Parcourir la catégorie

Web politique

Communication interactive Web politique

Liberté d’expression : Les Russes se tournent vers les blogues…

25 février 2008

Intéressant article diffusé ce matin par la Presse canadienne et lue sur Matinternet. Il y est question de liberté d’expression en Russie et surtout de la censure des grands médias par le pouvoir. On cite abondamment les auteurs de blogues non-contrôlés et qui parlent avec dérision de la présente campagne électorale. Parlant de campagne électorale, j’ai lu un billet passionnant sur la campagne et surtout sur Barack OBama et la Longue Traîne… J’ai été aiguillé par l’ami Philippe Martin, qui n’en est pas à son premier billet sur la politique, les blogues et le Web 2.0…

Communication interactive Événements Web politique

Pas encore la démocratie directe…

23 juillet 2007

Parlant de YouTube… C’est ce soir qu’aura lieu le débat politique des Démocrates américains, candidats à la présidence. Le débat aura lieu à CNN et tous les médias font les gorges chaudes du fait que pour la première fois, YouTube sera de la partie… C’est une timide entrée de YouTube dans la campagne en ce sens que CNN, média traditionnel, diffuseur du débat a fait un partenariat avec YT. On a demandé, via les deux sites, aux américains de faire leur propres vidéos en posant une question aux candidats. En passant, CNN  fera la même chose avec les Républicains en septembre.

Ce soir, 25 de ces vidéos seront diffusés aux candidats… parmi plus de 2,000… Les médias traditionnels et les médias filtrent encore la parole citoyenne. Aucune interaction directe, «en direct». C’est comme quand Radio-Canada invite des personnes, sélectionnées au préalable, au studio 42 pour poser une question aux candidats durant un débat. C’est un forum vidéo modéré et filtré… Pas 2.0 pour deux sous…

Bel effort CNN mais pas tout-à-fait la démocratie directe…

OpenSocialWeb Web politique

Politique 2.0 : François Bayrou sur Viadeo !

16 mars 2007

Bonjour à tous ! Ce matin je vais vous entretenir de politique 2.0… Pas des blogues en campagne électorale québécoise ni de Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal sur Second Life mais du surprenant Francois Bayrou, l’équivalent français de notre Mario national, en ce sens qu’il talonne maintenant les deux favoris dans les sondages. Alors, j’ouvre mon ordi ce matin et récupère mes courriels. J’ai un messsage en provenance de mon réseau Viadeo, un réseau de mise en relation professionnelle français, que plusieurs québécois commencent à utiliser après avoir fréquenté le très américain LinkedIn.

Alors, le message de Viadeo est d’un de mes contacts d’Outre-Atlantique et va comme suit :

«François Bayrou est membre de Viadeo, c’est un événement 2.0 (et viaFrance s’y connait) ! Va-t-il sillonner notre réseau social préféré de son tracteur numérique ? Pour semer son vent nouveau ? Y récoltera-t-il une tempête relationnelle ? En tous cas, le voilà au Milieu de Nous, qui sommes au Centre de la toile 😉 Nous allons donc voir si François est un homme de Qualité, s’il fait ce qu’il dit et écrit : comme il est certain qu’il connaît les e-mails de Ségolène et de Nicolas, qu’il les invite aussi pour démontrer que l’Union (numérique) Nationale, c’est possible grâce à Viadeo. S’il invite aussi Dominique Strauss-Kahn, Jean-Louis Borloo et Nicolas Hulot, François aura bien mérité un mois gratuit d’abonnement premium et le titre de premier candidat Web 2.0.! »

Tags: Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana

Communication interactive OpenSocialWeb Web politique

À très bientôt sur Joost !

15 mars 2007

Je viens de recevoir un courriel de l’équipe de Joost, vous savez, le projet de TV sur Internet des créateurs de Skpe, Niklas Zennström et Janus Friis.. Eh bien, le grand jour est pour très bientôt. En effet, en janvier je vous avais parlé que je m’étais inscrit sur la liste d’attente pour tester la version Bétà. On m’annonce donc que je vais être un des testeurs.

