Événements LeWebParis

MAJ: LeWeb 09: un Logorama 1.0 dans une conférence 2.0…

22 décembre 2009

Un dernier billet sur la conférence LeWeb 09 qui s’est déroulée à Paris les 9 et 10 décembre derniers. Lors des deux jours, nous avons eu droit, lors des pauses, à la diffusion sur les écrans géants du court-métrage d’animation intitulé Logorama. Il s’agit là d’un exemple évocateur de la créativité française dans ce domaine qui est en pré-nomination aux Oscars 2010.

Film

Tous les logos de toutes les marques et société y passent avec comme scénario de base, un film d’action avec prise d’otages. Les références culturelles sont légion en particulier aux films d’action américains. Un vrai petit bijou que nous aurions aimé présenter à nos lecteurs sur nos blogues et tous ceux et celles qui nous suivent sur Twitter.

Mais quand vous cherchez pour trouver le film sur le Web et en particulier sur YouTube, voici ce qui vous attend: «Cette vidéo n’est plus disponible suite à une réclamation pour atteinte aux droits d’auteur soumise par Autour de minuit production». Faut expliquer que le film a été rendu disponible en deux parties sur YouTube, ce qui a eu l’heure de déplaire royalement aux producteurs…  Une réaction 1.0 digne des «majors» américains. Le fait que le film soit diffusé à la conférence de Loïc mais pas disponible sur le Web en a d’ailleurs surpris plus d’un sur place…

Autour de Minuit, c’est la boîte qui a produit le film et qui refuse sa diffusion sur le Web. En effet, sur le site du film, aucun extrait n’est rendu disponible pour les fans qui pourraient ensuite le viraliser. Mais en cherchant bien, il existe toujours un court extrait de disponible (pour combien de temps encore) sur Vimeo:

Et aussi cette dernière avec les créateurs du film et membres du collectif  H5 soit Ludovic Houplain, Hervé de Crécy et François Alaux:

Ces derniers parlent «des ressorts de ce défi graphique : six années de recherche et de travail pour concevoir ces quelques minutes d’images uniquement composées de logos, le temps de se réapproprier les signes graphiques qui envahissent nos villes, de faire vivres ces « intouchables », qui, détournés de la marque, trouvent une nouvelle fonction ou dévoilent une personnalité inattendue».

Il existe aussi d’autres entrevues des trois compères, notamment sur Wikio/DailyMotion.

J’ai été très impressionné par ce court-métrage mais pas par ses producteurs 1.0. Et j’ai aussi été accroché par la musique qui l’accompagne. Deux «tounes», soit «Good Morning Life» de Dean Martin et «I don’t wanna set the world on fire» des Ink Spots, le genre de refrains qui vous restent dans la tête pour longtemps, vous savez du style de ceux que vous fredonnez encore et encore…

MAJ

Si vous lisez les commentaires, vous verrez que l’équipe de Autour de minuit a tenté de défendre l’indéfendable sur l’autel des Oscars. Eh bien, il semble que mon intervention ait porté remué le cénacle des films d’animation et je ne suis pas le seul car Charles Nouyrit avait aussi publié un billet où il proposait la version entière, disponible sur le Web. Voulu par les producteurs ou encore copie pirate qui risquait de disparaitre ? En effet, il disparut du Web pour quelques années car la sortie officielle date, si l’on se fie au site de la compagnie, du 5 octobre 2011. Presque deux ans plus tard…

