Parcourir les Tags

Awak’It

Blogues Communication interactive Médias sociaux

Jusqu’où ira la miniaturisation des conversations ? (acte 3)

17 janvier 2010

Je continue sur ma série de billets amorcés en avril 2008 sur le sujet du micro-blogging et son influence sur les autres médias sociaux dont les blogues. D’aucuns auront remarqué que les billets se font plus rares sur mon blogue et les raisons en sont multiples mais une d’entre elles est évidemment ma migration vers le micro-blogue, Twitter et le Web en temps réel.

Un dessin assez révélateur fait par les amis de chez Awak’iT en France

J’avais presque oublié à quel point mes habitudes sur Twitter et compagnie ont profondément influencé mon rythme et mon style rédactionnel. Il a fallu une conversation avec Tara Hunt pour le réaliser car elle aussi a délaissé son blogue au point de ne publier qu’un ou deux billets par mois, avouait-elle.  Au moins, lui  disais-je, je publie environ une fois par semaine parfois plus.

Une fois par semaine, vous vous rendez compte ? Moi qui publiais à tous les jours et des fois plusieurs billets par jour et en plus sur d’autres blogues… Bien sûr, il y a le travail qui influence le rythme mais j’ai toujours soutenu que dans des situations comme la mienne (assez âgé pour ne plus avoir d’obligations familiales), il est possible de trouver le temps. Tout est question d’organisation. Alors…

Alors c’est que le micro-blogging m’offre le temps réel, voilà, l’aveu est fait! Il m’offre la communication, la conversation, l’échange d’information, l’implication sociale, le journalisme citoyen, la messagerie instantanée et que sais-je encore ! Mais pas la réflexion et l’analyse. Drôle que j’écrive cela car on a dit la même chose des journaux et magazines en opposition à la télé et à la radio avant et maintenant en opposition aux médias sociaux.

Pour la réflexion et l’analyse, je vais donc privilégier mon blogue et essayer de publier plus fréquemment. Mais encore là, une autre question se pose: que va-t-il advenir de ma communauté sur la blogosphère, déjà que je perds MyBloLog sous peu ? Et les commentaires sur ce blogue et les miens sur les autres? Comme se demande Hubert Guillaud, la conversation a-t-elle déjà quitté la Blogosphère ? Sa réponse comme la mienne est OUI en grande partie.

Et la conversation se retrouve sur Facebook, Twitter, Identi.ca, Skype, UStream et autres plates-formes du Real-Time Web et donne des moments émouvants et historiques comme ce fut le cas pour Mumbai, pour les élections en Iran, le tremblement de terre à Haiti mais aussi des moments moins glorieux comme ce fut le cas pour la mort de Lhasa De Sela.

Mais bon, comme le dit l’amie Michelle Blanc, le flux des conversations du Web en temps réel et surtout de Twitter et Facebook est une rivière et pour l’instant il fait bon s’y abreuver, son eau n’étant pas encore polluée. Mais pour combien de temps ? Et qu’arrivera-t-il après ? Jusqu’où ira cette miniaturisation en temps réel ? En Chine c’est certain. D’ailleurs, lisez cet article écrit par Lara Ferrar sur CNN Tech.

Note: Bonne question à poser pour le prochain Yulbiz-Montréal qui aura lieu le 26 janvier prochain au Café Méliès : «La conversation a-t-elle quitté la Blogosphère?».  Retour aux sources et premier événement de l’année. Alors aussi retour de la question du mois et posée en RTW sur Twitter? Pourquoi pas…

Communication interactive Entreprise 2.0

Les lipdubs ont-ils un avenir en entreprise?

5 novembre 2009

Vous avez entendu parler ou vu le «lipdub» des étudiants de l’UQÀM qui a fait un tabac sur YouTube  lors de l’initiation de l’automne? (voir ci-dessous).

Pourtant… Les lipdubs ne sont pas un phénomène nouveau. En fait, le phénomène a pris son essor en 2007 mais je connaissais surtout depuis 2008 quand le copain Éric Blot m’avait montré, lors d’un passage à Paris, celui qu’il avait réalisé en compagnie des collaborateurs de sa société, soit le groupe Awak’it.