«This is just to let you know that we haven’t forgotten your request to try Joost. We’re now speeding up the process of adding testers and we’ll shortly be inviting everyone who has signed up to try Joost. This includes you, so expect an invite within the next couple of weeks – in the meantime, thanks for bearing with us – we appreciate it. See you soon on Joost!» – The Joost Team

Tags: Tags: Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana

Web politique

Faut pas croire les sondages…

11 mars 2007

Qui dit vrai ? Ceux qui dénigrent les sondages ou ceux qui en font la promotion ? À mon avis, ils demeurent des photographies un peu floues de l’opinion publique. Ainsi, dans le contexte électoral qui est le nôtre, il est intéressant de noter certaines différences entre sondages auxquelles on peut porter différentes interprétations, tout dépendant du point de vue où on se place. Ainsi LeWeb ne semble pas réagir de la même façon que le «Québec profond».. En effet, un sondage CROP-La Presse-Cyberpresse publié samedi dernier confirme de son côté que les partis se dirigent vers une lutte à trois pour la conquête du pouvoir.Après répartition des 11 % de répondants indécis, le Parti libéral obtient 33 % des intentions de vote, contre 29 % pour le Parti québécois et 26 % pour l’Action démocratique. Le sondage témoigne spécifiquement de la progression des appuis à l’ADQ depuis le déclenchement des élections. Considérant la marge d’erreur de 3 %, tous les scénarios sont ainsi sur la table, notamment celui d’un gouvernement minoritaire. Même chose ou presque du côté su sondage TVA, Journal de Montréal, The Gazette réalisé par Léger Marketing.

Sur le Web, comment réagissent ces mêmes électeurs ? Il faut se fier à un nouveau site Québécois, fait par des français et publié en majorité en anglais pour le savoir. Je parle de SWAMMER. Dans le domaine de la prédiction politique, SWAMMER est un outil de veille stratégique d’image conçu pour analyser, en temps réel, (chaque jour) l’évolution de l’opinion publique telle que véhiculée sur le Web.Les responsables de SWAMMER jurent que leur outil est en mesure d’afficher des résultats précis, fiables et instantanés. Alors, si on regarde leurs chiffres le paysage politique sur le Web est un tantinet différent de celui que l’on observe chez CROP…Selon les chiffres SWAMMER, la bulle Adéquiste serait en train de se dégonfler à 18% et le parti Libéral en train de refaire surface à 36,1%. Une seule chose unit les deux images de la tendance : la position du Parti québécois à 29% chez CROP et 30% chez SWAMMER.

Est-ce que cet écart entre les sondages viendrait du fait que le Web est un phénomène essentiellement urbain ? Possible que ces chiffres montrent la situation des partis dans la grande région métropolitaine (Montréal et sa banlieue). Donc, qui a raison ? Réponse le 26 en soirée avec Bernard Derome…si la tendance se maintient.

Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana

Web politique

Votons-nous ? Voici les chiiffres !

9 mars 2007

Juste un petit mot sur la politique et la campagne électorale. Non pas que je veuille vous parler de la performance des divers chefs ou partis ou même de la performance technique de leur sites Web ou de leurs blogues… Non, ce qui a attiré mon attention, ce sont les statistiques publiées sur QuébecPolitique.com, à mon avis, un des meilleurs site-blog politique au Québec… En naviguant, je suis tombé sur les statistiques de participation au scrutin québécois de 1867 à 2003. Et vous savez quoi ? Le plus faible taux de participation a été enregistré en 1919, tout juste au sortir de la première guerre mondiale, avec un maigre 27, 3% !

À l’inverse, le plus fort taux de participation a été enregistré….quand ? Je vous le donne en mille (…) En fait en 1976, lors de l’élection du premier gouvernement péquiste de René Lévesque. à cette occasion, 85,3% des québécois avaient voté. Pour revoir un taux de participation au-dessus de la barre des 80%, il faut remonter en…1994 (81,6%), année pré-référendaire. Comme le PQ annonce un référendum dans la première année de son mandat s’il est élu cette fois-ci, repasserons-nous les 80% ? J’en doute… Les spécialistes s’entendent présentement pour prédire un gouvernement libéral minoritaire. Mais sait-on jamais ?

Tags: Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana

Communication interactive Web politique

La politique aura-t-elle raison de la Blogosphère ???

4 mars 2007

Deux exemples : Un au Québec et un autre en France… Le premier a trait à tout ce qui grouille et grenouille autour de la campagne électorale au Québec.Tous les partis ont des sites Web plus ou moins bien faits et à ce qu’en rapporte Michel Leblanc, ce serait le Bloc Pot qui aurait le meilleur ! Les partis ont aussi et maintenant des blogs, certains font des podcasts et certains comme le parti Libéral du Québec ont même tenté d’inciter les blogueurs à faire la promo. de leur programme, dixit Magalie Laliberté du PLQ et rapporté par Tristan Péloquin de LaPresse.

