroupement de blogueurs d’affaires qui vise à favoriser le réseautage et la pratique des blogues dans un contexte professionnel”. C’était la façon qu’on le présentait alors que j’étais sur le conseil d’administration. Il est aujourd’hui le lieu de rencontre branchée et de réseautage d’une élite web, de micro-entrepreneurs et d’artistes».


Le Yulbiz, un party d’artistes?

Le Yulbiz ne serait plus qu’un 5 à 7 branché pour l’élite 2.0, un party d’artistes? Je ne crois pas… J’étais à celui du 24 novembre au Jello Bar, tout comme Martin et une centaine d’autres personnes. J’étais accompagné de Marie-Frannçoise Hervieu, associée chez Allard Hervieu Communication et nouvelle blogueuse d’affaires. Elle a profité de son immersion pour rencontrer plein d’autres blogueurs et blogueuses, d’autres relations d’affaires du domaine des RP et elle en a profité pour converser, réseauter.

La musique trop forte? Faut croire que je suis parti trop tôt car la musique ou le niveau sonore n’était pas plus élevé qu’à l’habitude. Ce dernier ne m’a pas empêché de converser, d’introduire Marie-Françoise et de souhaiter la bienvenue au Yulbiz à de nouvelles figures comme Suzanne Lortie, dont le blogue vient de naître ou encore Tara Hunt, une des figures dominante des blogues, des Barcamps et du Web 2.0 mondial et qui est maintenant une montréalaise…

Je viens de parler de trois femmes. Eh oui, comme le dit Martin le ratio homme-femme s’équilibre au Yulbiz et ce n’est qu’une bonne chose et n’en déplaise à Martin, le Yulbiz n’a jamais été un espace de réflexion. De discussion oui, qui amène plus tard à la réflexion. Et cela, à mon avis, n’a pas changé. La quantité n’a pas évacué la qualité et le nomadisme de l’événement a dépoussiéré les participants de la première heure, secoué les vieilles habitudes et à mon avis pour le mieux.

Yulbiz international

Le Yulbiz est tout cela et encore plus. Il est aussi un mouvement international et cela, on a tendance à l’oublier trop vite. La semaine dernière, il y a eu Yulbiz à Bruxelles comme le démontre ce «slide show» de présentation et surtout le billet «feedback» sur son blogue par l’ami et organisateur Vincent Battaglia.

Un Yulbiz, comme le dit Vincent, pas comme les autres avec lui aussi son petit côté «people». Ce soir, ce sera celui de Paris auquel j’assisterai. Demain je vous écris sur les faits saillants et les belles rencontres qui auront lieu au Père Tranquille avec photos en prime. En passant, vous en connaissez des bistros qui se présentent ainsi sur le Web? Selon les organisateurs, Fred Cavazza, Émilie Ogez et Fadhila Brahimi, ce sera l’occasion de faire un bilan de 2009 et faire quelques prédictions sur 2010…

Yulbiz est un formidable outil de réseautage international qui nous permet de rencontrer les blogueurs européens, américains et même cubains, de tisser une toile de solidarité et de collaboration internationale qui pourrait, comme le rêve Michelle, aboutir à une grande manifestation internationale.

Ça c’est une vision que nous avions et que nous avons toujours. Le Yulbiz n’est pas un événement «people» mais un besoin fondamental pour nous tous, besoin de nous retrouver en communauté que ce soit à Montréal, Paris, Lille, Bruxelles, La Havane, San Francisco ou ailleurs. La «peoplisation» passera mais le Yulbiz demeurera…

p.s. Dans les dix jours qui vont suivre, l’horaire sera chargé en France: conférences à donner, clients à rencontrer,  amis à retrouver, voyages à Bordeaux et Clermont-Ferrand mais aussi LeWeb09 en direct. De tout cela je vous en écris à compter de demain!

Communication interactive Identité numérique

MAJ: Mon Twitter est plus important que le tien! Et le retour de LA liste

7 septembre 2009

Depuis quelques semaines, je n’ai rien publié sur mon blogue. Involontairement, j’ai pris l’attitude du voyeur et non de l’acteur. Cela a provoqué toute une gamme d’émotions allant du remords à l’indifférence. Par contre, je ne pouvais demeurer indifférent très longtemps aux échanges épistolaires qui ont fait rage sur Twitter au cours des derniers jours.

