Noël une semaine à l’avance : inpowr est lancé sur Sympatico !

D’ici à ce que vous lisiez ces lignes, la plate-forme inpowr, depuis bien des mois en mode Beta, aura fait son apparition dans la cour des grands. Avec le concours du portail Sympatico, inpowr peut débuter à offrir aux internautes francophones une quête personnelle du bien-être et une démarche d’introspection de soi.

Tout un cadeau de Noël en fait pour la communauté des 2 000 Beta-testeurs mais aussi des centaine de milliers d’utilisateurs réguliers du portail Sympatico. Le cadeau, c’est bien sûr l’outil inpowr, qui permet d’améliorer notre bien-être en cycles continuels et évolutifs de 21 jours mais ce sera aussi et bientôt une grande communauté.

Quand on parle de Web 2.0, de contenus générés par les utilisateurs, de sites de mise en relation à la Facebook, on parle de communautés humaines qui échangent sur des sites comme inpowr. De l’échange d’expériences, de partage de solutions et de trucs pour s’améliorer dans notre vie de tous les jours. D’ici quelques mois, les membres de la communauté inpowr pourront non seulement se voir, se parler, échanger mais aussi s’entraider et partageant commentaires, suggestions et lectures, photos et vidéos. Oui, oui, comme sur Facebook ou MySpace pour ceux qui connaissent. Mais à la différence qu’inpowr ne fait pas que mettre en relation des gens qui partagent des affinités et des buts communs.

Comme le dit si bien Kerry Flemming, sur la version anglaise du blogue impowr a été créée par des visionnaires tels que Serge Jeudy et Christian Joyal dans le but d’aider les gens à profiter d’un meilleur bien-être personnel et collectif en prenant conscience des relations entre leurs actions quotidiennes et ce fameux bien-être. Le processus est simple : On mesure notre bien-être à l’aide d’un questionnaire, on travaille ensuite sur des buts d’amélioration fixés dans un cycle de 21 jours, (planification, actions, progrès) et on se re-mesure à la fin pour constater tout ce qui s’est passé dans cette période. Mais que fait-on avec toutes le données personnelles accumulées ? Cela soulève une foule de questions sur la protection des renseignements personnels et des «social graphs» des utilisateurs.

On a beaucoup parlé , ces jours-ci et surtout depuis la conférence LeWeb3 à Paris, de la Charte des droits des utilisateurs. Je vous en reparle dans un prochain billet et de son incidence sur de nombreux sites comme inpowr.

Laisser un commentaire