«Je sollicite votre participation en tant que membres du Parti libéral ou sympathisants, peut-on lire. Nous formons une équipe de jeunes (20-35 ans), prête à véhiculer les idées et valeures (sic) du PLQ au sein des nouveaux médias que sont les blogues.»

Bien sûr, cela a mis le Directeur Général des élections du Québec (DGEQ) sur le gros nerf. Ce dernier ne connaît pas le Web ou du moins les phénomènes de masse sur le Web qualifiés de 2.0. Il a ainsi fait enlever des vidéos dites partisanes de YouTube pour ensuite rendre une décision favorable ces jours-ci en faveur d’un blogeur de centre-droite.

Caricature visuelle sur la liberté d’expression parue sur le blog de Florence Meichel

Comme le dit Mario Asselin sur son blog :

«… la principale conclusion à tirer de cette première semaine de campagne est que les partis politiques n’étaient visiblement pas plus prêts que ne l’étaient les dispositions législatives du Québec dans ce contexte où les usages d’internet ne cessent de croître.».

Ce qui fait que la législation sera revue, inévitablement et pariez sur un «encadrement» plus serré de la participation citoyenne sur Internet (le DGEQ parle déjà de statut d’intervenant particulier). Et pariez que la presse traditionnelle ne se fera pas prier pour commenter et prendre partie !

Plus de commentaires, que faire ???

Le second vient de France et là aussi c’est du sérieux… Plusieurs connaissent Loïc Le Meur, un des blogeurs français les plus connus et lus. Ce dernier a pris ouvertement partie, dans la présidentielle, pour le candidat de la droite, Nicolas Sarkozy. Sur son blog mais aussi dans Second Life, où il a créé une île pour le candidat, une île où entre autres, on tient des débats. Jusque là, rien d’extraordinaire en soi… Ce qui l’est plus, c’est que l’ami Loïc vient de décider de fermer son blog aux commentaires, ce qui constitue dans la blogosphère, un crime de lèse-majesté.

Dans un podcast, il explique que son blog est devenu «ingérable» avec quotidiennement 500 commentaires dont 50% de trolls. Aussi des commentaires qu’il qualifie d’insultants et parle de son blog comme d’un endroit où on propageait des fausses rumeurs et des propos décalés par rapport aux sujets traités. En fait, son engagement dans la campagne électorale y est pour beaucoup. Dans une campagne tous les coups sont permis et il en fait l’expérience…

Bien qu’il se défende de couper la conversation et dise chercher des issues comme un Google Group ou encore un blog modéré «comme sur Second Life», il n’en demeure pas moins que son blog n’en est plus un. Du moins au sens littéral et idéologique. Ce qu’il tente de faire maintenant c’est d’animer des communautés d’intérêt virtuelles en mode forum… Dommage… En voulant amener la Blogosphère à un rôle plus actif et important dans le débat politique, Loïc a peut-être donné l’occasion à la politique et au pouvoir de récupérer, de pervertir et corrompre une initiative à l’origine citoyenne et démocratique….

Tags: Tags: Tags: Tags: Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana

Web politique

La politique et les jeunes, c’est mal parti….

1 mars 2007

Je ne voulais pas faire de chronique techno-politique en cette campagne électorale qu’on nous afflige mais je ne peux plus me retenir, c’est plus fort que moi… Vous voulez savoir ce qui a vaincu ma résistance ? Une courte chronique sur le blog de Bruno Guglielminetti faisant état d’un nouveau site Web du DG des Élections intitulé «Pourquoi je vote» récemment mis en ondes et supposé conçu afin d’intéresser les jeunes à la politique et surtout au prochain scrutin…

Un site traditionnel, informationnel…de l’nfo. sur les différents partis, sur la campagne etc…Quand on clique pour voir ce qui est dit sur les partis, la liste des partis nous est présentée par ordre alphabétique, ce qui fait qu’on voit apparaître en première vision (tout dépendant de votre résolution d’écran) l’Action Démocratique, le Bloc Pot et le Parti Communiste !!! Il y a bien deux mini-blogs le premier plus Forum sur Pourquoi voter ? et le second plus large sur Ton opinion sur ? pour le moment pas beaucoup de commentaires… Mais ce qui est le plus intéressant c’est le Profil électoral

On inscrit son code postal et son numéro de porte et on a (théoriquement) toutes les infos. personnalisées sur notre circonscription, les adresses des bureaux de révision, et de vote ainsi que…une liste tronquée des candidats locaux. Je ne sais pas si c’est partout pareil mais j’ai fait l’essai pour ma circonscription (Chambly) et la liste des candidats ne donnait que le candidat libéral avec son agente officielle !!! Pas fort.. Pour le savoir, il a fallu que je tape des mots-clés dans Google (News et Blogs), qui offre une recherche personnalisée dans cette page-profil. Pour retrouver le candidat de Parti québécois (qui en passant, se fait très discret) j’ai tapé : parti québécois chambly. Google a peiné un peu et a fini par me donner 10 résultats. Et le bon résultat était le dernier

Bref, il faudra repasser pour attirer les jeunes. Pourtant, un site à la Ziki.com aurait, à mon avis, attiré bien des «Y»…En attendant, c’est sur YouTube que ça se passe !