Classements et méthodes

Ce n’est pas la première fois que les classements font couler encre et salive. Qu’on pense seulement au fameux palmarès des écoles secondaires que publie annuellement la revue l’Actualité. Ceux qui arrivent premiers ont toutes les raisons de se réjouir et d’applaudir à ce classement alors que les recalés, habituellement du secteur public, poussent les hauts cris et dénoncent son existence, la méthode, etc.

Même chose sur le Web et en particulier dans le Web 2.0. Depuis longtemps (quelques années) Technorati et Wikio classent les blogues en importance et tentent aussi de déterminer leur influence ou « authority ». Encore là, se trouvent des individus pour soit faire l’apologie de ces classements, ou encore leur trouver tous les vices et défauts du monde. Moi j’aime bien les deux mais n’y prête pas tant d’importance ou d’attention. S’il fallait, j’en tomberais bien malade car je ne suis classé que 83 562e sur Technorati et 1 534e sur Wikio. Je me console en me disant que sur Wikio, j’approche les 100 premiers dans la catégorie High-Tech (107). Mais je relativise aussi en me disant que ces classements sont soit américains pour Technorati, soit français pour Wikio. Ici au Québec? Rien comme d’habitude… En fait presque rien.

Parce qu’il y a au moins LA liste des blogueurs d’affaires que j’essaie tant bien que mal de tenir à jour depuis deux ans. Mais encore là, cette liste, qui je le souligne, n’est pas un classement, est elle aussi imparfaite. Elle ne recense presque pas la communauté des blogueurs anglophones du Québec, une chose qui devrait bientôt changer.

Bref, faut prendre ces listes et classements avec un gros grain de sel. Il y a plein de moyens et de méthodes pour faire parler les chiffres en sa faveur, comme il existe des méthodes plus ou moins tordues pour se hisser en premier dans les résultats de Google. Sur Twitter, on nous spamme régulièrement des 10 moyens d’augmenter nos «followers» ou des 10 meilleures méthodes pour monétiser notre blogue et ainsi de suite. J’ai d’ailleurs twitté cette semaine sur mon ras-le-bol de ces autres formes de classement qui ressemblent à ce qui se fait dans le magazine Cosmopolitain, du style les 10 meilleurs endroits pour faire l’amour en dehors de votre chambre…

Le cas Twitter

Comme pour les blogues, le micro-blogging a aussi maintenant son «élite» déterminée en partie par d’autres classements. Et encore là, il y a les américains avec TwitterGrader et il y a maintenant les français avec Twopcharts. Polémique d’ailleurs avec la parution récente du classement français, relevé par Mario Asselin et qui lui a valu les foudres de l’amie Michelle Blanc. Encore là, les deux ont des forces et faiblesses. Si je prends mon propre compte Emergent007, vous comprendrez qu’il ne se retrouve pas dans l’élite mondiale sur Grader, loin de là… Toutefois, Grader permet de faire des classements plus pointus par villes. Si on pose une requête sur Montréal, je me retrouve actuellement en 45e position. Ce qui est, selon moi, OK, compte tenu de mon style d’utilisation. Qui s’est retrouvée pour un temps en premier ? Une des figures de proue du Web 2.0, nouvellement installée à Montréal, soit Tara Hunt aussi connue sous l’alias @missrogue.

Quant au nouveau classement de Twopcharts, qui fait couler encre et salive, il me place en 91e position. Mon profil dans ce classement fait au début septembre montre 1 634 followers, 784 following, 8 380 tweets mais ne montre pas les 1 556 messages directs ou DM. Quand l’amie Michelle Blanc parle de conversation, ces DM sont très importants dans le flux de mes conversations. Mais pour éviter que cette conversation ne se disperse dans toutes les directions, j’avoue que je limite le nombre de personnes que je suis (follow) et que j’élimine SYSTÉMATIQUEMENT tous les follow-spammeurs, ceux et celles qui ont justement 0 following dont celles qui essaient de nous proposer les plaisirs de leurs charmes. Comme Tara Hunt d’ailleurs je suis beaucoup moins que je suis suivi (elle a presque 28 000 followers et en suit 1 660) et c’est bien ainsi. Ce n’est pas parce que je choisis mes tweet-fréquentations que je n’ai pas de conversations ou d’interactions intéressantes.

