Événements Innovation

«Über geek» de légende: soirée «rock star» à la Place des Arts!

17 février 2015

Grosse soirée hier… Sortie à la Place des Arts à Montréal pour assister comme 3 000 autres personnes à la prestation de l’archétype du geek, figure «dite» légendaire du Web et co-fondateur d’Apple, le ci-devant nommé Steve Wozniak. Tout un événement auquel j’ai participé grâce aux bons offices de l’ami Frédéric Harper et de Myriam Balian, conseillère principale chez @CitoyenOptimum, grâce à qui j’aurai en plus, l’occasion de participer à la campagne Prospérité Québec, qui en profitait hier pour faire son lancement officiel. De ça j’en traiterai dans la suite de ce billet demain.

Ceux qui me connaissent et que me lisent régulièrement sur ce blogue, en particulier quand je blogue des conférences comme LeWeb à Paris, savent que je n’aime pas faire de compte rendu spécifique de ce que les conférenciers ont dit ou pas. Je laisse cette tâche à d’autres, hier à Jean-Philippe Cipriani qui a fait du bon travail pour l’émission de Marie-France Bazzo ce matin. Je m’attache plus à mettre les lecteurs dans l’ambiance et leur faire vivre ce qu’ils n’ont pas vécu sur place, me promener dans les coulisses, traiter de l’inattendu. Comme hier, de ressentir cette énergie toute particulière qui règnait à la Place des Arts…

J’ai lu un Tweet d’une jeune dame qui se disait être plus émue et fébrile dans l’attente que pour un spectacle de Madonna. C’est pour vous dire… Un événement rare et Dieu sait que j’en ai vu des conférences (et même organisé…) Tout le gratin y était et pas seulement celui de la «geekitude» montréalaise habituelle avec en tête Denis Talbot. Le gratin politique, financier, affairiste, artistique, culturel etc.. Du ministre de l’Éducation, M. Yves Bolduc et de l’omniprésent et bon ami @DenisCoderre à Guy A. Lepage, Pénélope McQuade, Philippe Fehmiu, en passant par Gilbert Rozon, Michel Leblanc, Christiane Germain, Caroline Néron, Yves-Thomas Dorval, Alexandre Taillefer, Marie Grégoire et j’en passe. Du beau monde en salle, sur scène mais aussi tous réunis pour un  charmant 5 à 7 VIP…

Bon… Assez de «name dropping»… J’essaie de résumer cette soirée mémorable en quelques tableaux faits de montages photographiques et de captures d’écran. Donc tout d’abord celui de l’ambiance (ci-dessus) dont je viens de traiter; la flèche au-dessus de Denis, c’est mon petit espace Corbeille c-15 comme le démontre le billet au centre. Pour ce qui est des journalistes, comme l’amie Marie-Claude Ducas, ils étaient relégués, comme elle le dit si bien «Dans le fond du parterre. Avec les autres galeux des médias» 🙂

Je le réécris et le souligne et y mets du gras: j’ai rarement vu tant d’excitation à la «mecque» des arts à Montréal pour entendre parler un «Uber-geek», car c’est ce que Wozzie est. Le nerd introverti qui au début a de la difficulté dans ses rapports avec les autres, réservé, timide, maladroit avec les filles et surtout, pas intéressé par l’argent et cela, il l’a répété souvent hier soir. Bref, vous voyez le tableau mais tout d’un coup, vous le voyez sur cette grande scène de la salle Wilfrid-Pelletier être tout aussi volubile que son ex-partenaire, l’autre Steve…

Les quatre tableaux et non pas la dernière scène…

Il a donné un excellent show hier soir. Pénélope avait la tâche de casser la glace avec lui et de le faire parler sur la «génèse» d’Apple (franchement je fais dans le religieux…). Pas difficile, avant qu’elle ne pose une première question, il était parti… Et il en a remis une couche sur son intérêt relatif pour l’argent. En trois tweets:

Le premier sur le fait qu’il a donné je ne sais plus combien de millions à la communauté geek, le second sur le fait qu’il a donné le code source du Apple 1 et le troisième qui vient défaire le mythe du garage… Qui a servi comme entrepôt mais aussi pour recevoir des clients mais pas de lieu de création…

Ensuite une formule… Celle du bonheur selon Woz:  H = F+F+F (+F) soit (Happiness=Food+friends+fun +..The “f” word).

Et une dernière citation, faite au 4e et dernier tableau avec l’ami Denis Talbot:

Une Pénélope très admiratrice, groupie même, elle qui a probablement grandi avec les produits d’Apple, compagnie fondée six ans après sa naissance. En plus de casser la glace, elle a eu pour tâche d’animer le premier tableau ou première station de ce qui ne fut pas un chemin de croix. Pas pour rien que j’utilise ces termes car cela faisait aussi grande messe… (Décidément…) Donc premier tableau sur la naissance et la montée en puissance d’Apple.

Second tableau avec le Dragon en ancien fondateur d’Intellia, qui deviendra ensuite Nurun, Alexandre Taillefer. Anecdote: lors du lancement de Nurun, en avril 2000, si mes souvenir sont bons, il était arrivé à l’événement en moto et tout de cuir vêtu et avait fait ainsi son discours aux invités présents, mémorable…Hier soir, il était un peu plus discret d’apparence et aussi moins incisif dans ses questions. Lui aussi, visiblement sous le charme…

Ensuite, un troisième tableau sur l’éducation, animé par Gabriel Bran Lopez. C’est un point central de sa vie et de son engagement et j’ai été assez content de l’entendre répondre à la question d’un enfant d’une écoule primaire envoyée au préalable par courriel (…)  «Mr. Wozniak, can we learn playing games?» Answer from @stevewoz A clear YES!».  Content car je suis prof et que je trouve que le système a de la difficulté à s’adapter aux réalités du XXIe siècle, ce qu’il a aussi partagé, regrettant ne pas avoir appris plus aux profs qu’aux élèves.

Toutes les personnes dans la salle ont grandement apprécié aussi. Faudra demander au ministre Bolduc ce qu’il en a pensé. Certains sont allés plus loin:« @PascalHenrard: @stevewoz a-t-il un conseil pour le Ministre Bolduc? C’est le moment ou jamais… »

Et je suis ainsi tombé en conversation sur Twitter avec deux autres personnes intéressées dans la salle, une d’Académos et une autre de Classcraft, une plate-frome de DGBL qui m’interpelle beaucoup. Le tableau final était réservé au futur avec l’ami Denis Talbot. Deux geeks ensemble… Un vrai accélérateur de neurones. J’ai déjà trop écrit…

Je poursuis avec mon compte-rendu qui n’en est pas un et mes tableaux demain pour la suite et fin de cette aventure messianique… (Fallait bien quoi…)

Vous pourriez également aimer

Aucun commentaire

Laissez un commentaire