Tags: Tags: Tags: Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana

NTIC Réalité virtuelle Web politique

Loïc Radio et Zune Phone !!!

5 février 2007

Le plus populaire des blogeurs français, Loïc LeMeur est maintenant virtuel ! En effet, il est devenu l’un des millions d’adeptes du site de réalité virtuelle Second Life et a nommé son Avatar Loïc Radio afin, selon ses propres dires de se balader et d’approfondir. Comme très peu de français en sont membres, Loïc n’a pas recommandé à son candidat favori à la présidence de la République, Nicolas Sarkozy d’y être présent, parce qu’en plus «il n’y serait rarement présent en personne »!!! Donc loïc va passer au moins quelques heures par jour dans Second Life et bloguer ce qui lui semble intéressant. Peut-être une rencontre avec vous, tiens !

Un concurrent

Dans un autre ordre d’idées, on a beaucoup entendu parler du lancement récent du iPhone, présenté en grandes pompes au CES de Las Vegas (Consumer Electronic Show) par Apple. On a parlé aussi que Cisco a indiqué, dans un communiqué, avoir déposé plainte devant un tribunal californien pour «empêcher Apple de violer et de copier délibérément la marque iPhone déposée par Cisc». Cisco a souligné avoir obtenu cette marque en 2000 après l’acquisition d’Infogear, une société qui détenait déjà les droits sur ce nom et a d’ailleurs vendu des produits sous la marque iPhone pendant plusieurs années. Linksys, filiale de Cisco, a mis sur le marché une nouvelle gamme de produits à marque iPhone depuis début 2006, et le 18 décembre Linksys a étendu la gamme iPhone avec de nouveaux produits, explique Cisco. Les "iPhone" lancés par Linksys sont des téléphones sans fil qui, par le biais d’un ordinateur, peuvent téléphoner via internet, une technologie baptisée VoIP, avec des logiciels comme Skype.

Mais on a oublié de parler de Zune… Non, non, ce n’est pas le titre d’un nouveau film de science-fiction mais plutôt le nom du  «BalaphotovidéoscopesmartGPSphone»de Microsoft, pourtant lancé le 14 septembre dernier.Vous vous souvenez de l’étrange ressemblance entre les navettes spatiales américaines et russes ? Eh bien, la ressemblance est tout aussi étrange entre le iPhone d’Apple et le Zune, du moins dans le format, les fonctionalités. Là où les deux nouveaux «Phones» se distinguent, c’est dans la navigation, l’utilisabilité et le look et sur ces caractéristiques essentielles et critiques en mise en marché, le iPhone perd Zune dans la brume de la planète Arakis (Dunes…)

Tags: Tags: Tags: Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana

Web politique

Techno et politique prise 6 : Une première Démocrate – Obama ou Hilary ???

24 janvier 2007

Comme je le disais dans une récente chronique, il y a quelques semaines, les Démocrates ont pris le contrôle de l’agenda politique chez nos voisins du Sud avec des majorités au Congrès, au Sénat mais aussi chez les gouverneurs des divers États … Vont-ils profiter des deux prochaines années pour sécuriser le seul verrou qui leur résiste toujours, soit la Présidence ? Et il est encore toujours ausi vrai qu’ils auront certes fort à faire avec l’héritage de Georges Bush, surtout en politique étrangère.

Qui sera à la hauteur et capable de redonner aux USA une crédibilité internationale et de sortir du bourbier Irakien et de définir une politique objective et inclusive pour le Moyen-Orient ? De «normaliser» les relations avec l’Amérique du Sud et l’Amérique Centrale ? Plusieurs candidats se sont déjà déclarés et du groupe, Hillary Clinton est la plus polupaire et de loin avec 34% des intentions de vote contre 18% pour Barack Obama et 15 % pour John Edwards ?