Boire à la rivière

Ceux et celles qui me connaissent le savent. Pour moi, Twitter est un formidable outil d’information et de communication. Il m’a permis de couvrir en direct les attentats de Mumbai en 2008 et de «scooper» CNN, entre autres. Il m’a permis d’amorcer le mouvement #nomaintenance lors des élections en Iran et ainsi influencer Twitter et la Maison Blanche. Il me permet de transmettre et de recevoir quotidiennement une somme importante d’informations de nature professionnelle et puisque je suis plusieurs sources médiatiques traditionnelles et non-traditionnelles, de me tenir informé en quasi temps réel. Je me sers également de Twitter pour faire la promotion de mon blogue, c’est une évidence, mais pour que tous ces usages soient plus faciles, j’ai décidé d’éliminer moi-même tous les spammeurs et de ne pas attendre les ménages occasionnels effectués par Twitter.

Michelle parle également de Twitter comme d’une rivière: «Twitter est une rivière d’informations que je ne tente pas de boire au complet, je m’y abreuve plutôt, lorsque j’ai soif d’informations. J’ai donc intérêt à ce que ma rivière coule constamment pour y dénicher de bons filons d’infos.». Excellente image que cette description. En effet, le micro-blogging crée un «flow» d’information et de conversations: la rivière. Comme pour Michelle, je m’y abreuve et contribue aussi à l’alimenter pour ne pas qu’elle se tarisse. Cependant je tiens à ce que l’eau que je bois demeure claire et le moins possible polluée. Quant à savoir si ce réflexe est du snobisme, je n’y crois pas mais vous laisse en juger…

MAJ : Le retour de LA liste

En terminant et puisque j’en ai parlé plus tôt, je publie LA liste des blogueurs d’affaires qui compte maintenant 123 noms. Si votre nom ne s’y retrouve pas, SVP, me le faire savoir en commentaire à ce billet. Et pour ceux et celles qui sont sur Internet Explorer (IE) et qui se demandent quelles sont ces ellipses vertes, jaunes et blanches, ce sont les statuts Skype de certains bougueurs(euses).

Michelle Blanc Alain Savard Daniel Lafrenière
Martin Lessard Stéphane Hamel Vallier Lapierre
Kristina Tomaz-Young Amélie Racine Nathalie Gauthier
Yannick Manuri Benjamin Yoskovitz Tanya McGinnity
Claude Malaison Jean-Julien Guyot Diane Bourque
Philippe Martin Louis Delage François LaRoche
Benoît Descary Jean Fahmy Chantal Beaupré
Sylvain Carle Kim Auclair Karine Vezeau
Mitch Joel Sébastien Provencher Yves Carignan
Martin Ouellette Geneviève Piquette Quynh Nguyen
Pascal Beauchesne Gabriel Rodrigue Laurent LaSalle
Marie-Chantal Turgeon Barry Welford Patricia Tessier
Marc Snyder Isabelle Lopez Olivier Mermet
Heri Rakotomalala Jean-Sébastien Bouchard Luc Gendron
Geoffroi Garon Pascal Hébert Marie-Louise Gariépy
Pascal Veilleux Benoît Meunier Simon Bédard
Jean-Marc Langevin Rémi Prévost Pascal Bernardon
Josh Nursing Arnaud Mangasaryan Samuel Lavoie
Adrien O’Leary Rebecca Coggan Émilie Riverin
Patrick Jetté Stéphane Guérin Aurélie Alaume
Yves Williams Mario Asselin Colin Surprenant
Christian Aubry Pascal Beauchesne Mathieu Chartier
Vincent Abry Michael Carpentier Sylvie Bédard
Éric Baillargeon Yanick Bédard Hugues Hénault
François Aubin Andrés Restrepo Louis-David Malo
Harry Wakefield Denis Canuel Carl Blais
Jacques Warren Marc-Olivier Vachon Dominic Martineau
Kim Vallée Guillaume Thoreau Benoît Grenier
Michelle Sullivan Pierre Côté Francis Bilodeau
Pierre Bouchard Frédérick Giasson Anne-Marie Cordeau
Mathieu Bélanger Nathalie Berger Julie Fortin
Alain Thériault Patrick Tanguay Éric Noël
Stéphane Gauvin Louis Durocher Cédric Fontaine
Laurent Maisonnave Manuel Angelini Karine Miron
Bruno Boutot Martin Leclair Geneviève Lamy
Jérôme Paradis Guillaume Brunet Ahmed Galipeau
Renée Wathelet Sandrine PromTep Denis Paul van Chestein
Yannick Gélinas Isabelle Poirier Anouk Hébert
Carl-Frédéric DeCelles Martin Bittner Katheline Jean-Pierre
Tara Hunt Sylvain Grand’maison Frédéric Langis
Serge Leclerc Patrice Leroux Josée Plamondon


