Événements Gestion des organisations LeWebParis

#LeWeb13: qui a dit que la conférence était macho ?

11 décembre 2013

Pas moi mais un site Français appelé «Le petit Web» en prenant à témoin la programmation de la première journée. Donc est apparue sur Twitter cette affirmation avec l’article de ce site et lien. LeWeb macho ? En effet, on note l’absence totale de conférencières en première journée. Mais pas pour le reste de la conférence. Et bon… C’est un reproche qui n’est pas unique à LeWeb. Plusieurs conférences internationales ont déjà fait leur Mea Culpa à ce sujet dont moi, du temps de webcom-Montréal

macho2

Voici leur argument de départ :

«La synthèse de Syntesio montre que l’argent était au coeur de cette première journée (voir aussi la synthèse de Manuel Diaz d’EMakina ici) . Guy Kawasaki a été le speaker qui a eu le plus de retentissement sur les réseaux sociaux, mais ce n’était pas pour son travail pour Motorola. Non. C’était sur une remarque sur la taille de sa serviette à son hôtel. L’investisseur a été interrogé sur la place des femmes dans l’écosystème. “On ne peut se passer d’aucun talent”. Le serial entrepreneur Tony Tjan faisait d’ailleurs de cette désertion des femmes du paysage des start up l’un des problèmes majeurs des dix prochaines années. Reste que le talent féminin est parfaitement absent.  Celles-ci n’existent plus dans le paysage du Web. Aucune femme présentatrice pour faire illusion, malgré les efforts des organisateurs pour en trouver. Si Marissa Mayer de Yahoo ne fait pas le voyage, le deuxième sexe disparait du paysage. Et l’on se retrouve en pleine troisième mi-temps, avec la moitié de l’humanité qui n’est pas représentée. Au grand regret de Loic Le Meur, la première femme est apparue sur la grande scène le deuxième jour, à 12 h 05…»

C’est un peu chien comme diatribe. Les Français aiment bien «bitcher» sur la conférence et sur Loïc. Cette vieille mentalité de jalousie envers ceux et celles qui réussissent, surtout en affaires. Et en passant, la première femme à prendre la scène centrale au pavillon Pullman est une bonne amie à moi: Clara Shih, pas à 12h05 mais à 11h55. Et avec Loïc, elle a adressé LA question du manque de femmes d’entrée en matière. Et n’oubliez pas que Clara est venue à webcom à Montréal. (Pour ceux et celles qui ont manqué le keynote de cette femme remarquable)

Et il y en a eu d’autres… Dina Kaplan à 14h40, Mary Huang à 16h40 et Natt Garun à 17h10. Dans l’autre salle «Plenary 2» une salle réservée aux entreprises et leurs interactions sur le Web, Cédric Giorgi recevait encore plus de femmes d’affaires et conférencières. Ayelett Noff, connue sur le Web comme Blonde 2.0, Hala Fadel, qui dirigeait le «Middle East Startup Rising Panel». Sur le panel suivant, j’aurais aimé avoir Daria Batukthina pour mener la conversation sur les start-ups en Russie. et demain il aura Marion Moreau de FrenchWeb, Emily Cloud, de Nestlé, Addie Conner, de SocialCodeMarie Laure de Sauty, CEO, Aufeminin.com Group et Niela Beyler, Journaliste, Les EchosElena Cortesi,  Ford EuropeAlison Copus, TripAdivsor 

Et si on revient au Pavillon Pullman où ont lieu les keynotes, demain verra aussi plusieurs femmes de qualité. Ainsi, à 11h20, un panel justement destiné aux «femmes digitales» en compagnie de Katia Beauchamp, BirchboxMaelle Gavet, OZON Holdings et non pas la moindre Geraldine Le Meur, Co-Fondartice, LeWeb et l’Éminence grise et la grande chef d’orchestre de la conférence depuis des années.et Fleur Pellerin, Ministre déléguée aux PME,PMI à l’innovation et à l’économie numérique.

Et ne pas oublier non plus la compétition des Start-ups avec comme animatrice Chris Shipley et comme une des juges Nathalie Boulanger,  Orange 

LeWeb une conférence macho ? Je ne suis pas d’accord. Macho qui l’a écrit !

Vous pourriez également aimer

2 Commentaires

  • Répondre Sam Hocevar 12 décembre 2013 - 5 h 54 min

    Bonjour, je trouve que c’est un peu « chien » aussi de mettre les diverses accusations que vous lisez sur le dos de « cette vieille mentalité de jalousie envers celles et ceux qui réussissent ». Je pense qu’on peut tout à fait considérer Loïc comme un simplet qui a effectivement raté de grandes choses, sans forcément être jaloux de lui.

  • Répondre émergenceweb : blogue » Les femmes dans les conférences tech. Pour en finir avec le sujet ! 11 janvier 2014 - 15 h 10 min

    […] de la mouvance NTIC en France et ailleurs. J’en ai donc traité dans ce billet intitulé : « #LeWeb13: qui a dit que la conférence était macho ?». La présence de femmes devrait aller de soi, ce qui ne semble pas être encore le cas. Il y a […]

  • Laissez un commentaire