Depuis celui des étudiants montréalais, on ne parle plus que de cela et surtout depuis presque deux semaines quand est apparu sur YT celui d’étudiants japonais qui reprennent celui de l’UQÀM et lui rendent hommage avec des affiches en français «Québec».

Phénomène passager que celui-ci, ou forme d’expression en devenir? On sait que les  réalisateurs de celui de l’Université du Québec à Montréal ont été approchés par de nombreuses sociétés/entreprises afin de produire des plans-séquences à l’interne afin d’aider à motiver les employés et renforcer le sentiment d’appartenance.

À mon avis, le phénomène va trouver un créneau appréciable en entreprise mais devra se réinventer, trouver de nouvelles formes, ne pas rester calqué sur le succès connu par les étudiants de l’UQÀM car déjà on sent la redondance dans la forme. Il y a donc de l’avenir en entreprise pour ce phénomène issu du Web 2.0. Au-delà du buzz Web et médiatique, il y a là un filon qui ressemble à celui que tous les communicateurs à l’interne connaissent: les portes ouvertes et l’implication des employés/collaborateurs: bienvenue chez nous!

Ce qu’a essayé d’exploiter l’hôpital Sacré-Coeur dans un cadre de recrutement avec plus ou moins de succès. Faut dire que la maîtrise d’usage laisse encore à désirer…

Cet outil vidéo, comme pour la Web TV qui elle aussi a existé en entreprise 1.0 sous une autre forme, devrait faire partie de l’attirail 2.0 des futurs communicateurs tout comme les idéagoras qui ont présentement la cote aussi bien en communication externe qu’interne. Si on se souvient bien, ces dernières avaient pour nom 1.0: les boîtes à idées pour les employés ou clients.

Donc, pensez-vous que les lipdubs ont un avenir en entreprise?

Événements LifeLogs Mémoire d'entreprise NTIC Web 3.0

#ParisLille 3- L’essence d’une expérience de vie et d’hospitalité

13 juin 2009

Je voulais terminer ma série de billets sur notre périple en France par un compte-rendu de notre passage à Lille. Je dis «notre» parce que contrairement à Paris où j’étais seul québécois, je suis parti en TGV pour Lille afin de rejoindre les potes Philippe Martin et Michelle Blanc, eux déjà sur place…

Mais je m’aperçois en fouillant pour ma recherche que de nombreux billets ont déjà été publiés sur le sujet : @erdelcroix: vidéos en ligne des conférences à Lille de @MichelleBlanc, @emergent007 et @PhilippeMartin http://ow.ly/dS9. C’est ainsi que l’ami Éric Delcroix twitte ce matin le contenu de nos conférences de la semaine dernière. Parce que ces dernières ont été filmées par l’équipe de Jérôme Moles d’Awak’iT et mises en ligne sur son blogue en même temps qu’une lettre ouverte qui nous était destinée.

En fait, notre périple dans la capitale des Ch’tis n’est pas passée inaperçue car il n’y a pas que ces deux amis qui ont blogué et twitté notre court passage. Donc, j’en fais un résumé à la fin de ce billet…  Il s’est passé tellement de choses dans un si court laps de temps ! J’essaie de ramasser mes idées et souvenirs, question de ne rien oublier mais peine perdue, si je commence, je suis certain que je vais en louper des bouts.

Mais bon, voici l’essence d’une expérience de vie et d’hospitalité : À la différence de Philippe et Michelle, j’arrive à Lille en début de soirée après avoir failli rater mon TGV. Merci d’ailleurs à Éric Blot qui m’a sauvé la mise à la Gare du Nord. Une courte heure de train, justre assez pour mettre la dernière main à ma présentation du lendemain. J’arrive à Lille et suis «pris en charge» par l’ami Jérôme Moles. Pas question de voiture, nous irons à pied au resto où m’attendent les autres, en comité restreint, comme le dit Éric Delcroix qui est là, en compagnie de Philippe, Michelle et de Yann Karvarec de Digiport et co-organisateur de notre venue avec Jérôme.

Découverte des spécialités locales mais j’ai la digestion difficile depuis le repas du midi du premier jour de la conférence de Paris. Une intoxication  au poisson qui va me suivre pendant tout le périple… Bref, première soirée faite de discussions animées dans un resto en vieilles pierres, style auberge du 17e siècle… Le séjour commence bien.