Communication interactive Événements

Retour sur le Yulbiz et publication de LA liste…

30 octobre 2008

Je reviens brièvement sur le dernier Yulbiz-Montréal, qui a eu lieu mardi au café Méliès. Comme plusieurs le savent déjà, ce fut l’occasion de signer la lettre publiée par l’amie Patricia Tessier sous l’égide de Yulbiz.org et destinée au Premier ministre Jean Charest. Une lettre ouverte que plusieurs ont publié sur leurs blogues respectifs, dont moi, et qui demande à nos politiciens de doter le Québec d’une politique numérique.

L’idée a commencé à filtrer dans les médias numériques ICI et ICI. D’ailleurs, Patricia, accompagnée de la présidente de Yulbiz.org, Michelle Blanc, sera aujourd’hui à l’émission Le Citoyen Numérique à CIBL-FM, émission de Michel Dumais.

Pour conclure sur le Yulbiz, il me faut mentionner la tenue d’une édition spéciale le 11 novembre prochain. Ce sera alors l’occasion de venir rencontrer plusieurs conférenciers de webcom-Montréal dont Laura Fitton alias @Pistachio, Isabelle Juppé, Marc Prensky, Thomas Vander Wal et plusieurs autres…

En terminant, je publie comme à chaque mois, LA liste des blogueurs d’affaires qui compte maintenant 112 noms. Si votre nom ne s’y retrouve pas, SVP, me le faire savoir en commentaire à ce billet.

Michelle Blanc

Yannick Manuri

Martin Lessard

Kristina Tomaz-Young

Marie-Chantal Turgeon

Pascal Beauchesne

Mario Asselin

Christian Guy

Claude Malaison

Jean-Marc Langevin

Philippe Martin

Benoît Descary

Sylvain Carle

Adrien O’Leary

Marc Snyder

Josh Nursing

Martin Ouellette

Patrick Jetté

Mitch Joel

Pascal Veilleux

Geoffroi Garon

Heri Rakotomalala

Guillaume Brunet

Jean-Julien Guyot

Louis Delage

Geneviève Piquette

Muriel Ide

Harry Wakefield

Christian Aubry

Yannick Manuri

Yves Williams

Jean Fahmy

Vincent Abry

Gabriel Rodrigue

Jacques Warren

Jean-Sébastien Bouchard

Éric Baillargeon

Harry Wakefield

Arnaud Mangasaryan

Yannick Manuri

Kim Auclair

Jean Fahmy

Pascal Hébert

Rémi Prévost

François Aubin

Benoît Meunier

Sébastien Provencher

Rebecca Coggan

Stéphane Guérin

Manuel Angelini

Patrick Tanguay

Barry Welford

Bruno Boutot

Nathalie Berger

Sébastien Paquet

Louis Durocher

Mathieu Bélanger

Frédérick Giasson

Carl Charest

Pierre Bouchard

Martin Leclair

Michelle Sullivan

Pierre Côté

Guillaume Thoreau

Gabriel Rodrigue

Marc-Olivier Vachon

Denis Canuel

Andrés Restrepo

Yanick Bédard

Amélie Racine

Isabelle Lopez

Alain Savard

Benjamin Yoskovitz

Stéphane Hamel

Kim Vallée

Michael Carpentier

Laurent Maisonnave

Stéphane Gauvin

Alain Thériault

Dany Dumont

Jérôme Paradis

Martin Bittner

Daniel Lafrenière

Simon Bédard

Nathalie Gauthier

Luc et Aryane Gendron

Anouk Hébert

Ahmed Galipeau

Katheline Jean-Pierre

Renée Wathelet

Isabelle Poirier

Sandrine PromTep

Marie-Louise Gariépy

Yannick Gélinas

Vallier Lapierre

Patricia Tessier

Quynh Nguyen

Francis Bilodeau

Laurent LaSalle

Yves Carignan

Denis Paul van Chestein

Pascal Bernardon

Geneviève Lamy

Karine Miron

Olivier Mermet

Cédric Fontaine

Éric Noël

Julie Fortin

Anne-Marie Cordeau

Francis Bilodeau

Karine Vezeau

Benoît Grenier