Vous pourriez également aimer

6 Commentaires

  • Répondre Elsa Chevallier 23 décembre 2009 - 10 h 04 min

    Bonjour,
    Je vous ai fait passer un trailer du film en haute qualité à votre demande. Trailer qui par ailleurs est visible sur notre site.
    D’autre part, au vu du caractère particulier du film et de sa présence dans la short list des Oscars 2010, je m’étonne que vous ne compreniez pas que le film ne soit pas en ligne entièrement, et ce même après vous l’avoir clairement expliqué.
    Je m’étonne également que vous trouviez anormal que nous ayions fait retirer une mise en ligne du film dans une qualité très mauvaise ce qui ôte une majeure partie de l’intérêt du film, et qui s’est faite sans le moindre respect du droit d’auteur et de la propriété intellectuelle.
    Si c’est essayer de faire respecter cela en notre nom mais aussi au nom des auteurs de ce film qu’être “1.0”, si c’est prendre soin de la carrière du film qu’être “1.0”, alors oui, Autour de Minuit est “1.0” et nous sommes plutôt fiers de l’être.
    Elsa pour l’équipe d’Autour de Minuit

  • Répondre Claude Malaison 24 décembre 2009 - 11 h 46 min

    Bonjour Elsa pour l’équipe d’Autour de Minuit!
    De un, vous ne m’avez rien fait passer comme «trailer» et je n’avais fait aucune demande en ce sens.
    De deux, ledit «trailer» est très difficile à trouver sur votre site»
    De trois, vous ne m’avez rien expliqué du tout car je ne vous connais pas et ne vous ai jamais parlé ou écrit. Alors vous confondez avec quelqu’un d’autre certainement.
    De quatre, vous auriez eu avantage à mettre un «trailer» un peu plus long et de haute qualité sur YouTube, ce qui aurait été une bonne stratégie pour viraliser le film et ainsi augmenter le «buzz» positif autour de ce dernier, ce qui n’aurait pas nui à vos chances pour les Oscars.
    De cinq, faut essayer de penser un peu «en dehors de la boîte» au lieu de se dire fiers d’être 1.0
    Claude Malaison, pour lui-même…

  • Répondre » Logorama : le clip de la mort qui tue que vous ne verrez pas | Nellio.com (Lionel DAMM) 21 janvier 2010 - 5 h 01 min

    […] WP Greet BoxIl est pas beau ce teasing ? Hier je vois passer un Tweet de Claude en expliquant que son article sur Logorama était mis à jour et qu’il avait la vidéo […]

  • Répondre Charles Nouÿrit 22 janvier 2010 - 8 h 49 min

    Claude,

    Pour être totalement honnête avec toi, je pense qu’Elsa t’a confondu avec moi, qui avais pris contacte avec elle durant LeWeb pour obtenir les droits de diffusion..;

    Ceci étant dit, Logorama est à mon sens une véritable oeuvre d’art au sens propre de terme, rien de comparable avec un film grand public en majorité déjà rentabilisé par le product placement et les produits dérivés, je comprends par conséquent la position d’Autour de Minuit, 6 longues année ont été nécessaire à la réalisation de ce chef d’oeuvre et je pèse mes mots… qui plus est sachant qu’il y a plus de 2500 logos des principales marques commerciales mondiales, je te laisse imaginer les conséquences d’une action en justice de ne serait-ce que 10 de ces marque contre Autours de Minuit et H5, ce serait certainement la mort de ces 2 entreprises.

    Charles Nouÿrit pour un autre point de vue 😉

  • Répondre Nicolas Schmerkin 25 janvier 2010 - 11 h 38 min

    Je tiens à préciser qu’autant les vidéos postées sur Viméo, youtube etc, que les versions qu’on pourrait trouver en téléchargement NE SONT PAS LES VERSIONS DEFINITIVES et ne respectent en cela aucunement l’intégrité artistique du film.