Notre hôtel, lui, est aux antipodes… Le Suitehotel Lille Europe est situé dans un secteur de Lille où les édifices sont ultramodernes, dont la gare Lille Europe, et d’une architecture à couper le souffle. Donc, il est lui aussi moderne et les chambres sont vastes et comment dire, semblent avoir été aménagées en «kit» à la IKEA. Toute la salle de bain semble faite d’un seul bloc… Bref, du wifi gratuit dans la chambre. Parfait pour prendre les derniers messages et twitter un peu.

La spectaculaire gare Lille Europe

Le lendemain, c’est le départ en taxi avec Philippe et Michelle. Direction, Digiport. Eux ont visité la veille, pas moi… Je suis donc impressionné par la restauration de ces vieux bâtiments industriels du siècle dernier.

Photo de la galerie d’Émilie Ogez

Et que dire de la salle de conférences en auditorium… Cette salle va lentement s’animer de figures connues mais surtout de figures inconnues. Plus de cent personnes vont ainsi venir s’asseoir dans une salle qui peut en contenir trois fois plus au moins mais pas grave… Il y a de l’atmosphère, je la sens bien. Ça va être un avant-midi spécial…

À Philippe donc de briser la fine couche de glace… Voici comment l’a décrit l’amie Émilie Ogez (en passant, retenez bien ce nom) dans son blogue : «C’est Philippe Martin qui démarre avec une présentation intitulée : “Dix technologies du web 2.0 qui permettent de bâtir l’ADN numérique de votre entreprise”. Un choix difficile quand on sait qu’il existe aujourd’hui plus de 3000 applications (Go2Web20.net)». J’enchaîne ensuite avec : “Quels sont les avantages et enjeux pour une entreprise à intégrer de nouvelles stratégies de collaboration et de partage, issues du Web 2.0 ?”

Photo de la galerie d‘Éric Blot

Et pour la grande finale, Michelle se lance avec : “Médias sociaux et l’entreprise, Médias sociaux dans le monde, Médias sociaux et référencement Exemples concrets d’utilisation des médias sociaux et ROI” Comme le dit Émilie :  ça commence fort avec le premier slide, où on peut lire : “Sex drug ad rock & Roll”, les innovateurs du Web”. À en juger par le flot de commentaires sur Twitter et de photos sur Facebook, Flickr et Twitpic, nous avons bien «performé» et surtout, à mon avis, brossé un tableau complémentaire et cohérent du Web 2.0. Bref, YÉ !

Ensuite, c’est le cocktail avec champagne et petites bouchées savoureuses, où se succèdent les rencontres, discussions et échanges de cartes d’affaires avant de prendre la direction de centre-ville. Nous y trouvons une terrasse ouverte où la serveuse veut absolument que nous allions plutôt à l’intérieur… Rien n’y fait, nous voulons manger au grand air, grand bien nous en fasse d’ailleurs. Mais j’ai l’appétit léger après les bouchées ce qui fait que je discute avec @vinch01 ou Vincent Battaglia, venu tout droit de Bruxelles. Ce dernier envisage d’organiser une pareille conférence là-bas… Pourquoi pas ???

Vincent Battaglia à gauche en compagnie de Michelle, entre autres.

Mais il faut quitter parce que nous attend le Yulbiz/Blog-em-Nord et la communauté des blogueurs et blogueuses de la capitale du Ch’nord. Voici comment un de ceux-ci décrit l’endroit : le bar récent “Le monde moderne” en plein cœur de Lille qui propose une ambiance sympathique, et, de ce que j’ai entendu, des petits encas vraiment formidables ! C’est de Julien Leconte, alias Freeman59.

Photo de la galerie de Vincent Battaglia

Un petit bar à deux étages où nous sommes un peu à l’étroit, ce qui fait que lentement mais sûrement, nous nous retrouvons tous et toutes dehors en terrasse et en pleine rue… Magique ! Et comme dans tout bon Yulbiz qui se respecte, ça se termine par un «After» dans un resto pas loin et ensuite les digestos dans un bar. Nous quittons ce dernier et nos hôtes à regret.