Les deux camps se positionnent dans la plus pure tradition politique américaine mais aussi dans la plus pure Web politique, une réalité qui est ausi américaine dans ses origines. Sur le Web, déjà, pullulent les sites et les blogs en faveur d’une multitude de candidats et en plus, on retourve les grands blogs politiques tels que Daily Kos. Dans le camp Démocrate, qui nous intéresse plus particulièrement ce matin, Barack Obama s’est démarqué au fil de départ par l’utilisation des nouvelles technologies de communication telles que les Podcasts. Toutefois, la lutte des sites officiels et des blogs le met clairement «on a collision course»avec la sénatrice Hilary Clinton.

Cette dernière a été un peu plus lente à organiser sa stratégie Web mais il est maintenant clair, qu’après s’être officiellement lancée dans la bataille, elle bénéficie d’une stratégie béton et de moyens financiers importants, ayant même embauché Peter Daou, blogueur politique qui avait participé à la dernière campagne présidentielle dans l’équipe de John Kerry.. C’est lui-même qui a annoncé dernièrement, sur son Daou Report, avoir accepté une proposition pour rejoindre l’équipe d’Hillary en tant que “blog advisor”. Ce qui fait qu’elle est actuellement la seule à offirir, pour l’instant des Webcasts interactifs, question de «chatter» avec l’américain moyen qui veut bien s’inscrire.

Elle a un site traditionnel, oui, mais aussi un site plus interactif avec blogues, vidéos et une section très Web 2.0 où elle invite ses supporters à s’engager et en plus de contribuer au contenu, de contribuer bien sûr au financement et à l’organisation, à créer des événements, etc. Le site, intitué Just the beginning est fort bien conçu. Donc elle est maintenant en avance dans les sondages mais aussi sur l’uitilisation du Web et de ses nouveaux moyens de communication interactifs.
Toutefois, si l’on tient compte de ce qui se passe dans la Blogosphère et en particulier sur Technorati, rien n’est acquis pour Mme Clinton, même avec tous ses points d’avance. On y parle beaucoup de LA confrontation avec Barack Obama. Alors, un noir (ou plutôt un métis) ou une femme comme candidat Démocrate à la présidence ? Un ou l’autre, si la course finit par les mettre face à face, vont faire l’histoire politique américaine comme l’a fait hier Nancy Pelosi, devenant la première femme «Speaker of the House». L’histoire pourrait être encore plus bousculée si on en arrivait à une course présidentielle entre une femme de race blanche, soit Hilary Clinton et une femme de race noire, soit Condoleezza Rice, assurant ainsi une première aux USA : Madam President. Et que dire d’un G8 avec trois femmes : Hillary Clinton ou Condy Rice, Ségolène Royal et Angela Merkel… Tags: Tags: Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana

Web politique

La France se donne une plate-forme Web 2.0 pour les présidentielles !

23 janvier 2007

De retour à ma chronique sur le Web et la politique… Non, non, je ne vous parlerai pas aujourd’hui de Hilary Clinton et de ses clavardages mais plutôt de ce qui se passe en France… Ainsi, à moins de 100 jours du premier tour des élections présidentielles et alors que les candidats officialisent leurs sites Web de campagne, un groupe de pionniers du Web 2.0 dévoile Politique2.fr, un portail inspiré de Netvibes mais proposant exclusivement du contenu politique.Utilisant les technologies Web 2.0, Ajax, les services Web et l’Open source, le site compile et agrège plus de 850 sources différentes dont l’ami Loïc bien en vue en haut de liste… : Articles des blogs, de presse, questions, images ainsi que des vidéos de candidats ou des podcasts issus de YouTube ou de Yahoo!.

«Ce concept répond au besoin des internautes qui s’intéressent à la politique et qui veulent suivre en temps réel leurs sources d’informations privilégiées, les comparer et les partager. Ce tableau de bord renvoie aux sources qu’ils peuvent commenter ou ajouter à leur signets. Ainsi, politique2.fr se propose-t-il de favoriser l’émergence d’un véritable ‘cinquième pouvoir’ . La participation au débat public en facilitant l’expression directe individuelle du citoyen est le crédo de politique2.fr» explique Jamin Rubio, cofondateur du site et directeur de la société Tenso, qui souhaite par ailleurs proposer l’application à des médias pour la rentabiliser.

Complémentaire de sites comme PlaceDeLaDemocratie.net et BonVote.com ou de la blogopole de l’université technologique de Compiègne, la plate-forme Politique2.fr devrait séduire les militants et les simples observateurs de la vie politique française. Cette vie grouillante et grenouillante devrait être très mouvementée dans les prochains mois avec des élections présidentielles et législatives en 2007 sans oublier les élections municipales de 2008. Web politique Tags: Tags: Tags:

Powered by Qumana