Communication interactive Identité numérique LifeLogs Web 3.0

CV 2.0, ePortfolios et Lifelogs. Vous voyez le lien ?

20 mai 2009

Je suis actuellement à la conférence Infopresse sur communications et les ressources humaines et qui va traiter, en particulier de recrutement. L’ami Mathyas Gabor va être le seul à parler de recrutement grâce aux réseaux sociaux, ou recrutement 2.0. Ici, les participants sont massivement des RH et un peu des communications et n’ont guère d’expérience en Web 2.0. Mais il sont ici pout apprendre… C’est un autre exemple du retard du Québec en matière de Web 2.0 ou encore d’entreprise 2.0. Le week-end dernier, je «twittais» allègrement sur le cas de ce Guatémaltèque qui a été arrêté pour avoir twitté sur l’affaire impliquant la mort d’un avocat. Une des personnes qui m’a «retwitté» est une française avec pseudo @Turone. Intrigué, je suis allé voir son profil et bing !

Ce dernier renvoie en URL à cette adresse : http://www.doyoubuzz.com/raphaelle-ridarch. Vous connaissez DoYouBuzz.com ? C’est une «srart-up»-communauté française, créée en 2008 par Ludovic Simon et qui se spécialise dans le CV 2.0. Et là, on est loin du méga Monster.com, un peu pataud…  Avec la communauté buzzienne, nous sommes dans le léger, le dynamique mais aussi le cool avec un format de CV qui doit (et qui à mon avis le fait) plaire à tous les nomades et natifs du numérique.

La communauté du Buzz est aussi bien appuyée par des partenaires de E-recrutement et cabinets de recrutement tels qu’Altaïde, des copains Jacques Froissant et Phil Jeudy, de Météjob, New_Net_Talent et de Pixojob, tous plus rigolos l’un que l’autre mais intéressants parce que certains s’adressent en particulier aux nouveaux métiers du Web.

Quel lien avec le Québec ? Facile… Essayez de trouver un site du genre ici !  J’ai essayé et tapé CV 2.0, Québec dans Google. Une seule référence vers Emploi-Québec qui propose quoi ? Un autre site français soit : easy-cv.com. Faudrait que l’ami Olivier Zara et son entreprise Axiopole déménagent au Québec pour sauver l’honneur, eux qui sont basés à Halifax… Oui, oui, vous avez bien lu : Halifax ! Olivier, qui fait habituellement dans l’intelligence collective, a lancé l’an dernier, son propre produit CV | 2.0.

En fait, au Québec il y a bien UN site mais ce n’est pas du même genre… Il s’agit, en fait, d’une plate-forme qui vise à aider les entreprises dans leurs efforts de recrutement, un peu comme le font LinkedIn, avec LinkedIn Recruiter ou encore Facebook et aussi nous partenaires de tout à l’heure. Nous sommes dans le E – recrutement ou le recrumenent 2.0. Il s’agit de Standout Jobs.com. Voici comment les fondateurs se présentent et présentent leur produit : «Standout Jobs, Inc. is a startup based in Montreal, QC Canada that makes a top-rated Recruitment Communication Platform to power companies online recruiting efforts. Standout Jobs was founded by Benjamin Yoskovitz (CEO), Fred Ngo (CTO) and Austin Hill (Chairman & Angel Investor) in February 2007»

Mais je me pose aussi une autre question existentielle. Tous ces sites sont-ils voués à plus ou moins long terme au même sort que le CV papier ?

Car les nomades et les natifs du numérique risquent d’être attirés par des présentations encore plus «flyées»… Comme celle d’Anthony Roussel sur Twitter ou encore celle de Samantha Slade. Cette dernière est une des pionnières dans ce que certains nomment l’univers des ePortfolios et qui déboucheront bientôt sur les LifeLogs. Et rendus à ce point, nous serons dans le Web 3.0 et même plus…

Vous pourriez également aimer

6 Commentaires

  • Répondre Mario Asselin 20 mai 2009 - 9 h 05 min

    Juste en passant Claude, si tu cherches des exemples de portfolios numériques, dans la colonne de droite du miens (www.marioasselin.com ), il y en a quelques-uns, dont celui de Samantha. Elle et moi avons d’ailleurs fait une causerie sur le sujet voilà maintenant quelque mois, http://www.percolab.com/conversations2008/C1.html

    Dans le scolaire, il y a quelques écoles qui utilisent les blogues dans «une logique» de portfolio numérique et un cours obligatoire en cinquième secondaire (le Projet Intégrateur) offre aussi la possibilité d’utilisation de cet outil. Faudra que je t’explique tout ça lors de notre prochaine rencontre… Le domaine du ePortfolio bouge beaucoup au Québec. Peut-être que la recherche «portfolio numérique québec» aurait été plus concluante que «CV 2.0, Québec»? 😉

  • Répondre claudemalaison 20 mai 2009 - 9 h 57 min

    Je sais Mario, je connais et ai écouté votre entrevue. Je donnais seulement un exemple de E-portfolio. Le sujet du billet et de ma recherche portait sur les CV 2.0 et non sur les portfolios. Suis quand même pas si néophyte…
    @+ 🙂

  • Répondre Raphaëlle RIDARCH 20 mai 2009 - 14 h 27 min

    Bonjour,

    Je viens juste de cliquer sur votre lien Twitter “Emergent007RT Mon billet : CV 2.0, ePortfolios et Lifelogs. Vous voyez le lien ? http://bit.ly/12ZFKO” et je constate avec surprise mon CV.