Le lendemain c’est le départ pour Paris. Michelle et moi allons sur le plateau de TechToc.TV pour l’enregistrement d’une émission en compagnie du pote Vincent Berthelot et de Frédéric Bascunana, notre hôte sur le thème : Entreprise et marketing 2.0 état des lieux entre le Québec et la France. Ce dernier a tellement apprécié qu’il nous en a redemandé. Donc pas une table ronde mais bien deux ! Le retard pris nous empêche de nous rendre à La Cantine comme prévu. Seul Philippe y sera allé et aura tout de même manqué l’ami Fred Cavazza.

Notre dernière soirée, nous la passons au Harry’s en compagnie de l’ami Bertrand Duperrin et de Frédéric de Villamil. Pas besoin de vous décrire le Harry’s. Je l’ai fait en détails dans ce billet, il y a deux ans. Nous finissons la soirée par un repas, Place du Marché St-Honoré, pas loin de notre hôtel. Le lendemain, c’est déjà le départ mais Phil et moi profitons d’une petite heure pour nous promener et aller Place de la Concorde pour y voir le déploiement policier autour de l’ambassade des USA. OBama est toujours en ville.

Lui quittera Paris dans son 747 Air Force One, nous aussi en 747 mais Air France. Merci spécial à Jérôme, Éric et Sabine 🙂

Pour en savoir plus:

Hashtags Twitter de nos conférences #Cousins2.0, #ParisLille
Nos conférences en vidéo et le billet de Jérôme Moles : http://bloglille.awakit-groupe.net/2009/06/lettre-publique-%C3%A0-trois-experts.html
Éric Blot: Le Web2.0, l’innovation participative, la mémoire d’entreprise, et le marketing nouvelle génération
Les Z’Ed : Trois canadiens à Lille sous le signe du Web 2.0 et de Twitter
Emillie Ogez : Retour de Lille où j’ai rencontré des québécois
Freeman59.fr : Apéro Yulbiz : le compte rendu
Net&Co 3 : experts du Québec à Lille…
B-r-ent : France-Quebec une même vision de l’entreprise 2.0 ?

Photos de notre périple de Philippe Martin
Les photos d’Émilie Ogez
Les photos de Vincent Bataglia

Les photos d’Éric Blot

Et les miennes sur Flickr

Communication interactive Entreprise 2.0 Événements

Conférences Paris-Lille : notre emploi du temps…

1 juin 2009

Je vais quitter Montréal ce soir. Direction ? La France…Trois interventions dans deux conférences différentes à Paris et à Lille, un panel à la télé et des rencontres au Yulbiz Lille/Blog en nord et à la Cantine à Paris. Et ce, en plus des rencontres informelles, dont le passage obligé à Harry’s pour y rencontrer, entre autres, Bertrand Duperrin et j’espère plusieurs autres connaissances.

À la conférence de Lille, je ne serai pas seul car m’accompagneront Michelle Blanc et Philippe Martin. Nous y ferons des prestations devant les représentants de la grande distribution française, dont Auchan, Castorama, La Redoute, etc. Notre hôte sur place est nul autre que Jérôme Moles, associé du Groupe Awak’iT.

Voici, notre horaire officiel :

-Claude départ de Montréal le 01/06 vers 20h30 arrivée à Paris le 02/06 vers 9h30

– Claude, journée libre à Paris le 02/06
En fait, la journée n’a rien de libre car j’en profiterai pour rencontrer plusieurs personnes et travailler sur de potentiels partenariats.

– Claude, 02/06, «meet-up» en fin de journée au Harry’s Bar avec plusieurs personnalités du Web et Entreprise 2.0

– Claude le 03/06 Conférence à la rencontre annuelle des professionnels de la communication interne, organisée par Infopromotions. Titre de la conférence :«Face à la crise, des outils intranet concrets pour communiquer et innover dans l’entreprise». Ceux et celles qui ont assisté à webcom, y reconnaitront une partie du titre de ma conférence du 13 mai. Mais c’est tout du webcom. Le contenu est presque totalement nouveau. Tout de même, je voulais vous présenter ma prestation à webcom, l’insérer (embedder) dans ce billet. Peine perdue…

