Blogues Événements

Le Méliès ferme, Yulbiz se souvient…

13 juin 2013

La nouvelle est tombée aujourd’hui comme une tonne de briques… Le Café Méliès ferme ses portes. Comme je le disais sur Facebook, c’est tout un pan  notre histoire récente qui disparaît. Je ne sais pas pour les autres membres du CA de Yulbiz mais pour moi, le Méliès c’est là que j’ai assisté à mon premier Yulbiz. C’est également là que nous avons lancé notre collectif «Pourquoi bloguer» en 2007.

méliès

Le Méliès ça aura été notre lieu de rencontre mensuel mais aussi, pour moi, presqu’un second chez moi, du moins mon bureau en ville, le lieu de multiples rencontres d’affaires et de rencontres animés jusqu’à tard en soirée, en particulier sur la terrassse en été. Question de mémoire, j’ai fouillé dans mes photos ainsi que dans celles des autres Yulbizzeurs et fait ces deux montages photo à la mémoire de nos conversations animées, nos rencontres fortuites et nos réponses à la question du mois.

montage yulbiz1

Sur le premier montage on peut reconnaître Jérôme Paradis, Mathieu Bélanger, Kim Auclair, notre regrettée Renée Wathelet, Martine Lafleur, Bruno Boutot avec de dos Martin Ouellette, Marie-Louise Gariépy,votre humble serviteur avec à ma droite Éric Baillargeon et Olivier Mermet,  Alain Thériault, Michelle Blanc, Patricia Tessier

yulbiz montage2

Dans cet autre montage on reconnait Vallier Lapierre, Patrice-Guy Martin, Geoffroin Garon, Pierre Bellerose, Muriel Ide, Sébastien Provencher, Philippe Martin, Guillaume Brunet et en bas à droite vore humble serviteur avec Martin Lessard.

En plus des Yulbiz, nous y avons tenu les spéciaux d’avant webcom qui sont devenus une soirée webcom en tant que tel. Plein de grand noms du Web sont venus nous rencontrer à cet endroit : Loïc LeMeur, Andrew McAfee, Debbie Weil, Jimmy Wales, David Armano, Shel Holtz, Gordon Bell, Marc Prensky, Marsha Collier, Jared Spool, Stowe Boyd, Jeremiah Owyang, Geoff Livingston, Clara Shih, Sean Power, Tara Hunt, Marc Canter, Bill Ives, Vinvin, Bertrand Duperrin et une foule d’autres dont Julien Smith et Mitch Joel, un habitué.

Duperrin-malaison-mcafee

Le club des cocos: Bertrand Duperrin, votre humble serviteur et Andrew McAfee

Bref, la fin d’une époque. Le Méliès est né en 1999. J’ai commencé à fréquenter l’endroit en 2003, soit il y a dix ans. Et je devais y célébrer ma fête cet automne. La fermeture crée un vide qui sera difficile à combler…

Vous pourriez également aimer

3 Commentaires

  • Répondre Muriel 13 juin 2013 - 15 h 49 min

    Que de souvenirs effectivement Claude.
    J’ai tendance à bouder le Yulbiz quand il se déroule dans des endroits qui se prêtent moins bien aux échanges. Le Café Méliès était un bel endroit, on verra pour la suite des choses.
    Merci pour la saveur nostalgique de ton billet.
    🙂
    Muriel

  • Répondre Martin Lessard 14 juin 2013 - 10 h 19 min

    Je me souviens d’une fois où on a été jeté comme des malpropres. Le Yulbiz devait s’y tenir là un soir, et pour une raison que j’ignore ils l’ont réservé pour un groupe privé.

    À partir de ce moment-là, le Yulbiz a commencé à faire de l’itinérance et à aller dans des bars différents. Le succès a commencé pour le Yulbiz et le Méliès est resté dans l’ombre.

    Ce n’est que sur le tard que le Méliès a accueilli de nouveau le Yulbiz. Dommage, j’aurais aimé pouvoir faire profiter au Méliès de la notoriété extraordinaire du Yulbiz et la mettre sur la carte (comme le Laïka) comme étant un “point techno” incontournable à Montréal.

    Occasion ratée, car ils n’ont pas vu que le numérique était le nouveau branché. Dommage. Comme le dit si bien Muriel, cet endroit favorisait les échanges comme nulle autre place!!

  • Répondre Restos et technos sont intimement liés dans ma vie mais n'ont pas une place éternelle... - Émergenceweb 10 septembre 2018 - 9 h 52 min

    […] un billet précédent, écrit en 2013. je déplorais la fermeture du Méliès, ce restaurant-bar de la rue St-Laurent qui a été longtemps été le quartier général de nos […]

  • Laissez un commentaire