    Je suis ravie et flattée.
    Toutefois, j’étais loin d’imaginer que ce type de CV 2.0 était rare et en plus au Québec.

    Il me semble avoir vu passer sur Twitter une plateforme similaire à DoYouBuzz mais je ne crois pas l’avoir mis dans mes favoris. Je vérifierai.

    J’ai lu avec beaucoup d’intérêt votre billet. Je m’interroge également de la pérennité de ces plateformes. À voir.

  • Répondre Olivier Zara 20 mai 2009 - 17 h 11 min

    Claude, les grands esprits se rencontrent. Je quitte Halifax pour m’installer à Montréal entre mi-octobre et décembre.

    On pourra se voir plus facilement et plus souvent pour discuter de ce qui nous passionne 😉

    @ bientôt !

  • Répondre Ingrid Dirickx 20 mai 2009 - 18 h 56 min

    Bonjour Claude, c’est vrai qu’ici au Québec, on cumule du retard en matière de recrutement web2.0, en fait dans les nouvelles technologies au sens plus large.

    J’ai appris par contre qu’un nouveau modèle de recrutement est en préparation pour l’automne. Il s’agit du “e-fair job”, une foire d’emploi virtuelle, incluant clavardage et entrevues possibles entre employeur potentiel et postulants. Voici le lien pour donner une certaine idée. Le site n’est pas encore ouvert. À suivre donc. http://www.efairjob.com/Flash_Site/eFairjob/html/Demo.asp

  • Répondre Ludovic SIMON - DoYouBuzz.com 28 mai 2009 - 21 h 13 min

    Bonjour et merci pour votre billet et vos propos sympas au sujet de DoYouBuzz.

    Puisque vous posez des questions de fond, notamment sur la pérennité de telle plate-forme, je me permets de vous donner quelques éléments de réflexion.

    Sur le plan économique, DoYouBuzz est déjà une société rentable donc pas de soucis sur la pérennité financière. Au sujet de mes confrères, je ne connais pas les détails de leur modèle économique mais je ne me fais pas trop de soucis pour ceux dont vous parlez 😉

    Ensuite, et c’est plus important, interessons nous aux usages :
    – le CV est utilisé dans 80% des recrutements, autant dire que cela concerne tout le monde à un moment donné de la vie
    – le CV doit répondre à 2 contraintes.
    **1 – il doit correspondre aux usages du recruteur, notamment dans les grandes entreprises, qui souhaite en règle général recevoir des CV faciles et rapides à lire et conçu globalement dans le respect d’un certain cadre. Imaginez lire 50 CV par jour, tous les jours… vous comprendrez qu’un recruteur va rechercher systématiquement les informations expériences / compétences / formation / loisirs. On dit que la première lecture d’un CV dure 10 secondes, avant un éventuel approfondissement si le profil correspond aux attentes.
    **2 – Un CV doit être très facile et rapide à créer par son auteur. Le CV nécessite donc un logiciel ou service web grand-public, utilisable par TOUS, y compris pour des personnes peu à l’aise avec l’informatique.

    Avec DoYouBuzz, nous avons essayer de créer un service extrêmement simple à utiliser (+ que Word en réalité) et qui permet d’aboutir sur un CV web moderne qui respecte les attentes des recruteurs. En +, nous générons des CV pdf automatiquement, au format A4, pour les recruteurs qui aiment conserver et imprimer les CV. Bref, on essayé de moderniser le CV traditionnel en respectant les contraintes fondamentales que j’ai cité. Avec 1 an de recul maintenant, je pense que cela reste la bonne approche.

    Les sites personnels fait à la main (qui nécessitent des compétences techniques), les blogs CV (qui nécessite de vraies compétences éditoriales) ou les CV Twitter (qui nécessitent des compétences graphiques pour l’habillage) sont souvent très intéressants. Ces approches originales sont un + quand la réalisation est réussie et permettent alors de se démarquer. Mais, soyons réaliste, cela concerne très peu de gens car cela nécessite motivation et compétences particulières… sans parler du temps passé. Je suis persuadé que ces pratiques, aussi intéressantes soient-elles, ne se généraliseront jamais auprès du grand-public. De même pour le CV vidéo, trop long à visionner pour un recruteur.

    Juste une dernière précision, DoYouBuzz ne touche pas que les nomades et les digital natives. La moitié de nos utilisateurs à plus de 30 ans et nous constatons que tous les métiers et secteurs d’activité sont représentés.

    Voila. Désolé pour ce commentaire un peu long. J’espère que mon témoignage aura apporter de l’eau au moulin 😉 Je suis ouvert au débat si ça vous dit !

  • Laissez un commentaire