Pour la voir, vous devrez aller sur le site de Canoe à CET ENDROIT. Ces dernier refusent habituellement de donner le code pour insérer les vidéos dans les blogues ou ailleurs. D’ailleurs voici l’explication fournie par les maîtres de la convergence : « Nous ne proposons pas aux usagers de Canoe TV que les vidéos soient embédées car nous ne sommes pas en mesure de laisser le contenu de nos partenaires se faire embeder sur des sites tiers sans rémunération (=pub). Nous acceptons de le faire dans votre cas et à votre demande mais ne pourrons forunir le code embed par défaut pour tout contenu de la librairie Canoe TV et ne pouvons non plus le spécifier uniquement pour votre playlist.»

Et c’est signé Guillaume Lalu, Chef de contenus – Produits média social et vidéo, Réseau Canoë, Québécor Média. Bel exemple 2.0… J’ai essayé d’insérer le code qu’ils nous ont fourni de façon si exceptionnelle mais peine perdue… Fonctionne pas.

Itinéraire, suite

-Michelle et Philippe départ de Montréal  le 03/06.

-Claude le 04/06 Participation à une table ronde à la rencontre annuelle des responsables de la communication interne. Le titre :« Blogs, wikis et réseaux sociaux, intranet 2.0 … : des outils adaptés aux nouvelles attentes des collaborateurs. Comment mettre en place et utiliser les outils du Web 2.0 au regard de la stratégie de l’entreprise ?»

-Michelle et Philippe transfert Roissy Charles de Gaulle – Lille le 04/06 en fin de matinée

-Claude le 04/06 Départ pour Lille en fin de journée

-Dîner le 04/06 au soir avec quelques amis de la région et co-organisateurs de la conférence (Digiport, ESC Lille, PICOM)

-Conférence le 05/06 à partir de 9h (voir les titres ci-haut)

-Ensuite déjeuner avec qui voudra et pour le programme de l’après-midi  (rdv business avec prospects, visites de Lille, etc.)

-05/06 soir YulBiz + Blog en Nord

Bertrand et Max, un des barman du Harry’s

-06/06 Retour à Paris AM, Table-ronde sur le Web 2.0 à TechToc.TV. PM, rendez-vous avec les acteurs du Web 2.0 français à la Cantine. Fin PM, Rendez-vous au Harry’s, le QG de Bertrand Duperrin 🙂

-07/06 retour à Montréal par Air France (747 🙂

Le lendemain, le 8 juin, pas question de roupiller pour me remettre du décalage horaire. C’est le grand jour chez Allard Harvieu Communication car nous mettrons en ligne la version 1 de notre nouveau slogue (site-blogue).

P.S. Voici le code fourni par Canoe et que je n’arrive pas à insérer. Si vous trouvez un moyen, faites-le moi savoir…

<!– Start of Brightcove Player –>

<!–
By use of this code snippet, I agree to the Brightcove Publisher T and C
found at http://corp.brightcove.com/legal/terms_publisher.cfm.
–>

<script src=”http://admin.brightcove.com/js/BrightcoveExperiences.js” type=”text/javascript”></script>

<object classid=”clsid:d27cdb6e-ae6d-11cf-96b8-444553540000″ width=”100″ height=”100″ codebase=”http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=6,0,40,0″><param name=”id” value=”myExperience24301004001″ /><embed id=”myExperience24301004001″ type=”application/x-shockwave-flash” width=”100″ height=”100″></embed></object>

<!– End of Brightcove Player –>

p.p.s Attendez-vous à des billets sur ce blogue et à de multiples «tweets» de notre part. Pour nous suivre sur Twitter, utilisez le hashtag suivant : #ParisLille

Note : Je quitte Montréal ce soir avec Ait France sur un Airbus A330. C’est le même type d’appareil que celui du vol 447 qui vient de disparaitre des écrans radar lors du vol Rio de Janeiro-Paris

Communication interactive Entreprise 2.0 Innovation Intranet

L’innovation chez Google, IBM et le Power V !

3 février 2009

Entre l’évaluation de plates-formes intranet qui se veulent multilingues et Web 2.0 et sur lesquelles j’écrirai dans un prochain billet, je continue à naviguer sur le Web à la recherche d’informations pouvant m’aider dans l’élaboration de la programmation du prochain webcom-Montréal. En particulier tout ce qui a trait à l’innovation. J’avoue, le sujet me passionne de plus en plus.

