Communication interactive

Twitter et infolettre, surréaliste, non ?

2 mars 2010

Je n’en crois pas mes yeux !!! Biz Stone, co-fondateur de Twitter utilisant une newsletter avec les millions d’abonnés à sa super-puissance du micro-blogging?  Surréaliste, non? C’est pourtant le message que j’ai reçu ce soir comme je suppose, des millions d’entre nous…

Hi there,

In the early days of Twitter, I used to send out short updates just to keep everyone in the loop since so much was happening. It’s been a while, but you signed up for short, monthly updates from Twitter so we thought it was time to start sharing more information. We’ve had quite a year. If you haven’t visited in a while, we’d like to invite you to come have a look at http://twitter.com — we’ve been busy!

Growing Up
In the course of a year, registered Twitter accounts have grown more than 1,500% and our team has grown 500%. Recently, we hired our 140th employee! His name is Aaron and he’s an engineer focused on building internal tools to help promote productivity, communication, and support within our company. We celebrated with a little dance party.

Features of Note
Some features of note that we released over the course of a year include the ability to create lists, quickly spread information with a retweet button, and an easier way to activate your mobile phone to work with Twitter over SMS. We also built a new mobile web site that looks and works much better on smart phones.

Feeling Inspired
By working together during critical times when others needed help, sharing important information that otherwise might not make the news, and inventing new and interesting ways to use Twitter, you’ve shown us that Twitter is more than a triumph of technology — it is a triumph of humanity. Projects like Fledgling and Hope140 were inspired by you.

Chirp!
While there may only be 140 full-time employees working at the Twitter offices, there are thousands of dedicated platform developers who have now created more than 70,000 registered Twitter applications creating variety and utility for all of us. We’ll be gathering this spring at Chirp, our first ever official Twitter developer conference.

Thanks,
Biz Stone, Co-founder (@Biz)
Twitter, Inc.

Intéressant… 1 500% de croissance pour 140 employés. Clin d’oeil ici… Et bien sûr, une invitation à LA conférence de ce printemps, les 14 et 15 avril au Palace of Fine Arts Theatre à San Francisco , déjà annoncée en 2008 mais ci-devant réaffirmée. Mais je n’en reviens pas encore… Une infolettre du Twitter-en-chef?

Vous pourriez également aimer

3 Commentaires

  • Répondre Alain Theriault 2 mars 2010 - 21 h 12 min

    Paradoxal j’en conviens. Toutefois, le taux de lecture d’une info- lettre est certainement beaucoup plus élevé qu’un tweet qui peut se perdre dans la nature, surtout si le “following” de nos “followers” est très élevé. De plus qu’en je vois le peu de résultats obtenus par @missrogue dans sa course au karaoke de SXSW, force est d’admettre que Ywitter n’est peut-être pas aussi communicatif qu’on le croyait hors de l’immédiateté.

  • Répondre Martine Dorval 8 mars 2010 - 11 h 16 min

    En communication cela démontre que la synergie des moyens de communication restera de mise encore pour un bon moment comme l’ont fait depuis longtemps les stratèges médias dans les agences de publicité et dans une approche qui leur est propres les stratèges en relations publiques. Les publics sont diversifiés et ont leurs préférences. Pour moi cela n’est pas paradoxal mais démontre que quand on veut cibler large, il faut multiplier les occasions et les moyens.

  • Répondre Alexandre Poitras 11 mars 2010 - 11 h 21 min

    J’en convient que cela fait drôle à lire venant du gourou Twitter lui-même pour un usager Twitter actif, mais dans un sens, je crois que le but de son “info-lettre” était d’aller chercher les abonnés qui sont venus, ont vus et ont disparus par la suite. On a plus de chance de lire le courriel qu’un Tweet qu’on ne vient plus voir.

    Il cherchait à communiquer à la masse simplement. On ne pourra jamais vraiment oublier le marketing de masse. Il faut simplement transférer nos budgets de marketing vers les médias sociaux peu à peu et dès maintenant.

    Imaginez un spectacle de U2 à Montréal sans publicité de masse !
    Il n’y aurait probablement pas grand monde au spectacle sauf peut-être les “fans” du groupe qui suivent leur moindre gestes…

    😉

  • Laissez un commentaire