    Je précise également que notre volonté de ne pas mettre tout de suite en ligne le film – jugée comme “n’étant pas 2.0” (!?!) – n’est pas dirigée contre les blogueurs et n’est pas une posture anti-web, mais se trouve être une décision dictée par plusieurs raisons :
    – le film existe en copie 35mm (sur pellicule, à l’ancienne) avec un mixage Dolby Digital 5.1, nous privilégions d’abord un maximum de diffusions dans ce format. C’est très 1.0 comme principe, mais pour nous il est important que le public le découvre dans les meilleures conditions possible, par respect pour les auteurs et pour ceux qui ont travaillé dessus pendant de longues années.
    – Le film est shortlisté pour les Oscars et une mise en ligne sur le web peut le disqualifier. Un peu de patience donc !
    – Merci pour les conseils en marketing, mais si le film, depuis sa finition en mai 2009, a été sélectionné et primé à Cannes, récompensé dans plus de 15 autres festivals, qu’il est à Sundance et shortlisté aux Oscars, c’est bien parce qu’on a réussi a en contrôler la diffusion et qu’on ne le retrouve pas partout en mauvaise qualité sur la toile (ce qui est maintenant chose faite grâce à la blogosphère, encore merci)
    – D’un point de vue juridique, pour limiter les risques potentiels (que ceux qui ont vu des images devraient pourtant pouvoir comprendre), nous préférons éviter que ce film soit pour l’instant accessible à tout moment sur le net. Les blogueurs ne prennent aucun risque en le postant, mais, par contre, nous en font prendre sans le moindre scrupule. Le partage oui, c’est très 2.0, mais qui veut partager les risques avec nous ? Nous ne voulons pas voir couler notre société et ne plus pouvoir produire des films de cette trempe au nom de la soit-disant liberté d’expression de quelques blogueurs. Car nous, méchants producteurs si peu partageurs et très 1.0, sommes aussi quelque part responsables du fait que ces films existent, et toujours en bossant de longues années, non seulement sans être rémunéré, mais souvent en perdant de l’argent.
    – Nous estimons (avec les auteurs) avoir le droit de ne pas mettre en ligne ce projet si telle est notre volonté, sans avoir à subir pressions, menaces ou insultes de la part de gens qui se limitent à faire du copier-collé d’URL sans aucun respect pour le travail des autres. Tout doit donc être accessible et gratuit pour tout le monde ? Ok, très bien : envoyez-moi un double des clefs de chez vous (de préférence si vue dégagée et sans vis-à-vis, avec ascenseur et grande baignoire), de votre bagnole (ou scooter, ça me va aussi) et de votre carte bleue (n’oubliez pas le code). Merci.
    Nicolas

  • Répondre Charles Nouÿrit 28 janvier 2010 - 11 h 29 min

    Nicolas,

    Bien que je comprenne vos arguments que j’avais pour la plus part déjà avancés sur mon blog concernant la diffusion du film dans son intégralité, je pense au contraire que vous devriez remercier la blogosphère au lieu de la blamer.

    En effet, la personne à blâmer pour la diffusion de la vidéo est Peter Gabor comme expliqué dans mon article, par contre si ce n’était pour une grande sympathie et un profond respect du travail des artistes ayant réalisés cette vidéo, je peux vous garantir qu’en aucun cas vous n’auriez pu continuer à en contrôler la diffusion si la blogosphère avait décidé de la diffuser réellement.

    Comme Peter Gabor avait diffuser une URL pour télécharger le film dans son intégralité, nous sommes un TRES grand nombre à en avoir une copie, il est extrêmement facile de la publier sur la pléthore de site vidéo off-shore tels que ceux existant en Russie et sur lesquels vous ne pouvez avoir aucune action même légale, Idem pour ce qui est des site de P2P où votre vidéo n’a pas encore été diffusée.

    Remerciez donc la blogosphère du respect montré aux associés de H5 et à leur travail.

    Ceci étant dit ayant moi même réalisé un grand nombre d’opé de buzz/guerilla/street marketing, au final cette oeuvre d’art car il ne s’agit pas là d’une simple vidéo, ne rapportera pas le moindre centimes directement à ses auteurs et encore moins à ses distributeurs… par contre il est clair que cela va sérieusement contribuer à l’image de marque et à la mise en avant des talents de H5 et donc à terme leur rapporter des revenus de manière indirecte.

    Rendez à César ce qui lui appartient et ne blâmez pas une communauté qui à su montrer un grand respect envers Logorama

  • Laissez un commentaire