Ce faisant, je suis tombé sur une intéressante entrevue avec l’économiste en chef de Google, Hal Varian, qui est, entre autres, «Professor of information sciences, business, and economics at the University of California at Berkeley». Et ce dernier n’y va pas avec le dos de la cuiller quand il parle de la nécessité pour les dirigeants d’entreprise de changer leurs pratiques d’affaires et leur façon de penser l’innovation.

Voici un passage de l’entrevue :

« We’re in the middle of a period that I refer to as a period of “combinatorial innovation.” So if you look historically, you’ll find periods in history where there would be the availability of a different component parts that innovators could combine or recombine to create new inventions. In the 1800s, it was interchangeable parts. In 1920, it was electronics. In the 1970s, it was integrated circuits.

Now what we see is a period where you have Internet components, where you have software, protocols, languages, and capabilities to combine these component parts in ways that create totally new innovations. The great thing about the current period is that component parts are all bits. That means you never run out of them. You can reproduce them, you can duplicate them, you can spread them around the world, and you can have thousands and tens of thousands of innovators combining or recombining the same component parts to create new innovation. So there’s no shortage. There are no inventory delays. It’s a situation where the components are available for everyone, and so we get this tremendous burst of innovation that we’re seeing.»

Et encore, Varian est intarissable et j’aurais pu le citer encore et encore mais il y a mieux. Écoutez tout simplement son entrevue donnée au McKinsey Quarterly en cliquant sur l’image ci-dessous :

Mais je vous le dis tout de suite, quand il est question d’innovation, j’aime tout particulièrement ce qui se fait de côté des plates-formes de partage d’idées, les fameuses idéagoras. En cela, les plates-formes intranet que j’évalue actuellement en sont encore loin… Celles qui offrent cette opportunité ne sont pas tournées vers les employés à l’aide d’une section particulière de l’intranet mais plutôt vers les clients (Dell, Starbucks, Amazon, Proctor & Gamble, etc.) ou vers les employés des autres et même les retraités (YourEncore, NineSigma, TekScout, InnoCentive, etc.) toutes sauf… IBM..

Toujours eux et c’est compréhensible quand on sait que Big Blue se veut un modèle d’entreprise 2.0 et prouve ainsi à ses clients la pertinence de ses solutions d’affaires. D’autres sociétés travaillent également sur le principe des ideagoras et de l’innovation à l’intérieur de l’entreprise. Le Groupe français Awak’It est l’exemple qui s’en rapproche le plus… Il est grand temps que les entreprises comprennent que l’innovation ne vient pas uniquement de la R&D ou des clients. Le «crowdsourcing» s’applique aussi aux partenaires d’affaires et surtout aux employés, qu’ils soient actifs ou retraités.

De toutes ces plates-formes, celle qui sert le mieux l’innovation est encore la doyenne InnoCentive. J’ai déjà publié une entrevue avec son président Dwayne Spradlin. Voici un reportage télé qui fait corporatif, j’en conviens, mais qui explique bien le principe que je viens de développer. Vo us pourrez en savoir plus au prochain webcom-Montréal car Jon Fredrickson, d’Innocentive, présentera «Open Innovation – the fuel for growth and change.» dans la piste Innovation.

MAJ

Je viens tout juste de prendre connaissance d’un billet paru sur Minnov8 et intitulé «Why Executives don’t “get” Social Media». Intéressant car écrit justement par un dirigeant. Tous ces derniers sont de générations en compétition pour le «pouvoir» et il explique bien ses motivations de «Power V» avec le graphique suivant.

Pas besoin de vous dire qu’avant que les Intranets 2.0, les idéagoras et l’entreprise 2.0 décolle vraiment dans les entreprises, va falloir un changement de leadership et/ou un reconditionnement de ceux et celles qui vont s’accrocher. On nomme cela : Gestion du changement et transformation organisationnelle. Penser collaboration plutôt que compétition. Passer de hiérarchie verticale à wérarchie horizontale…. En passant, «Power V» est employé dans un autre contexte mais qui en dit long….